Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre monde souffre d’intolérance religieuse.

Publié le par Perceval

Une cérémonie religieuse été la cible d'un attentat-suicide le mercredi 15 décembre . L'attaque a fait au moins 39 morts et 50 blessés. Ils étaient chiites, dans la ville iranienne de Chabahar… Le 12 décembre, en Irak ; 12 personnes sont tuées ( policiers et chiites ) … Le mois précédent, ce sont 23 victimes chiites au Yémen …  il y a quelques jours, ce sont 17 personnes ont été tuées, dont un officier de police, quand un kamikaze s’est fait exploser vendredi dans un bain public du sud de l’Afghanistan, pays où les attentats-suicide sont quotidiens …attentat2

 

Bagdad, Alexandrie, montrent que musulmans et chrétiens, sont frappés par le même mal : l’intolérance religieuse.

 

L’Orient-Le Jour commente cette dernière violence antichrétienne : « Le président des États-Unis Barack Obama a estimé que « les instigateurs de cet attentat visaient clairement des fidèles chrétiens, et n'ont aucun respect pour la vie et la dignité humaines » en souhaitant que les responsables soient « jugés pour cet acte barbare et abject ».
Au Proche-Orient, dirigeants arabes, autorités religieuses et Israël ont vigoureusement dénoncé cet acte. L'Arabie saoudite, qui abrite les deux premiers lieux saints de l'islam, a parlé d'un « acte criminel que n'approuvent ni notre religion ni l'éthique et les normes internationales ». En Irak, théâtre le 31 octobre d'une attaque meurtrière d'el-Qaëda contre la cathédrale syriaque-catholique à Bagdad, le député chrétien Yunadim Kenna a redouté des « jours noirs pour la communauté internationale ». Hier, le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a condamné ce « crime odieux contre des innocents chrétiens et musulmans ».
L'Iran a également fait part de sa condamnation et a présenté ses condoléances à l'Égypte. Pour la Syrie, cet attentat vise « le pluralisme religieux en Égypte ainsi que dans d'autres pays arabes ». Le Hamas a dénoncé un attentat « destiné à pousser à la confrontation entre musulmans et chrétiens » alors que l'Autorité palestinienne dénonçait un acte « visant à semer la discorde entre musulmans et chrétiens ». Pour le roi Mohammad VI du Maroc, il s'agit d'« un crime contre l'humanité tout entière, banni par les valeurs de la religion islamique ».
En Israël, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a contacté le président égyptien et s'est dit « profondément choqué ». L’Orient-Le Jour

 

intolerance« Ce n'est pas un défi limité à une région ou une religion. Tous les pays ont des minorités religieuses, et plusieurs de leurs membres font face à la discrimination à un degré plus ou moins fort. Tous les États ont non seulement un devoir moral, mais aussi l'obligation de s'assurer que ces minorités sont protégées », a insisté Navi Pillay ( Haute commissaire aux droits de l'homme de l'ONU )

 

Et si le monde est menacé par le fanatisme haineux, il serait dangereux et complètement injuste d’en faire un combat de l’Occident contre l’Islam … Hosam Tammam, chercheur sur les mouvements islamistes à la bibliothèque d'Alexandrie livre son analyse, dans « Le Monde » . Il nous rappelle que «   après l'attentat de Bagdad, la France annonçait l’accueil de centaines de chrétiens d’Iraq, affichant sa solidarité, alors qu’elle refusait d'offrir un statut à des réfugiés afghans qui vivaient des situations aussi terribles. »

 

« Sans doute l'islam est-il moins bien connu, et la version islamiste actuelle en donne une image détestable et fausse. Le Dieu de l'islam n'est-il pas le Miséricordieux ? Et la religion musulmane n'a-t-elle pas vocation à symboliser une hospitalité universelle, au nom de Dieu, dans le respect de l'altérité et des différences ? » Florence Taubmann, pasteure

Commenter cet article