Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1* Je ne me repentirai pas ...

Publié le par Perceval

De contempler Maggie Cheung ...

"Une ville rétrécie à une rue, un escalier, un couloir, une chambre. Des mots et des gestes qui se heurtent et se répètent, comme des vers inextricables ou des refrains familiers.

 

A deux, les versatiles Tony Leung Chiu-wai et Maggie Cheung interprètent tous les rôles, les amants fautifs et les amants éplorés, le chevalier servant, la confidente chaste, le Don Juan irrésistible et la maîtresse en peine.

 

Ses robes spectaculaires semblent cousues à même la peau, ce sont elles qui lui dictent sa démarche souveraine, elles qui la subliment et l’emprisonnent jusqu’au cou. Dans In the Mood for Love, une fleur ne peut pas flétrir.

 

Insaisissable, hors de la réalité, Su Li-zhen refuse de se laisser cueillir.

 

Le poids des apparences et le désir d’absolu sont autant d’obstacles à un amour irrésolu et tacite.

 

La proximité étouffe et bâillonne, les deux silhouettes forment une symétrie trop parfaite pour s’embrasser. Maggie Cheung et Tony Leung ne quittent ni leurs cols ni leurs cravates. Les regards se touchent, mais les mots ne sortent pas, les mains s'effleurent mais les poings se referment. Seul un secret enfoui dans un sanctuaire rappelle l'exquise beauté d'un amour qui ne se dit pas."
 

Dans ce film, la Femme  n'est pas seulement ' l'objet ' insaisissable, l'homme se situe en miroir, aucun des deux ne s'impose à l'autre. 
Il est amusant de savoir que Chow Mo-wan souhaite écrire un roman de chevalerie, genre littéraire dont Li-zhen est très friande. ...
 

 

Commenter cet article