Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #ossian tag

Au XVIIIe siècle, le mythe celtique refait surface : Les poèmes d'Ossian. -2/2-

Publié le par Perceval

Finn, Ossian et Niamh

Finn, Ossian et Niamh

Un matin, les Fianna sont à la chasse au cerf sur les rives du Lough Lein, dans le comté de Kerry, quand ils voient venir vers eux, un beau cheval blanc ; sur le cheval, est assise la femme la plus belle qu’ils n’ont jamais vue. Elle porte une longue robe bleue comme le ciel d’été, et parsemée d’étoiles d’argent. Ses longs cheveux d’or tombent jusqu’à sa taille.

« Quel est ton nom et de quelle terre viens-tu ? » demande Fingal ( Finn), le chef des Fianna. « Je suis Niamh aux cheveux d’Or. Mon père est le roi de Tir-Na-Nog, répondit-elle. J’ai entendu parler d’un guerrier nommé Ossian. On m’a fait part de son courage et de sa poésie. Je suis venue afin de le trouver et le ramener avec moi à Tir-Na-Nog. »

« Dis-moi, quelle sorte de terre est Tir-Na-Nog ? » demande Ossian.

« Tir-Na-Nog est la terre des jeunes« , répond Niamh. C’est un lieu heureux, sans douleur ou tristesse. Tout ce que l’on y souhaite se réalise et personne n’y vieillit. Si tu viens avec moi, tu verras que tout cela est vrai. » Alors, Ossian monte sur le cheval blanc ; il dit au revoir à son père et à ses amis. Il promet de revenir bientôt.

Le cheval galope sur l’eau, se déplaçant plus vite qu’une ombre. Les Fianna sont tristes de voir leur héros s’en aller, mais Finn leur rappelle la promesse d’Ossian qui a assuré qu’il reviendrait vite.

Tir Na Nog - Niamh Of The Golden Hair by RalphHorsley on deviantART

Le roi et la reine de Tir-Na-Nog accueillent Ossian et organisèrent une grande fête en son honneur. Tir-Na-Nog est en effet une terre merveilleuse, tout comme l’a dit Niamh. Le jeune homme chasse puis festoie. Le soir, il raconte des histoires de Fingal, son père, et des Fianna ainsi que leur vie en Irlande. Ossian ne s’est jamais senti aussi heureux, et peu de temps après, Niamh et lui se marient.

Le temps passe vite et bien qu’il soit très heureux, Ossian commence à vouloir rentrer chez lui pour rendre une visite aux siens. Niamh n’a pas envie qu’il parte, mais elle finit par lui dire : « Prends mon cheval blanc. Il te transportera en toute sécurité jusqu’en Irlande et te ramènera. Quoi qu’il arrive, tu ne dois pas descendre de ce cheval et toucher le sol de l’Irlande. Sinon, tu ne reviendras jamais jusqu’à moi ou à Tir-Na-Nog. »

Ce qu'elle ne lui dit pas, c'est que bien qu’il pense n'avoir été absent seulement quelques années, il était – en fait - à Tir-Na-Nog depuis trois cents ans !

par Jim Fitzpatrick - le retour en terre des Fianna

Quand il arrive, l’Irlande parait très étrange à Ossian. Il semble n’y avoir aucune trace de son père, Fingal, ou du reste des Fianna. Les gens qu’il voie lui semblent petits et faibles. Tandis qu’ il passe à travers Gleann-na-Smol, il aperçoit des hommes qui tentent de déplacer une grosse pierre. « Je vais vous aider « , déclara Ossian. Les hommes ont peur de ce géant sur son cheval blanc. Penché sur sa selle, Ossian lève la pierre d'une main et la lance. Mais la sangle de la selle éclate et Ossian est projeté au sol. Immédiatement, le cheval blanc disparaît et les hommes voient devant eux un très vieil homme. Ils l’amènent alors à un Saint homme – on dit aujourd'hui qu'il s'agit de saint Patrick , qui vit à proximité.

« Où sont mon père et les Fianna ? » demande Ossian. Quand il apprend qu’ils sont morts depuis longtemps, il a le cœur brisé. Il parle beaucoup des actes de Fingal ( Finn) et de leurs aventures ensemble. Il parle du temps qu’il a passé à Tir-Na-Nog et de sa belle épouse, Niamh, qu’il ne verra plus.

Ossian voit les fantômes de ses ancêtres au clair de lune , Nicolaï Abildgaard , 1778


 

Partick, qui a recueilli Ossian ( ou Oisin), lui demande de raconter ce qui lui est arrivé au moment où il a quitté Finn et le Fianna et s'en est allé avec Niamh.

Là est l’origine des chants, des poèmes d'Ossian:

Ossian invoque les esprits sur les bords de la Lora, François Pascal Simon, baron Gérard (1770-1837)

 

Madame Royale, fille de Louis XVI

Nous revenons au XVIIIe siècle, avec Madame Royale, la fille de Louis XVI, qui après la mort de son père ;

pour le poète ( M. D’ALBINS -  Les chagrins de Marie-Thérèse-Charlotte en sortant du Temple) prend alors les traits de Selma, personnage issu des chants d’Ossian, chantant la mort de son père Fingal, la lune comme seul témoin...

Sous ces couleurs appréciées à l’époque, ces poèmes mettent en valeur la piété filiale. La « Jeune Infortunée » chante son désespoir mais elle chante surtout la mort de son père, première à rendre un culte à ses cendres.

Le rêve d'Ossian , Jean Auguste Dominique Ingres , 1813

Le rêve d'Ossian , Jean Auguste Dominique Ingres , 1813

Voir les commentaires

Au XVIIIe siècle, le mythe celtique refait surface : Les poèmes d'Ossian. -1/2-

Publié le par Perceval

Une nouvelle fois, mais au XVIIIe siècle, le Mythe va rencontrer la littérature, pour nous permettre de revenir vers de nouvelles sources antiques …

Cela commence comme une supercherie, si du moins on pense que le mythe rapporté par le poète n'est qu'une invention...

 

James Mac Pherson

James Mac Pherson (1736-1796) est un poète écossais: il est le découvreur d'un cycle dits '' poèmes d'Ossian '' un barde écossais du IIIème siècle...

James Macpherson est hanté par des récits gaéliques originaires des Highlands et des îles... En 1760, il s'immerge dans l'ouest du comté d'Inverness, les îles de Skye, North Uist, South Uist et Benbecula. Il est à la recherche de manuscrits... Il monte une expédition vers l'île de Mull, Argyll...

En 1761, il écrit ( ou ''re-écrit'') une épopée sur le thème de Fingal écrite par Ossian (basé sur le fils de Fionn, Oisín), et, en décembre, il publie Fingal ( qui signifie : l'étranger blanc) , un Ancien Poème épique en six livres, ainsi que plusieurs autres poèmes composés par Ossian, le fils de Fingal, ''traduit'' dit-il de la langue gaélique...

 

Ce travail est devenu un best-seller international. Les aventures d'Ossian et celles de son père Fingal, le roi de Morven, rencontrèrent un succès qui valut la gloire à Macpherson...

Des savants, faute de pouvoir se référer à des sources manuscrites – lancent une controverse …

Le chant du cygne d'Ossian par Nicolai Abildgaard, 1782

Pourtant, grâce à la publication des chants épiques attribués à Ossian commence un vaste mouvement de découverte d’un patrimoine culturel, hérité des ancêtres « barbares » des Européens, les Celtes, Germains et Vikings... alors que le classicisme de l'époque ne se référait qu'à des sources culturelles gréco-latines …

Le barde aveugle Ossian s’accompagne d’une harpe celtique comme un Homère nordique.

Werther, le héros du roman de Goethe, déclare qu’ « Ossian a remplacé Homère dans son cœur »

Comme beaucoup, Napoléon Bonaparte devient ''ossianophile'' . Il commande plusieurs tableaux sur les thèmes des épopées à Gérard, Girodet et Ingres pour décorer ses appartements ou ceux de Joséphine.

 

Ossian reçoit les Héros français morts pour la patrie par Anne-Louis Girodet de Roucy, 1805

Le plus étonnant de ces tableaux est celui qui fait entrer directement Bonaparte et ses officiers dans l’épopée. Il s’intitule Ossian recevant les héros français. Girodet, qui a réalisé cette peinture pour la salle à manger de la Malmaison, lui a donné un long commentaire explicatif. On y apprend que l’aigle s’enfuit devant le coq qui symbolise « le Génie de la France » et qu’Ossian embrasse Desaix tandis que Kléber tend une main à Fingal, le guerrier fils d’Ossian, en signe d’alliance. Les généraux Dampierre, Dugommier, Championnet, Joubert, Desaix, etc., sans oublier le Premier consul, figurent sur le tableau…


 

Le cycle d'Ossian, ou des Fianna, se situe à égal avec le cycle d'Ulster. Les récits de ce cycle concernent la vie de chasseurs nomades au coeur de forêts primitives en Irlande. Ils sont contés par Ossian, le fils de Finn.

Les Fianna constituaient une sorte de chevalerie, chargée de maintenir l'ordre en Irlande et de protéger l'île contre toute invasion. Au IIIe siècle, dit-on, l'ordre des Fianna comptait deux cent cinquante officiers et quatre mille cinquante hommes.

Le héros, Fingal, ou Fionn ou Finn mac Cumhail est pourfendeur de monstres et magicien à la fois. Il est aussi poète et mène grande vie. Il a pour ennemi le fier Goll et son vantard de frère, Conan, tous deux fils de Môrna et chefs de ce clan redoutable …

 

 

Finn rencontra sa femme, Sadbh, alors qu'il chasse. Elle a été transformée en cerf par un druide, Fer Doirich. Les chiens de chasse de Finn, Bran et Sceolang, qui ont eux aussi été des hommes auparavant, sentent qu'elle est humaine, et s'interposent pour que Finn l'épargne. Elle se retransforme en une sublime femme. Après leur mariage, elle tombe rapidement enceinte. Toutefois, Fer Doirich refait surface, la transformant à nouveau en cerf, et Sadbh disparait.

Sept années passent avant que Finn retrouve son fils, Ossian (Oisín), qui devient l'un des plus puissants des Fianna.

Malgré son âge Finn prend pour épouse Graïnné ( fille de Cormac) qui l'abandonne pour le jeune et séduisant guerrier Diarmaid (Dermat).

A suivre ...

Voir les commentaires