Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment dire le Dieu ... -2-

Publié le par Perceval

Le synode sur la nouvelle évangélisation

 

« Le christianisme n'est pas une chose du passé, vécue en regardant en arrière, puisque le Christ est d'hier, d'aujourd'hui et pour l'éternité. Il est marqué de la présence de l'Eternel, de Dieu entré dans le temps et présent à tout moment, le temps découlant de sa puissance créatrice, de son éternel aujourd'hui. »

Benoît XVI est revenu sur le sens du mot controversé d'"aggiornamento" ("mise à jour"), utilisé pour caractériser le Concile

  ***

Mgr A. Malayappan Chinnappa, Salésien, archevêque de Madras et Mylapore (Inde). Intervention le vendredi 12 octobre matin

« Le Saint-Esprit est l’auteur de la pluralité et de la diversité. ( … ) Dans la tradition indienne, nous avons: mangas (voies), grana manga (la connaissance), bakati manga (l’amour de Dieu), kunma manga (le mode d’action). On peut parvenir à Dieu en ayant recours à une de ces méthodes.
Le dialogue dans les contextes multireligieux. 
Nostra Aetate déclare qu’il y a un signe de lumière dans chaque religion, mais Gaudium et spes va plus loin en affirmant que l’Esprit-Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal (cf. GS 22). Au n. 5 de Redemptoris mission, Jean Paul II affirme l’existence de formes participatives de médiation dans la relation avec Dieu. »

 ***

georges-de-la-tour-le-prisonnier-job-raille-par-sa-femme2.jpg"L’Église en Amérique latine vit et évangélise dans la région de la planète qui connaît les plus fortes inégalités. (… ) Une toute petite partie de la population mondiale s’accapare les biens de la Création. Le consumérisme gaspilleur et pilleur épuise les biens de la Création. Les visages des pauvres et des exclus sont le visage souffrant du Christ.( … ) Il n’est pas possible de penser à une nouvelle évangélisation sans une annonce de la libération intégrale de tout ce qui opprime l’homme, c’est-à-dire le péché et ses conséquences. Il ne peut y avoir une authentique option pour les pauvres sans un engagement ferme en faveur de la justice et du changement des structures de péché. » Mgr Jorge Eduardo LOZANO, Évêque de Gualeguaychú (Argentine)

 ***

 Mgr Brian Joseph DUNN, Évêque d'Antigonish (CANADA) : Vendredi 12 octobre matin

La nouvelle évangélisation, qui se produit en pleine crise des abus sexuels, peut prendre au moins quatre formes différentes : ( …) dont les deux suivantes...

Une spiritualité de communion doit emplir toutes les relations et toutes les structures au sein de nos paroisses et dans les églises locales, à travers une consultation qui rassemble les fidèles, qui reconnaît la présence de l’Esprit de Dieu agissant dans les membres de la communauté et qui aide à répondre à tous ceux qui sentent que leur voix n’est jamais entendue dans l’Église.
- Encourager la co-responsabilité en apportant des changements dans certaines structures de l’Église et dans la mentalité, dans une disposition et une véritable sympathie à avoir lorsque l’on travaille de façon très proche avec des laïcs. Ces changements pourraient inclure la nomination d’équipes pastorales composées de religieux et de laïcs, une réflexion et la reconnaissance officielle de ministres ecclésiaux laïcs; et un engagement délibéré et systématique des femmes en leur confiant des positions de direction à tous les niveaux de la vie de l’Église, et cela, en permettant aux femmes d’être désignées comme lectrices ou acolytes, et en instituant le ministère de catéchiste.

 ***

cardinal.jpg Mgr Francesco Moraglia, patriarche de Venise, a appelé à une évangélisation du monde de la culture et des intellectuels :

« car le chrétien vit dans un état de soumission psychologique, dans une sorte de complexe d’infériorité à l’égard de la modernité et de la post-modernité. » Il a poursuivi : "Le silence du catholique moyen, lorsqu’il donne les raisons de son espérance, est assourdissant. (...) Bien souvent, la foi n’est pas soutenue par une catéchèse amie de la raison, qui soit capable d’une véritable proposition anthropologique en mesure de légitimer la plausibilité du choix chrétien. "

 *** 

Mgr Ricardo Antonio TOBÓN RESTREPO, Archevêque de Medellín (COLOMBIE) Intervention samedi après-midi 13 octobre

« la nouvelle évangélisation doit renforcer la communauté à tous les niveaux: la famille comme première Église domestique, les petites communautés ecclésiales comme espace fondamental de vie, la paroisse comme centre vital de spiritualité et pastorale au sein de laquelle elles s’intègrent et acquièrent le sens de réalités différentes, et l’Église particulière qui, suivant la doctrine de Vatican II, rend concret et authentique le mystère de l’Église."

 

"Passer d'un christianisme de tradition à un christianisme d'adhésion personnelle à Jésus Christ et d'engagement missionnaire"

Mgr Dominique REY, évêque de Fréjus-Toulon (France) Intervention du lundi matin 15 octobre

 ***

"La formation dans les séminaires, presque monastique, intellectuelle, facile et confortable (détachée du monde) a échoué dans la formation de pasteurs compétents et réceptifs face aux besoins des gens d’aujourd’hui et de demain."

Mgr John WONG SOO KAU, Archevêque Coadjuteur de Kota Kinabalu (MALAISIE) ; Intervention lundi 15 octobre matin

 ***

l-homme-au-centre.jpg"Les institutions catholiques  ont perdu tout pouvoir sur la foi."

Mgr Alexander Thomas KALIYANIL, S.V.D., Archevêque de Bulawayo (ZIMBABWE) ; Intervention lundi matin 15 octobre

 *** 

Sr Mary Lou WIRTZ a évoqué les souffrances de nombreuses personnes en opposition ou indifférente à l’Eglise. Pour Sr Mary Lou Wirtz,"  L'Eglise devrait être à l’écoute, plus pastorale et miséricordieuse, capable d’écouter avec compassion. Pour elle, les religieux et religieuses sont plus que des ressources. Doivent être prises en considération l’aspect prophétique de leur présence et de leur témoignage. Selon la religieuse américaine, cette reconnaissance semble minimisée dans le débat actuel."

Sr Mary Lou WIRTZ, présidente de l’Union internationale des supérieures générales

 

Commenter cet article

Gilbert 24/10/2012 11:07

"Et toute chair verra le salut de Dieu." Luc 3:6  

Bonne journée à vous.

Gilbert 24/10/2012 08:26

La conversion,

Ce passage des ténèbres à la lumière est un des éléments essentiels de l’enseignement de Christ. Paradoxalement il y a plus de chrétiens dans les ténèbres que dans la lumière. La responsabilité de
l’église est de pourvoir au bien, comment donc expliquer ce manque de prévoyance ? Que l’église soit prête à la conversion je n’en doute pas, mais ce qui précède la conversion est la repentance.
Rien n’est simple lorsque l’humilité vient à manquer.

Perceval 24/10/2012 10:38



Je ne sais pas si "les chrétiens sont dans les ténèbres" ...! Quand à l'Eglise ... J'ai décidé ( ou plutôt, j'ai compris ...) que l'Eglise est faite de gens comme moi... Que nous soyons clercs ou
laïcs, nous sommes très très imparfaits... Mais nous avons aujourd'hui la chance de vivre avec une " église" qui n'a plus aucun pouvoir sur ce "monde" ... Je suis donc optimiste ...



Gilbert 22/10/2012 11:56

Je pense que Jésus dirait on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres. Cette affirmation en induit une autre semblable. L’homme nouveau en Christ, est une nouvelle église.

Sommes-nous prêt à engager ce type de dialogue ? Ou devons-nous, nous y préparer ?

Avons-nous peur d’une apocalypse dogmatique, qui préfigure ces paroles de Christ.

Alors on verra le Fils de l’homme venant sur les nuées avec une grande puissance et avec gloire. Marc 13 : 26

Je reconnais que la tâche est difficile et un socle commun n’est pas facile à faire, pourtant il faudra tôt ou tard s’y résoudre. Donnons-nous le temps de la réflexion.

Perceval 23/10/2012 09:30



L'Eglise, n'est pas ( j'espère ...! ) une institution comme les autres ... Aussi, elle est prête - comme chacun d'entre nous ( je me le souhaite ...) - à la " conversion " ... 



Gilbert 22/10/2012 09:20

Questions,

Pourquoi l’église réfute l’affirmation d’une trinité en une Personne divine ?

Au nom de quoi la trinité d'un dieu en trois personne serait la vérité ?

Perceval 22/10/2012 10:45



L'une ou l'autre proposition " me parle ... ". Dans les deux cas, il s'agit , à mon avis, d'une manière de dire. 


Que répondrait Jésus, à cette question ...? Je pense que nous serions étonnés, voire déstabilisés ... 


Ce débat ( intéressant d'ailleurs ...) , n'est-il pas plutôt, l'objet des historiens...? Et la prise en considération d'une multitude " d'hérésies" qui fleurissaient; et en ces début d'Eglise (
intitutionnelle); il était nécessaire de sauvegarder une certaine "unité"... On a tranché sur le paradoxe d'un seul dieu en trois personnes ... Pourquoi pas définir ce dieu ainsi ( je mets une
minuscule... parce que un dieu "défini" ne peut pas être Dieu... Il ne s'agit que du dieu de "untel" ...Ce qui n'est pas si mal pour avancer ...) . Notre vision de Dieu ne peut être que "
paradoxe " ... 



Perceval 21/10/2012 09:56

Intéressant, cette intervention ( ci-dessous) qui relativise beaucoup la place de l'institution, dans la vie spirituelle du "chercheur" de Dieu: ...

" La véritable conversion de l’homme, c’est lorsque Dieu devient son seul critère" : c'est ce qu'a déclaré Mgr Stanislav Zvolensky, archevêque de Bratislava, président de la Conférence épiscopale
de Slovaquie, lors de la 15e congrégation générale du synode, le 17 octobre au matin.

Citant Benoît XVI, l’archevêque a rappelé que « la réalité des réalités est Dieu » : par conséquent, une conversion est authentique si le concept de « réalité » chez l’homme est changé,
c’est-à-dire si Dieu devient « le critère de tout ce qu’il fait ».

En outre, la conversion ne dépend pas de la sainteté de celui qui évangélise, a souligné Mgr Zvolensky, elle est indépendante des « motivations ou des qualités personnelles de l’annonciateur
spécifique », car elle est œuvre divine.