Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eve, et Adam.

Publié le par Perceval

Adam n’aurait-il pas pu croquer « la pomme" en premier … ? eve-the-serpent-and-death-hans-baldung-grienSans doute que non, si  les rédacteurs ( conteurs ) ne l’ont pas voulu ainsi … !

 


Au début, donc, Eve est sur le devant de la scène. La première femme, et mère du « genre humain » dans sa totalité… !

Avant ce début, l’Adamah ( l’humain ) n’est pas sexué.  Il n’est pas bon pour cet humain d’être seul. Selon le mot hébreu, «  Elle »  n’est pas une aide, mais un « secours ». Ensuite le mot utilisé n’est pas « la côte » , mais le «  côté ». Enfin, celle qui deviendra Eve, est similaire à l’homme, tout en étant autre ; aucun ne maitrisant leur origine. Elle est ’iShaH’ tandis qu’il est ‘YSh’.

 

 

 

 

 

 ... En la voyant, l'homme s'écrie :
 «os de mes os, chair de ma chair,

 celle-ci, on l'appellera femme
 car c'est de l'homme qu'elle a été prise.»
(Genèse 2,23)

Catherine Billu Santenoise

Catherine Bllu santenoise La creation d eve

 

Il serait intéressant de réfléchir sur la manière dont se passe la première rencontre entre ces deux humains… ? Un seul parle, et semble accaparer l’autre ! Comment découvrir l’autre, sans en faire un autre soi-même… ?

Le serpent, même s’il s’adresse à la femme, parle aux deux… Serait-ce parce que la femme nourrit ? Enfin, c’est ensemble que leurs yeux s’ouvrent. L’homme n’est pas solidaire, dans ce qui apparaît être une faute!Palerme--Normanni--chapelle-palatine--creation-d-Eve

 

 

 

La limite transgressée, finalement, aboutit à faire de l’humain ce qu’il est. Voir dans notre situation «  un chute » du Paradis, n’a pour fonction, à mon avis, que de nous faire entrevoir notre véritable place, et notre origine … La liberté et la responsabilité, nous différencient fondamentalement des animaux, et c’est là notre grandeur, non pas, notre disgrâce  

La femme est nommée par Adam, Eve, ‘ HaWaH ‘ dans une forme ancienne de l'hébreu, ‘ HaWaH ‘ c'est-à-dire « la vivante » par l'homme.

 

 

Adam et Eve de Suzanne Valadon

 

 

 

Eve la compagne est célébrée par Adam, avec euphorie. « Elle » est l’altérité pour « Lui » . Ils se découvrent homme et femme, et sans cette différence, il n’y aurait pas de véritable «  relation » , c'est-à-dire l’accés au mystère de l'autre pour moi ?

 


 

<- peinture de Suzanne Valadon

Commenter cet article