Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Limousin au Moyen-âge. -2/2-

Publié le par Perceval

19220 SAINT JULIEN AUX BOIS - Village du Moyen-âge

19220 SAINT JULIEN AUX BOIS - Village du Moyen-âge

Nous en avons déjà parlé : Henri II, et Richard cœur de Lion, gardiens de l'Aquitaine dès 1152 ( par Aliénor) y font régner l’ordre contre les oppositions locales... Ainsi, de 1176 à1178 : l’aristocratie aquitaine dont les barons limousins se soulèvent. En 1177, l’évêque de Limoges et l’abbé de Saint-Martial s’associent pour combattre les bandes de « brabançons » utilisées par Richard Cœur de Lion pour vaincre ses ennemis et qui ravagent le sud du diocèse. Contre eux, les vicomtes de Limoges et de Comborn gagnent la bataille de Malemort.

En 1199 , Richard Cœur de Lion meurt à Châlus. Et, le comté de la Marche passe aux Lusignan.

Le XIIe siècle voit le développement de la production limousine des émaux: châsses et crosses limousines ; et de la littérature des troubadours, liée à l’apparition de la courtoisie.

Au XIIIe siècle, le Limousin revient vers le roi de France. En 1212, Raymond de Turenne fait hommage d’honneur (non de sujétion) à Philippe Auguste. Et dès 1214 (bataille de Bouvines), la domination anglaise s’achève avec la défaite de Jean sans Terre contre le roi de France et ses alliés (dont des limousins comme le comte de la Marche, Lusignan).

Ainsi apparaissent les premiers sénéchaux, représentants du roi (français ou anglais). La sénéchaussée du Limousin est créée. Les vicomtes de Limoges sont alliés aux Capétiens. En 1242, Hugues X de Lusignan (1219-1249), en tant que Comte de la Marche, prête serment de fidélité à Louis IX. A la même période se développent les ordres mendiants.

En 1247 : Ebles VI de Ventadour rend hommage au roi de France puis part en croisade avec lui l’année suivante.

1259 voit le traité de Paris entre Henri III et Louis IX qui lui restitue le Limousin contre la prestation d’hommage, sauf la vicomté de Turenne qui reste fidèle à la France et l’évêque de Limoges qui dépend directement du roi.

Les premières chartes de commune apparaissent, souvent soutenues par les Plantagenêts, de même qu’une première économie de la draperie (à Tulle notamment).

1261-1277 : guerre de la vicomté, opposant les partisans du roi de France aux partisans du roi d’Angleterre, sous l’épiscopat d’Aymeric de la Serre, qui renforce le pouvoir des vicomtes de Limoges.

Avec la guerre de Cent Ans, le Limousin connaît une crise profonde qui fit entrer la région dans une période de déclin économique grave. De nombreuses cités et d'innombrables villages sont pillés par les bandes de routiers ou les soldats des armées française et anglaise. Ainsi, la cité épiscopale de Limoges, qui s'était ralliée au roi de France, fut saccagée en septembre 1370 par les troupes du Prince Noir.

La vicomté de Limoges fut rattachée au domaine royal français en 1607  

Commenter cet article