Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Publié le par Perceval


Van-Gogh-bon_samaritain.jpg« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (1)

Phrase paradoxale, parce qu'il s'agit d'un commandement et qu'un commandement en appelle à la volonté et au devoir … , alors que l’amour ne se commande pas. Et que ce «  comme toi-même » est sujet à interprétation :

  • le « toi-même », implique qu'il n'est pas nécessaire qu'il y ait réciprocité. Aime, un point c'est tout … et « sans garantie quant à la réaction d’autrui … susceptible en effet de confondre cette bonté avec une faiblesse et d’en profiter.( par exemple ...)»Catherine Chalier dans Levinas, l’utopie de l’humain (Albin Michel)

  • L'amour peut-il se conjuguer au futur ?

La-haine-le-film.jpg paix-guerre-destruction.gif

 

Plutôt que d'Amour, ne pourrait-on pas parler ( en baissant l'intensité passionnelle du mot … ! ) , d'altruisme, ou de compassion ?

foule_by_silva.png«  l’altruisme fonctionne dans une logique du bonheur partagé ; il montre que nous sommes profondément, intimement liés aux autres, et que notre bien-être dépend de celui d’autrui » le psychologue Jacques Lecomte

La psychologie ( Jacques Lecomte) pourrait affirmer que « nous sommes prédisposés pour aimer », que « les fondements de la bonté et de l’amour pèsent davantage que ceux de la violence et de la haine ». La guerre serait le fruit de la peur, l'amour serait le seul réel intérêt de l'espèce …

Aimer l'autre, n'est pas un précepte religieux ; il est universel et moral... parce que c'est de notre propre intérêt … ! Ensuite, on « aime » parce qu'on a été aimé ; et le mode d'emploi est-il, vraiment, utile... ?

*****

Chagall-9.Crucifixion.jpg« Prochain » et « lointain », nous sommes tous proches par notre « fraternelle » humanité ; et ce qui – peut-être – rend ce commandement acceptable, c'est que, chrétien, nous « croyons » que Dieu nous aime, en premier … Notre seule référence , c'est l'Amour divin, ( à mon avis …) et non pas l'amour conjugal, ou l'amour maternel...etc ( Il s'agit d'un amour dégagé de tout intérêt )

L'Agapé, serait cet amour « spirituel »

L'Eros, lui fait la part à l'amour humain, l'amour choisi, et il ne s'agit pas ici de le réduire à l'amour des corps ...



L'amour du prochain (l'Agapé), est-il humainement réel... ? L'amour des « lointains », de tous les hommes, de ceux qui nous veulent du mal ...etc ?

Sur le futur : «  Tu aimeras » ; celui-ci n'indique t-il pas, qu'au lieu d'une obligation ; il s'agit de prendre en compte le temps, l'expérience...et alors seulement .., tu pourras reconnaître que «  toi-même » tu es aimé, ou que tu aspires à être aimé … et de même, aimer toute autre créature ...


(1) : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et avec toutes tes forces et tu aimeras ton prochain comme toi-même.”

Mt 22, 37-40 et 12, 29-31, qui lie Deutéronome, 6,5 et Lévitique, 19,18

Commenter cet article

En savoir plus 15/08/2013 16:43

Merci!

Gilbert 05/12/2012 09:04

Je le sais parfaitement bien. Et c’est pour cela que j’apprécie de confronter nos points de vue.

Mais des hommes ou de Dieu, c’est en Christ que j’ai mis mon espérance.

Gilbert 04/12/2012 19:10

Ma réponse à votre question.

Un dogme est une doctrine mère d’où naissent tous les sacrements et doctrinaux qui régissent le culte propre à une église, en bref les points fondamentaux et incontestables décidés par l’autorité
religieuse.

Perceval 05/12/2012 08:51



Oui, ... Un cadre en quelque sorte: mais un cadre "humain" (religieux)  et nécessaire. Ce cadre, à mon avis, tient sa légitimité de La Parole et de la Tradition ( saints et maîtres des
siècles passés) ... Catholique, je soutiens, donc, ce "référentiel" ... tout humain soit-il. 



Gilbert 03/12/2012 15:19

Vous pouvez toujours soutenir le référentiel dogmatique de l’église catholique, et tourner en rond, vous n’éviterez pas à la vérité de se manifester.

"Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. " Jean 8 : 32

Le mystère s’oppose à la vérité, comme les ténèbres à la lumière, il est vrai hélas que, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière.

D’ailleurs en Matthieu 13 : 11 il est écrit :

"Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. "

Perceval 04/12/2012 17:41



Qu'est-ce, pour vous, le dogme ( ou son similaire ...)?



Gilbert 03/12/2012 11:55

La Trinité catholique est un dogme, et ne peut s’assimiler à un principe. Par contre, dans l’œuvre nous trouvons simultanément la sagesse et l’amour.

"Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas. Mais si je les fais, quand même vous ne me croyez point, croyez à ces œuvres, afin que vous sachiez et reconnaissiez que le Père est en
moi et que je suis dans le Père. " Jean 10 : 37,38


 

Perceval 03/12/2012 14:27



Le "principe" du dogme, en particulier celui de la Trinité: ce n'est pas de nous apprendre ce qu'il faut croire ... C'est, plus finement, de nous faire toucher du doigt un "mystère" de la foi,
c'est à dire q.q. ch. dont nous n'aurons jamais fini de faire le tour ... ( sans épuiser le thème ...)