Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #lieux de legende tag

Sur les pas du Roi Arthur -12/.- Winchester

Publié le par Perceval

Notre prochaine étape concerne :Winchester, sa Cathédrale, et surtout le ''Castle Great Hall'' qui est le grand hall de ce qui reste du château, y est accrochée au mur : La table Ronde... !

Si la ville est mentionnée par Geoffrey de Monmouth (1100 – 1155) dans son ouvrage Historia Regum Britanniae, notamment sous le nom gallois Kaer Guenit, comme un lieu lié à la légende arthurienne, c’est Sir Thomas Malory (1405 – 1471) qui identifie pour la première fois Winchester comme la mythique cité de Camelot, dans « Le morte D’Arthur ». Mais bien que la ville devienne la capitale des rois saxons au VIIe siècle puis de l’Angleterre au IXe siècle, rien ne la rend assimilable à la légendaire cité du roi Arthur.. Le château de Winchester ne fut construit qu’en 1067...

Après notre installation chez notre hôte, nous parcourons les rues de cette petite ville, sous la pluie... Première étape : le Great Hall ; demain matin, nous partons vite pour revenir à notre point de départ – en passant par Bath, étape incontournable, et préparer le retour...
Il pleut fort, et alors que quelques barrières semblent fermer le passage vers l'entrée du monument, nous passons outre. Une dame ''officielle de quelque chose'' courre vers nous pour nous empêcher d'aller plus loin... Nous comprenons que le 'Great Hall' est fermé exceptionnellement aujourd'hui pour le réserver à un mariage … ! Catastrophique … ! Nous tentons d'expliquer – en vain bien sûr – que nous venons de France, exprès, pour voir '' La Table ronde '' (*)...

Il y a d'autres choses à voir, à Winchester, vous savez … ? Tenez, étiez-vous au courant que Jane Austen est enterrée dans la cathédrale … ?
Une image d'une brochure illustre la carte 5 de coupe du Tarot de Jane Austen...
Le cinq de coupe illustre la déception, et la perte d'une certaine illusion...

L'objet de la Quête, n'est pas le but, mais le chemin. Qu'importe de voir, ou non, cette table... ?
Il pleut toujours et nous rejoignons la rue piétonne. Nous naviguons entre les commerces, et nous offrons une pâtisserie avec un thé. Puis, quand la pluie cesse, nous reprenons notre visite...

La cathédrale est l'une des plus célèbres cathédrales d'Angleterre, avec la plus longue nef et la plus grande longueur hors-tout de toutes les cathédrales d'architecture gothique d'Europe.
Ici, eut lieu le deuxième couronnement de Richard Ier Coeur de Lion, à son retour de captivité (1194). puis beaucoup plus tard, les funérailles et l'inhumation de Jane Austen en 1817, morte, donc, dans la ville et inhumée dans l'allée nord de la nef. .
La cathédrale de Winchester abrite une chorale professionnelle internationalement reconnue... Nous avons eu le privilège d'assister à une répétition ...
Amusant de savoir, qu'en 2005, le bâtiment a servi de lieu de tournage au film Da Vinci Code, le transept nord a été employé pour représenter le Vatican...

Un parc est attenant à la cathédrale, l’abbaye, nous y voyons des maisons anciennes... Au cours de notre promenadeAlfred le Grand, roi d’Angleterre au Xè siècle, aussi connu des britanniques que Charlemagne ou Clovis chez nous (et ayant vécu à peine un siècle après ce dernier). L’histoire d’Alfred le Grand est intimement liée à celle de Winchester : il a récupéré le petit bastion qui se dressait déjà là et en a fait un grand château royal, qui subit de nombreuses modifications et resta occupé jusqu’à l’époque victorienne.
, nous tournons autour d'une immense statue : il s'agit d’un seigneur du haut Moyen-Âge, tenant bouclier et brandissant épée. Non … Ce n'est pas le Roi Arthur ; il s’agit d’

 

(*) La table ronde (5 m de diamètre) en chêne, est mentionnée dans des archives du 14e s. Elle est décorée de peintures représentant le roi Arthur et la liste de ses chevaliers.

Cette table aurait été fabriquée autour de 1250-1290, sous le règne d'Edward I, passionné par le récit arthurien, à l'occasion d'un tournoi.... Le décor peint actuel sur la table fut commandé par Henry VIII lors de la visite de l'empereur Charles V en 1522. L'œuvre montre les noms des 24 chevaliers de la cour du roi Arthur et désigne Henry VIII assis sur le siège du roi Arthur à la position de midi. Au centre, la double rose Tudor, symbole d’Henri VIII, rassemblant la rose rouge des Lancastre (dont il est héritier par son père) et la rose blanche des York (dont il est héritier par sa mère).

Voici les chevaliers de la Table Ronde, selon l’ordre dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant de la droite d’Arthur (Le « S » rouge devant chaque nom signifie « Sir »)
1. Galahad ; 2. Lancelot du Lac ; 3. Gauvain ; 4. Perceval ; 5. Lionel ; 6. Tristan ; 7. Gareth ; 8. Bedivere ; 9. Blioberis ; 10. Breunor le Noir ; Lucan ; Palamedes ; Lamorak ; Bors ; Saphar ; Pellinore ; Kay ; Hector ; Dagonet ; Degore ; Brunar ; Guinglain ; Alymore ; et 24 Mordred.

Il manque certains noms, comme Yvain, qui fait pourtant l’objet d’un roman par Chrétien de Troyes, et son cousin Calogrenant.

Voir les commentaires

Sur les pas du Roi Arthur -11/.- Cadbury-Camelot

Publié le par Perceval

Enfin, avant d'atteindre Stonehenge ; nous quittons la quatre-voies ( la A303) pour se dégourdir les jambes dans une petite ballade qui nous amène, par un sentier boisé sur les hauteurs de ''Camelot ''. Sur le petit espace de stationnement, nous rejoignons deux voitures. Nous sommes à South Cadbury dans le Somerset.

Cette colline ( + de 500 pieds de haut) est appelée Cadbury Castle, avec ses cinq remparts de terre massifs renfermant un plateau d'environ dix-huit acres ( mesure anglaise! 18*0.4ha= 7.2 hectares). John Leland ( mort en 1552) érudit et historien anglais, a recueilli les croyances locales qui affirmaient que cette colline était le Camelot d'Arthur (1542). Des fouilles à grande échelle, dans les années 1960, ont révélé l'occupation de Celtes de l'âge du fer, et s'y trouvaient des remparts, une guérite, et plusieurs bâtiments sur le plateau, y compris une grande salle de fête. Le lieu devient une une vaste citadelle avec les romains...
Des légendes populaires racontent qu'Arthur se trouve endormi, ici, dans une caverne fermée par des portes de fer, ou peut-être même d'or. Une fois tous les sept ans à la veille de Noël, les portes s' ouvrent, pour laisser passer le Roi Arthur et ses chevaliers... Si on ne les voit pas, on peut néanmoins entendre le bruit du battement de leurs sabots.


 

 

****** Stonehenge dans la plaine de Salisbury, ne nous écarte pas de notre tradition arthurienne. Geoffrey de Monmouth, décrit ce lieu magique, comme étant un mémorial de guerre britannique érigé par Merlin. Pourtant, nous ne nous y attardons pas... Nous avons préféré la vue du haut de la colline de Cadbury.

 


Tout proche, Amesbury nous rappelle qu'ici se trouvait un grand monastère de 300 moines, détruit au 6ème siècle par les païens ; ce qui n'est pas anodin et renvoie à l'influence du paganisme, et sa place à défendre contre l'avancée inéluctable du Christianisme... Le monastère sous la plume de Gildas, Nennius et Geoffroi aurait été fondé par Ambrosius Aurelianus, chef de la résistance bretonne à l’envahisseur saxon après la chute de Vortigern.


Selon Malory, l’abbaye d'Amesbury, serait le refuge de la reine Guenièvre, après la mort d'Arthur. Elle y serait devenue religieuse. Lancelot, est même venue ici la trouver ; à sa vue, elle serait tombée évanouie. Se sentant coupable, elle le supplie de la laisser expier, et lui l'encourage à se retirer également dans la vie monastique … Plus tard, Lancelot apprend en rêve, la mort de la reine, et revient à Amesbury pour l'enterrer au côtés d'Arthur.

Passer de Merlin et Viviane, au tout début des chroniques du Roi Arthur, au monastère avec la mort de Guenièvre , laisse entrevoir le difficile passage du paganisme au christianisme, sans que cela ne se transforme en guerre et en destruction de l'un par l'autre... Nous avons besoin des deux.
C'est cette image de complémentarité, que j'ai reconnue dans ce jeune couple, qui longeait le site de Cadbury, et marchait sur le haut des talus enlacé, en faisant ainsi le tour des fortifications de ''Camelot''. Ils représentaient la carte du Tarot ( XX), appelée ''Les Amoureux''. Ils sont les maîtres de notre monde intérieur et évoquent l'union parfaite des énergies masculines et féminines...

Totnes, et sa grande rue commerçante, nous donne l'image de la petite ville anglaise, qui garde ses traditions britanniques... De plus, c'est jour de marché. De par son passé historique, on dit que Totnes est l’un des joyaux du Devon. En haut de la ville :Totnes Castle. A l'origine, ce château saxon était une construction de terrassement et de bois, mais au début du 13ème siècle, le donjon actuellement visible a été construite pour couronner le monticule.

 


 

 

Ce soir, nous dormons à Exeter, dans un petit appartement fort spacieux. Ensuite nous nous rendons dans le centre par le bus ; ce qui nous apparaît comme une aventure en soi. Défi relevé, il nous conduit jusqu'à cette magnifique cathédrale.


La cathédrale a été bâtie (1050) peu après l’arrivée de Guillaume le Conquérant. Construite à partir du XIIe siècle en architecture normande, puis gothique à partir du milieu du XIIIe siècle et achevée pour l'essentiel vers 1400, elle fut détruite en partie sous Henry VIII puis reconstruite sous Charles II, mais le bâtiment a surtout souffert des bombardements sous la 2e Guerre Mondiale.

Elle possède plusieurs caractéristiques notables dont un premier ensemble de miséricordes, des plafonds décorés, une horloge astronomique, une galerie de ménestrels, une bibliothèque de livres médiévaux, des reliques, des sépultures et la plus longue voûte ininterrompue d'Angleterre.

Widsith est un poème en vieil anglais de 143 lignes. Ce poème ne survit que dans le livre d' Exeter , un manuscrit écrit à la fin du 10ème siècle.
Le poème est pour l'essentiel une descriptions de hauts personnages, de rois et de héros de l' Europe dans l' âge héroïque de l' Europe du Nord.

Voir les commentaires

Sur la route du Roi Arthur - 1/3 -

Publié le par Perceval

Chateau de tintagel-banner

Arrivée d'Uterpandragon à Tintagel et Conception d'Arthur Tintagel, et Conception d'Arthur.

En Cornouailles, à l’Ouest de la Grande Bretagne, sur la côte nord de cette péninsule, se visite les ruines du château de Tintagel. Dans cette forteresse, aurait été conçu et serait né Arthur: de sa mère Ygerne, duchesse de Cornouailles, et son père Uther Pendragon, Roi de Grande Bretagne.
Ce château en ruine a été construit par Richard de Cornouailles : seigneur des Cornouailles du XIIè siècle. Il voulait ainsi se rattacher de façon tangible à Arthur, le faisant son illustre ancêtre.
 
800px-Frank_William_Warwick_Topham_Voyage_of_King_Arthur_and_Morgan_Le_Fay_to_the_Isle_of_Avalon_1888
 
 
L'île d'Avalon ou d'Avallon est, dans la littérature arthurienne, le lieu où est emmené le roi Arthur après sa dernière bataille à Camlann. C'est aussi, selon certaines sources, l'endroit où fut forgée l'épée d'Arthur, Excalibur. C'est enfin l'île où vivait supposément la fée Morgane.
 
Dans Erec et Enide, Chrétien de Troyes situe l'île dans l'actuelle Cornouaille continentale. La localisation d'Avallon à Glastonbury, dans le Somerset, à la fin du XIIe siècle est certainement due à la volonté des moines de cette abbaye d'appâter les pèlerins et de s'attirer les bonnes grâces du roi Richard Cœur de Lion en accaparant la renommée du désormais célèbre roi breton.
Great_Hall_Winchester table ronde
A Winchester, dans le grand hall de ce qui reste du château, est accrochée au mur : La table Ronde... Elle date du XIème siècle, à l’époque où la monarchie anglaise redécouvre le mythe arthurien qui parle du retour d’un grand roi pour unifier le pays et le porter vers un nouvel âge d’or. Le décor peint actuel, remonte à Henri VIII, qui est représenté dans le personnage d'Arthur. Au centre, la double rose Tudor, symbole d’Henri VIII, rassemblant la rose rouge des Lancastre (dont il est héritier par son père) et la rose blanche des York (dont il est héritier par sa mère).
 
Glastonbury Tor est une colline située à Glastonbury, dans le comté du Somerset, en Angleterre. Le « Tor » est associé au nom d'Avallon et est identifié au Roi Arthur depuis le récit de Giraud de Barri sur la prétendue découverte en 1191 de deux cercueils sur lesquels on pouvait clairement lire les noms du Roi Arthur et celui de la Reine Guenièvre. En 1278 les os furent déplacés dans une tombe en marbre au coeur de l’abbaye.

Ruines de l’abbaye de GlastonburyLa construction l'abbaye commence au VIIe siècle... Petit à petit au cours des siècles elle se verra agrandir jusqu’en 1541 où elle fut détruite par le roi Henry VIII. Certains pensent que l’abbaye serait encore plus ancienne et daterait du premier siècle et que Joseph d’Arimathie en serait à l’origine... Là, il aurait dissimulé le Graal en l’ensevelissant juste au dessous du Tor de Glastonbury à l’entrée du monde souterrain.     

Voir les commentaires