Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Evely L'Homme pour rencontrer Dieu

Publié le par Perceval

Louis Evely est né à Bruxelles le 5 novembre 1910. Il est ordonné prêtre en 1938. Tout en restant professeur au collège, il rejoint la Résistance et devient aumônier du maquis des Ardennes.
Il anime régulièrement des retraites et prononce des conférences où la profondeur de sa spiritualité s'exprime dans un langage nouveau et proche de l'expérience vécue de ses auditeurs. "Il a, écrira Pierre Talec, le charisme d'un verbe viril. Le ton est décapant, la parole directe, parfois même directive - c'est que Louis est entièrement animé de la passion de communiquer son expérience mystique."
Ces retraites, ainsi que les nombreuses prédications qui lui sont demandées remportent un tel succès que ses amis décident d'en faire publier les textes. C'est ainsi que paraît en 1956 "Notre père" dont l'audience ne se dément pas.
Suit l'année suivante le livre qui restera son best-seller : "C'est toi cet homme" qui, traduit en 25 langues et tiré à des centaines de milliers d'exemplaires fait de lui un "phénomène de l'édition".
La hiérarchie catholique belge s'inquiète de sa liberté de ton et lui demande de ne plus publier. Louis s'incline et se retire quelques années dans un monastère de trappistes dont il partage la vie avec joie, envisageant même de prononcer ses voeux. Mais, perspicace, le père abbé l'invite à reprendre son bâton de pélerin : oui, sans nul doute, sa vocation est d'annoncer la parole de Dieu !
evely1Finalement, en 1968, il décide de demander son retour à l'état laïc afin, dit-il, de prêcher l'Evangile en son nom propre, et non comme représentant d'une Eglise qui conteste ce qu'il enseigne. Et il s'accorde un nouveau temps de réflexion pendant lequel il écrit ce qu'il considère comme son livre essentiel : "La prière d'un homme moderne".
Son sens pédagogique, son talent oratoire et sa profonde spiritualité font de lui un conférencier et un écrivain à succès. "Dieu est celui qui sert. Ce n'est pas toi qui vas t'occuper de Dieu, c'est Lui qui s'occupe de toi. Il te sert, te lave les pieds. Et toi, tu Le laisses te nourrir, tu Le laisses se déployer en toi. Ainsi tu Le rends présent aux autres". Tel est son message, qui colle de si près à l'Evangile qu'il semble révolutionnaire.
Il se marie, et fonde avec sa femme Mary "L'Aube", lieu d'accueil et d'échange situé dans la Drôme. Après sa mort en 1985, son oeuvre considérable continue à être inlassablement défrichée et propagée par Mary Evely et l'association Transmission.
Extrait de sa biographie sur le site dédié à Louis Evely


"Ce que j'ai compris de Jésus : on ne rencontre Dieu que dans l'homme. Plus nous serons entrés dans notre humanité et aurons reconnu et suscité celle des autres, plus nous pénétrerons dans la sphère divine. Le seul moyen de contempler les merveilles de Dieu, c'est d'explorer les profondeurs de l'homme " en qui réside corporellement toute la plénitude de la divinité " (Colossiens 2, 9)."

Louis Evely

 

"Dieu est absent, mais son absence est si douloureuse qu'elle équivaut à une présence . Dieu est présent comme une exigence infinie au cœur de chacun de nous, une soif jamais contentée, une faim insatiable parce qu'elle ne trouve aucun objet à sa mesure. Dieu nous parle à une certaine profondeur, et quand je suis interpellé à cette profondeur, je sais que c'est Dieu seul qui peut parler, agir, ma rendre heureux comme cela. Dieu crée en moi le lieu où Il se manifeste et je ne me connaissais pas cette dimension intérieure avant qu'Il s'y révélât."

Louis Evely

 

"Celui qui ne supporte aucun doute ne supporte pas la foi. L'étendue de nos doutes est l'espace libre pour notre progrès de foi. Toute foi doit être relativisée par un coefficient d'incertitude. Elle comporte questions et doutes et n'a jamais fini de se " réformer "."

Louis Evely

Commenter cet article

UcCaBaRuCcA 13/06/2010 03:01


"celui qui ne supporte aucun doute ne supporte pas la foi"
c'est si vrai! Mais si compliqué à expliquer!


Perceval 13/06/2010 09:17



Oui... C'est pourquoi, il est si plaisant pour l'esprit que de lire Zundel, Evely et d'autres; quand on lit ce type de phrase, qui résume ce dont on est intimement persuadé sans pouvoir le faire
comprendre ....