Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1- Aimer vos ennemis !

Publié le par Perceval

Mathieu 5 : 43-48 "Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes."

1 - Aimer, n'est pas si simple... Je n'aime pas tout le monde! ( D'ailleurs aimer tout le monde... c'est n'aimer personne.. non..? ) .
2 - Aimer ses ennemis: c'est reconnaitre avoir des ennemis... Ai-je des ennemis...? Je n'ai pas l'impression... 

Un homme a tué votre meilleur ami. De plus ... Il vous hait...
L'aimer en tant qu'il est votre ennemi, ce serait l'aimer en tant qu'il a tué votre ami, ce qui est absurde....
A quoi cela sert-il de se donner un objectif que nous ne pouvons atteindre..! A culpabiliser ..?

Aimer son ennemi..!   A I M E R ...

Pour répondre, personnellement, à ce défi... Il me faut revenir vers ma psyché, mon âme... Avant d'aller plus loin.
Comment Perceval est-il capable de voir dans la "dame hideuse" l'état de son âme? Comment est-il capable de l'entendre - et laisser la cour du roi, pour reprendre la quête...
Cinq années plus tard, après encore plus de combats victorieux, plus de renommée... Il saura comprendre en ce faisant disciple de l'ermite, que ces combats 'pour son âme', ne lui permettent pas de retrouver le Graal...

Ma religion ne me propose pas 'ce maître' physique qui me permettrait de me conduire sur l'ouverture spirituelle...
Aussi, vais-je à la rencontre de ce qui est ' lisible '...


Pour cela, je propose de s'inspirer d'un enseignemrnt bouddhiste:



Les cinq façons de se débarasser de son ennemi

(Stéphane Laborde http://espritscience.blogspot.com/)

Il y a cinq façons de se débarasser de son ennemi, de la moins efficace, à la méthode parfaite les voici :

1) La méthode moyen âgeuse : Le tuer ou le faire tuer. S'en débarasser, le faire enfermer etc...

Avantage : c'est rapide.
Inconvénient : les conséquences sont pénibles (prison, vengeance de ses amis, guerres, représailles etc...), ce qui rend cette solution très inefficace. (cf livres d'histoire, presse ou journaux TV).

2) La méthode chinoise : patienter au bord du fleuve, son corps sans vie finira par passer...

Avantage : Evite les inconvénients de 1)
Inconvénient : C'est long...

3) La vision profonde : comprendre que votre ennemi est votre semblable, il cherche le bonheur comme vous, c'est d'ailleurs peut-être vous même qui avez entravé sa quête du bonheur, s'il cherche à vous nuire c'est en fonction de causes et de conditions multiples, et à sa place vous réagiriez sans doute de la même façon. De sorte qu'à la place de la haine ou de la peur l'amour et la compassion vont prendre la place dans votre esprit. Il n'y aura alors plus d'ennemi mais un être qui souffre, et qui soumis à l'ignorance de la méthode efficace réagit de la plus mauvaise façon possible.

Avantage : Plus rapide que 2)
Inconvénient : nécessite de comprendre les causes et conditions de la haine que génère votre ennemi à votre égard, ce qui demande un effort répété.

4) Le calme mental : voir directement l'émotion de peur ou de haine que suscite l'ennemi dans votre propre esprit, et considérer cette émotion comme un objet extérieur, lui même soumis à l'impermanence, et qui va finir assez rapidement par se dissoudre.

Avantage : Aussi rapide que 3)
Inconvénient : La peur ou la haine peuvent ressurgir, il faudra alors réappliquer la méthode autant de fois que nécessaire...

5) L'union du calme mental et de la vision profonde

L'analyse des causes et conditions de création et dissolution de l'objet d'analyse, unie à la concentration sur l'objet, permettent de faire disparaître totalement la saisie de la réalité absolue des objets à faire disparaître : l'ennemi, les causes, les conditions, la haine, la peur, jusqu'à l'esprit même qui analyse les objet. Il ne reste alors plus rien de tangible, rien sur quoi la souffrance puisse se développer en votre esprit.

Avantage : On est totalement libéré de l'ennemi, de la haine et de la peur. "
...

Voilà... Je propose d'intégrer cela ... C'est loin d'être fait ... Aussi,  je continue ma quête... Et je compte que ' ma Dame' retrouve de sa beauté ( mon âme )...


Voir les commentaires

Le combat avec l'Ange

Publié le par Perceval

(Rembrandt, Lutte de Jacob et de l'Ange.)

Le passage est dans ' Genèse - ch32, versets 25-32 ' :

"Jacob resta seul et un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, il le toucha au creux de la hanche, et le creux de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.
Et il dit: Laisse moi partir car l'aurore se lève.
Jabob dit: Je ne te laisserai pas partir que tu ne m'aies béni.
Il lui dit: Quel est ton nom?
Il dit: Jacob.
Et il dit: Ton nom ne sera plus Jacob mais Israël car tu as lutté avec Dieu et avec les hommes et tu l'as emporté."

Oui, l'Ange veut nous ouvrir la porte de l'invisible, c'est d'ailleurs sa mission mais il ne l'ouvre pas sans combat....
En effet le mot ange vient du grec aggelos, qui signifie le messager .
Jacob dans la Bible passe une nuit entière à lutter avec l'ange sans qu'aucun des deux n'en sorte vainqueur.
Il y a une connaissance cachée, réservée non pas aux initiés, mais simplement à tous ceux qui ont le courage de se confronter avec l'ange...ou avec toute autre représentation d'un secret.
Parfois le ' secret ' est caché au fond de notre âme... C'est en cela que la voie spirituelle, passe par la psyché... Ainsi pour Jacob qui a provoqué la haine de son frère en usurpant sa bénédiction...


La joute, le combat ... avec l'ange.



Voir les commentaires

La joute, le combat ... avec l'ange.

Publié le par Perceval

Pour être en phase, avec mon propos, il est nécessaire d'admettre que les textes de la Bible peuvent nous enseigner, - à la manière d'une parole vivante d'un ' maître spirituel '. 
Si elle est 'vivante', c'est qu'elle n'est pas figée... Si elle est universelle, c'est qu'elle s'adresse ( différemment ) à chacun, personnellement... Texte à interpréter, méditer... il devient Parole ...
Voir aussi: La Quête de la Parole perdue


La Parole prend corps ..., au cours du combat avec l'ange : l'ange est traditionnellement le messager ( Parole ) de Dieu.


La Parole de Dieu est créatrice de l'être que je suis..

Jr 20, 7-9

« 7 Tu m'as séduit, Yahvé, et je me suis laissé séduire;

tu m'as maîtrisé, tu as été le plus fort.

Je suis prétexte continuel à la moquerie,

la fable de tout le monde.

8 Chaque fois que j'ai à parler, je dois crier

et proclamer: "Violence et dévastation !"

La parole de Yahvé a été pour moi

source d'opprobre et de moquerie tout le jour.

9 Je me disais: Je ne penserai plus à lui,

je ne parlerai plus en son Nom;

mais c'était en mon coeur comme un feu dévorant, enfermé dans mes os.

Je m'épuisais à le contenir, mais je n'ai pas pu. »

 

 

He 4, 12

« Vivante, en effet, est la parole de Dieu, efficace et plus incisive qu'aucun glaive à deux tranchants, elle pénètre jusqu'au point de division de l'âme et de l'esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du cœur. »

 

Dt 30, 12-14

«  12 Elle n'est pas dans les cieux, qu'il te faille dire: "Qui montera pour nous aux cieux

nous la chercher, que nous l'entendions pour la mettre en pratique?" 13 Elle n'est pas au-delà des mers, qu'il te faille dire: "Qui ira pour nous au-delà des mers nous la chercher, que nous l'entendions pour la mettre en pratique?" 14 Car la parole est tout près de toi, elle est dans ta bouche et dans ton coeur pour que tu la mettes en pratique. »

 

La Parole est créatrice , Elle est vivante

 

He 1, 1-4

"1 Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les

prophètes, Dieu, 2 en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi

héritier de toutes choses, par qui aussi il a fait les siècles/les mondes (les espaces et les temps) (les éons).

3 Resplendissement de sa gloire, effigie de sa substance, ce Fils qui soutient l'univers par sa parole puissante, ayant accompli la purification des péchés..."



Dt 8, 3 :

« Ce n'est pas de pain seul que vivra l'homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »

 

Paul au Corinthien

« Que la parole du Christ demeure en vous ». (Col 3, 16)

 


 

 

 


 

Voir les commentaires

L'épée de Perceval

Publié le par Perceval

Mt 10:34-, " N'allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. »

L'épée est symboliquement l'instrument de la connaissance et l'arme des combats spirituels.
La Vierge du Graal, la remet à Perceval. La Dame par sa puissance spirituelle, possède le pouvoir de la ressouder.

L'esprit est la fine pointe de l'âme ...
L'âme reçoit, au seuil de la quête, le Souffle divin qui la guidera à condition qu'elle le veuille... L'intention, dans la prise de conscience, donne à Perceval, la force de l'esprit...

Pour Dieu... Sa Parole est son glaive...

"Et l'épée de l'Esprit, qui est la Parole de Dieu" (Éph. 6:17).


Et dans Hébreux 4, 12...

"Vivante, en effet, est la parole de Dieu, efficace et plus incisive qu'aucun glaive à deux tranchants, elle pénètre jusqu'au point de division de l'âme et de l'esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du cœur"


 

Voir les commentaires

Je ne crois pas en l'église...

Publié le par Perceval

Avertissement: Suite à un commentaire ( ci-dessous), le texte cité serait un " Faux "...!

"Ce document est un faux historique, dont l’auteur fut Pier Paolo Vergerio (1498-1565)".( voir la suite de l'explication dans le commentaire ci-dessous ..)

 

 

Je crois en l'Eglise. L'Eglise corps mystique décrite par St-Paul, dont nous sommes les membres et Elle: le Corps du Christ ...!
Il suffit que 2 ou 3, soient réunis en son nom, et elle est là..! Depuis 2000 ans de grandes femmes et de grands hommes l'ont incarnée; tous ne sont pas connus, ils sont de diverses confessions chrétiennes... C'est grâce à eux, que nous voyons un peu plus loin: " nous sommes des nains sur les épaules de géants ".

Le malheureux texte ci-dessous, l'un parmi multiples exemples, démontrent que l'église représentée par certains prélats n'est pas toujours, inspirée par les Evangiles... C'est évident..! Et cela ne change en rien - l'espérance que le chrétien place dans le Royaume...

Voici le contenu d'un document conservé à la Bibliothèque Nationale de Paris, lequel
  contient certains conseils que les cardinaux donnèrent au Pape Jules III lors de son élection en 1550 :

"La lecture de l'Evangile ne doit être permise que le moins possible surtout en langue moderne et dans le pays soumis à votre autorité. Le très peu qui est lu généralement à la messe devrait suffire et il faudrait défendre à quiconque d'en lire plus. Tant que le peuple se contentera de ce peu, vos intérêt prospèreront, mais dès l'instant qu'on voudra en

lire plus, vos intérêts commenceront à en souffir.

Voilà le livre qui, plus qu'aucun autre, provoquera contre nous les rebéllions, les tempêtes qui ont risqué de nous perdre.

En effet, quiconque examine diligemment l'enseignement de la Bible et le compare à ce qui se passe dans nos églises trouvera bien vite les contradictions, et verra que nos  enseignements s'écartent souvent de celui de la Bible et, plus souvent encore, s'opposent à celle-ci. Si le peuple se rend compte de ceci, il nous provoquera jusqu'à ce que tout soit révélé et alors nous deviendrons l'objet de la dérision et de la haine universelles.

Il est donc nécessaire que la Bible soit enlevée et dérobée des mains du peuple avec zèle, toutefois sans provoquer de tumulte."

 

Source: Feuille Bibliothèque Nationale 1089. Vol II ; P.641-650 références Fond Latin

N°12558. Année 1550.

 

Il est - heureusement - intéressant de savoir qu'en 1548, Paul III approuve un livret d'Exercices Spirituels écrits par Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus. Ces exercices encouragent la méditation de la Parole, ils en proposent même un parcours sur 3 semaines... Aujourd'hui, nous avons oublié les 'cardinaux-conseillers', par contre nous partiquons toujours les ' Exercices spirituels ' d'Ignace de Loyola...!

Voir les commentaires

Je suis athée ...

Publié le par Perceval

Je suis athée - du dieu tout puissant, qui règne tout là-haut, pour nous juger et nous punir...
Je suis athée - du 'bon dieu', cause du bien et du mal...
Je suis athée - d'un dieu affamé de sacrifices, complaisant avec la souffrance
Etc, etc ...etc..!

 

C'est évident... Mais pourquoi, ces images ( bien humaines ..., elles ) sont-elles incessamment présentes lors de toute discussion sur le sujet ...?

Alors, bien sûr... C'est l'argumentaire contre l'église qui prend le relais...! Enfin, c'est le fait que je ne représente que moi... et que l'on sait bien ... ce que disent les papes depuis des siècles et des siècles ... Amen!

Aussi, quand je lis un texte simple, clair ... Ecrit par un représentant ' officiel ' de cette église, à laquelle je suis attaché, et qui remet certaines idées en place... Je me dis que lui, sera écouté comme tel... !... ?


Le texte ci-dessous est de Marcel Perrier, évêque de Pamiers

* dieu est écrit avec une minuscule pour les dieux en général et un dieu en particulier, mais avec une majuscule lorsqu'il s'agit du dieu des monothéistes.

 

Je ne crois pas au dieu* qui dirigerait tout, tous les évènements, chaque instant de nos vies.
Mais je crois en un Dieu qui crée nos libertés, quels que soient nos chemins.

Je ne crois pas au dieu qui laisserait tomber, après quelques années, ses enfants au néant.
Mais je crois en un Dieu, Père toujours fidèle, serviteur de la vie.

Je ne crois pas au dieu qui pourrait décider de la mort des vivants, fixant le jour et l’heure.
Mais je crois en un Dieu qui fait vivre les morts d’une étincelle de vie.

Je ne crois pas au dieu derrière les nuages, spectateur bien lointain de l’histoire des hommes.
Mais je crois en un Dieu venu en Jésus-Christ * partager notre vie

Je ne crois pas au dieu surveillant pointilleux de tous nos manquements.
Mais je crois en un Dieu passionné de bonheur, vivant d’Esprit d’Amour, dynamisant nos cœurs

 

Voir les commentaires

La Quête de la Parole perdue

Publié le par Perceval

 Qu’elle soit quête ou simple recherche, la voie spirituelle est représentée au travers de légendes, comme celle de la mort d’Hiram… Ici, et dans le mythe du Graal, il est fait allusion à quelque chose qui aurait été perdu ou caché. Je pense à la « Parole perdue », suite au meurtre de l’architecte par trois apprentis…

 

Cette parole perdue, interprétée, est une parole toujours vivante, car jamais possédée.
 

Ainsi, en est-il de la lecture des Ecritures...


«  Eloigne de ta pensée l’extérieur des mots : recherche de l’intérieur jusqu’à ce que tu comprennes. »
Mohyiddin IBN'ARABI (1165 - 1240)

 

Le ‘ Verbe ‘ divin se fait Homme, et nous laisse une ‘Parole ‘ devenue ‘ Ecriture ‘…

Sous la ‘ lettre ‘ qui tue, il y a l’Esprit qui vivifie …

Avec la lecture, la traduction ; il y a ‘ interprétation ‘…

 

Interpréter est non seulement légitime, mais c’est une règle pour celui ou celle qui dit s’en inspirer :

Tout le long des deux testaments, l’homme interprète ce que l’humain, la nature, l’histoire, l’actualité … lui disent de Dieu. C’est ainsi, qu’Il se révèle… !


Les textes du second Testament, s’engagent eux-mêmes dans l’interprétation du Premier Testament ; qui annonce Jésus - le Christ, comme Celui qui réalise l’Ecriture.

 


Origène (185 - 254)
tenta, de dévoiler le sens spirituel des Ecritures par le biais du ressenti considérant que certains passages de la bible seraient indignes d'un Dieu d'Amour s'ils devaient être appréhendés à la lettre...

 


Au Moyen-âge les vers de Nicolas de Lyre ( XIVème siècle ) : expliquent les quatre sens de l’Ecriture selon les pères de cette époque : (H. de Lubac, L'Exégèse médiévale, op. cit., p. 23.)

 

Littera gesta docet, quid credas allegoria,
Moralis quid agas, quo tendas anagogia

 

« La lettre enseigne l'histoire ;
l'allégorie, ce à quoi tu crois ;
le sens moral, ou tropologique, ce que tu fais ; l'anagogie, ce vers quoi tu tends ».

 

 

Voir les commentaires

2* Eloge d'Eve, ou du « péché originel »

Publié le par Perceval

Avec « In the mood for love », le film de 'Wong Kar-wai' reprend la quête dans laquelle nous entraine «  l'âme », et encore une fois cette quête reste inachevée et semble nous emplir d'une souffrance en suspend. A mon avis , seule la dimension spirituelle donne sens et justifie cette expérience, qui peut trouver ensuite sa réalisation.


Pour l'homme ( je ne peux pas parler pour la femme... !), la recherche et la rencontre de la Féminité peut susciter dans son âme, un désir d'apprentissage de la Voie.

La plupart du temps, l'homme reste fixé à cette hauteur, voire se complait à vivre de sa nostalgie... ( Loth, qui se retournant, reste figée...). Malheureusement, dans sa sagesse toute sclérosante, certaines sociétés cachent la féminité ( le voile ), ou interdisent sa proximité ( célibat imposé des prêtres ), afin de faire l'économie de la stupeur, puis de l'hébétude qui envelopperait l'âme ( Perceval reste ainsi plusieurs jours, devant 3 gouttes de sang rouge, déposées sur la neige, qui lui évoquent Blanchefleur... ), si, faute de connaître les aléas de la Voie, elle se fixait là...


Bien sûr, ce passage est plus ou moins obligé, et vouloir en faire l'économie, c'est frustrer l'âme, et se priver d'une véritable réalisation de l'esprit...


Ce que l'on nomme, le péché originel, n'est que la chute apparente d'une âme, qui se limiterait à ce qu'elle croit être sa félicité. L'arbre de la connaissance est le chemin obligé, il n'est pas sans risque... A l'image de Dieu, nous prenons le risque de notre Liberté, pour Le rejoindre au delà ...
 

L’Homme n’est pas fait pour le paradis de l’inconscience…

 

 

Rappelons nous ce qu'est l'un des trois joyaux du bouddhisme : la connaissance du Dharma, qui est enseignement et expérience. La connaissance de notre âme, de l'esprit, de la souffrance et des moyens à mettre en œuvre, est nécessaire... Cette connaissance est proposée à tous, elle prend appui sur le désir d'un bonheur non satisfait... C'est une quête ...



Maggie Cheung et Tony Leung évoquent les figures sublimes et langoureuses de l'amour courtois.

Nous sommes dans un roman de chevalerie médiéval, où la dame et le chevalier ont le devoir de rester en marge de la réalité, afin d'inciter chacun à la bravoure, à la conquête perpétuelle.

 

Voir les commentaires

1* Je ne me repentirai pas ...

Publié le par Perceval

De contempler Maggie Cheung ...

"Une ville rétrécie à une rue, un escalier, un couloir, une chambre. Des mots et des gestes qui se heurtent et se répètent, comme des vers inextricables ou des refrains familiers.

 

A deux, les versatiles Tony Leung Chiu-wai et Maggie Cheung interprètent tous les rôles, les amants fautifs et les amants éplorés, le chevalier servant, la confidente chaste, le Don Juan irrésistible et la maîtresse en peine.

 

Ses robes spectaculaires semblent cousues à même la peau, ce sont elles qui lui dictent sa démarche souveraine, elles qui la subliment et l’emprisonnent jusqu’au cou. Dans In the Mood for Love, une fleur ne peut pas flétrir.

 

Insaisissable, hors de la réalité, Su Li-zhen refuse de se laisser cueillir.

 

Le poids des apparences et le désir d’absolu sont autant d’obstacles à un amour irrésolu et tacite.

 

La proximité étouffe et bâillonne, les deux silhouettes forment une symétrie trop parfaite pour s’embrasser. Maggie Cheung et Tony Leung ne quittent ni leurs cols ni leurs cravates. Les regards se touchent, mais les mots ne sortent pas, les mains s'effleurent mais les poings se referment. Seul un secret enfoui dans un sanctuaire rappelle l'exquise beauté d'un amour qui ne se dit pas."
 

Dans ce film, la Femme  n'est pas seulement ' l'objet ' insaisissable, l'homme se situe en miroir, aucun des deux ne s'impose à l'autre. 
Il est amusant de savoir que Chow Mo-wan souhaite écrire un roman de chevalerie, genre littéraire dont Li-zhen est très friande. ...
 

 

Voir les commentaires

Mon âme a besoin de repos

Publié le par Perceval

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>