Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noli Me Tangere * Marie-Madeleine

Publié le par Perceval

On ne sait que faire de cette femme aimante !Marie madeleine pieta botticelli

Ne serait-elle pas trop attachée au corps ?

Marie de Béthanie, très affective, assise aux pieds de Jésus. La femme au parfum, qui couvre les pieds de Jésus, de baisers, les arrose de larmes, les essuie de ses cheveux…

Et lors de la résurrection : «Ils ont pris mon Seigneur, et je ne sais pas où ils l'ont mis.» «Si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis et moi je vais le prendre.»… Marie par sa voix, ses larmes, revient au corps, noli me tangere Fra angélicopour le prendre, le toucher… Ne sont-ce pas, les traits de l’amoureuse ?

La femme était venue embaumer Jésus… mais lui s’échappe de la Mort … Il ne s’agit plus aujourd’hui, de retenir Dieu… Vivant, Il échappe aux prises de ce monde.

 

 

 

 



L'amour de Marie-Madeleine

 

Marie Madeleine est le premier témoin apostolique de la Résurrection, à ce titre elle est l’Apôtre des apôtres. Curieusement, ( ? ) Paul, retient que c’est Pierre (1 Co 15,3-6, et Luc ).

 

Plutôt que Zachée ,ou Pierre notre tradition a préféré Marie Madeleine, pour signifier le péché et la repentance… ! madeleine de la tour flamme

La théologie occidentale a, de manière erronée et sans aucune ambiguïté, situé le péché dans le corps humain, et tout particulièrement dans le corps de la femme. 

Au début du XIIe siècle, La légende préfère retenir la pécheresse aux sept démons, qui se rachète plus par sa crainte que par son amour… Ainsi, après la mort du Christ, elle se mortifie… Réforme grégorienne oblige, le sexe est la source de tous les péchés…

La pénitente d'hier est-préférée aujourd’hui en épouse ou compagne (? ) Peut-être , que cette légende est-elle plus proche du regard de notre époque sur la femme… Cela parle plus de nous, que de Jésus … !


Noli me tangere, c’est aussi quelque part, où ? Un spectacle de danse, entre une femme et un joueur de bandonéon…

 

 

Quel rapport avec Marie Madeleine...? De fait, le rapport avec le Tango, c'est Pie X... Il fait venir un frère et une soeur pour une démonstration, ... avant de l'interdire ...

 

Tango Pie X

Commenter cet article

valdo 16/04/2010 06:23


Bonjour,

je vous invite à visiter mon blog
labible.centerblog.net

valdo


SAGRAMOR 15/04/2010 03:02


Oui,Angélique,mais ce rôle a été renversé à partir de CONSTANTIN et la femme renvoyée à la sphère privée.

La compagne active sur la scéne publique,évacuée , pour ne laisser place qu'à la mère à ses fourneaux.

Au lieu d'une société tournant sur quatre cylindres,donnant toute sa place politique à la femme,ce que d'ailleurs Jésus avait voulu en faisant de "Marie trois dans une"son apôtre préféré.

A la place de quoi, nous avons hérité sur les 2 000 ans passés, d'une société sur trois cylindres,avec une femme réduite au seul rôle de mère:Marie mère de Jésus,archétype de toutes les
compassions.
La femme a tout perdu dans cet échange et a eu son corps démonisé.

D'ailleurs ,Jésus ne dit pas,""Ne me touche pas",comme dans la traduction latine de la Vulgate de SAINT JEROME,ou dans JEAN 20:17,mais,"Ne me retiens pas",qui est la traduction grecque.
Cela,n'est pas anodin,car marque l'interdit sur la chair,alors que Jésus signifiait qu'il rejoignait Son Père.


Angélique 14/04/2010 16:36


les femmes ont eu un rôle important
bonne soirée
soyez bénis


SAGRAMOR 14/04/2010 03:27


- 1 - Merveilleux votre clip sur le tango.

Je vous recommande sur YOU TUBE,le "pape" du tango dansé,Miguel Angel ZOTTO,avec Milena PLEBS. Ainsi que Roberto HERRERA et Natacha POBERAJ.

- 2 - Pour sacrifier à PERCEVAL,j'ai l'intuition,avec d'autres,que Marie est le GRAAL.

- 3 - Pour l'application contemporaine du "double entendre",voir Monseigneur ROUET.

- 4 - De l'apparition de la sémiologie,avec Emile LITTRE,et avec la narratologie,depuis les années 70,nous avons achevé la reconstitution historique du Jésus de l'histoire,par la science
historique,débarassée de l'histoire théologique écrite sous imprimatur de l'Eglise.

En dehors du décalage vertigineux de ces deux versants de l'histoire,on enregistre la naissance d'un "Issa,fils de Marie",pour les Musulmans,dont les oulémas ont collé à l'histoire théologique
officielle de l'Eglise.

Chez les Juifs,rien .Ils attendent toujours leur Messie.
Par contre ,nous les voyons diffuser l'enseignement du ZOHAR,ce qui constitue une trés grande première.

Pour nous Chrétiens,nous attendons la seconde vvenue du Messie,en nous inquiétant de la perte d'autorité de l'Eglise et de sa caporalisation.


SAGRAMOR 14/04/2010 00:35


Cela fait quelques jours que je me demande si je vais écrire un commentaire sur cet article.

En effet,j'ai la passion du tango,qui est le genre le plus abouti de la danse par couple,d'autre part , je suis en train de me réveiller sur notre Eglise,mise à mal par ceux qui en avaient la
charge,ou par ceux qui s'en sont attribués la charge.

-----------------------------------------------

Passons à l'histoire des Maries,en ayant l'indulgence de considérer que toute religion a besoin de solidifier des mythes durables,visibles et incandescants,pour répondre au besoin du croire chez le
croyant de base et pour structurer l'appareil religieux.

Qui sont les trois Maries,qui approchent Jésus?

- Marie Madeleine .La séduction

- Marie de BETHANIE .Soin du corps

- Marie de MAGDALA .Preuve d'existence

Admettons par hypothèse que ces trois Maries n'en font qu'une,seul LUC cite les trois,sans nous livrer leur état civil.

Arrive PAUL,qui n'a connu personne de la famille de Jésus et qui est un gros misogyne et un grand politique.

Viennent ensuite les Pères de l'Eglise.

Parmi eux,EPHREM,ou EPHREM le Syrien.
Le plumitif le plus abondant de toute l'histoire du christianisme.
On récite EPHREM en chaire,au même titre que les Evangiles,plus hermétiques.
Notre EPHREM est aussi copiste,mais un copiste inspiré,car chez lui les Maries ne se distinguent plus,puis sous l'influence de l'inspiration divine,sont substitués à Marie,la mère de Jésus.

Vous suivez? Je continue , en ouvrant une parenthèse.
La littérature religieuse emploie un certain nombre de procédés,dont un, qu'on appelle amphibologique,qui permet d'introduire une double signification,cela:

-interpelle et intrigue

-n'impose pas un sens immédiat

Vous avez compris,cela provoque un "DOUBLE ENTENDRE". Fin de la parenthèse.

Aprés tout le travail de PAUL et d'HEPHREM,marie mère de Jésus,a dépassé tardivement mais surement, les trois Maries qui n'en font qu'une,qui perd du coup son rôle "d'apôtre des apôtres",au profit
de PIERRE.

D'accord,j'ai fait bien court,mais il était insupportable à l'Eglise de voir une femme prêcher et convertir,ce que fit les trois Marie en une,en débarquant en Camargue avec le vase du GRAAL,puis en
convertissant le roi et la reine de MARSEILLE.

----------------

Qu'en penser?

Tout d'abord,que l'Eglise pour s'édifier , ne pouvait pas garder l'enseignement gnostique de Jésus.

La gnose c'est l'égalité homme/femme et l'égalité entre les hommes,les temps n'étaient pas mûrs.

L'Eglise ne craint rien autant que les gnostiques et les mystiques , surtout si ces derniers sont démonstratifs.