Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #la quete du graal tag

Le Soi blessé et le Graal 2

Publié le par Perceval

Que signifie cette recherche du Graal, de quelle « réalisation s’agit-il ?

La table ronde, une société d’amis (de frères) et la vision d'un calice voilé flottant au-dessus, graal table arthur-copie-1expriment le désir d'une expérience de croissance personnelle et spirituelle. Chacun voit le calice différemment, et la salle est remplie de musique et d’un parfum fleuri ( amour de la création ).

Le Graal dans cette vision (celte) est un symbole féminin, qui nourrit chacun de nous de la façon dont nous aimons le mieux.

Lorsque nous est donné le goût de « la joie », il est naturel de la chercher plus encore. Le chevalier, qui symbolise cette partie de moi qui aspire à l'expérience spirituelle, s’engage à trouver le Graal, à le dévoiler, et connaitre la source de la joie…

Il est important de relire que ce chemin est « unique » En effet, le chevalier qui prend le même chemin qu’un autre est très vite renversé ou perdu … De même, chacun a reçu une « nourriture » différente de la vision du Graal, et de même la quête de l'ultime accomplissement spirituel doit être unique. Le Bouddha lui même recommande "Mieux vaut son propre dharma, imparfaitement ; que le dharma d'un autre, réalisé à la perfection."

ma LancelotPontEpeeChaque chevalier a ses propres défis. Ainsi pour Lancelot, le plus grand des chevaliers d'Arthur, il est nécessaire qu’il se pardonne ( lui-même) ses propres défauts.

Maintes et maintes fois il est écarté de la réalisation du Graal, maintes et maintes fois il est humilié et abandonné. En acceptant la « bénédiction » de ces défaites, il atteint une paix intérieure qui lui a servi, ( importance du « chemin » plus que… de ce que nous rêvons , quand nous évoquons « la réalisation par le Graal ) … .

Il revient vers Arthur et Guenièvre après son échec, en disant: "Je suis agenouillé ... et je remercie Dieu pour l'aventure."

Chacun d'entre nous, peut symboliser cette recherche de la « source »  ( je parle de la source de cette '' joie '' que j’ai réalisée lors de mon premier « éveil » spirituel) , par une quête chevaleresque.

Les « défis » sont ce qui me permet d’avancer, et qui me servent de test de mon engagement dans la voie.

J’apprends à « rendre grâce », autant pour mes victoires que pour mes défaites … Il y aura mille obstacles pour m’arrêter sur le chemin, ou pour me conduire dans des impasses. Je peux être perdu dans les fourrés de mon propre désarroi. Mais le Graal est toujours là.

La quête du Graal est une quête de la conscience éveillée à une réalité spirituelle pas souvent accessible ( le château du Graal apparaît ou disparaît selon …).

chretien de troye

Lors de cette Quête, défis  après défis, j’apprends assez sur moi-même, pour désirer aller encore plus loin à l'intérieur de moi. J’entre à présent dans le " Gaste pays " Là, j’arrive à l’origine de mes difficultés, dans la vie. 

Je suis à présent face à face avec le roi blessé – « le Soi blessé » -. Il est maintenant temps d’affronter la tâche qui attend Perceval : cette question « quel est ton mal ? » Comme Perceval, je peux trouver difficile de regarder en face mon «  Soi blessé » ( honnêtement, assez pour se poser cette question…. ):

Pourquoi, gardes-tu le silence Perceval? Parce qu’il ne m’est pas facile d’ouvrir mon cœur et de proposer mes soins . Ai-je fermé mon impulsion naturelle à aimer? Si je ne vois pas la plaie qui est dans mon cœur, je ne peux jamais gagner le Graal, je ne peut jamais l'offrir aux autres. Qu’est-ce qui me fait mal ?

Ensuite, par quelles épreuves suis-je donc passé, quelles autres devrais-je endurer avant d'avoir une autre chance?

Voir les commentaires

Le Soi blessé et le Graal 1

Publié le par Perceval

Vierge Porte le graalJe voudrais montrer et réfléchir sur la manière dont un conte, un mythe – ici, le Conte de la Quête du Graal -, peut aider à relire sa vie :

Rappel de l’histoire :

Le mythe de la Quête du Graal, peut réellement nous faire plonger dans les profondeurs insondables de notre psyché ( l’âme ). De plus, au cours des ans , et même des siècles, le mythe s’est enrichi de personnages, d’aventures et de symboles, en fonction de la hauteur ( ou de la profondeur ) de vue du conteur… Au cours des siècles, s'est forgé ainsi, une véritable Tradition...

Bien sûr, ce qui m’est précieux, ce sont les versions de l'histoire du Graal qui recouvrent une interprétation chrétienne, mais avec un regard sur l’antériorité celtique ….

Dans la légende celtique, l’aspect féminin est présent : le plat est présenté par une « déesse ». Pour un chrétien, dieux et déesses sont généralement remplacés par des saint(e)s, qui peuvent seuls accéder au Graal.

Les histoires de la Quête du Graal m’offrent de nombreux personnages dont je peux tirer les images « archétypales » de ma propre quête intérieure.

Perceval, possède cette facilité d’identification pour une personne ( le masculin, en soi, particulièrement ) qui s'engage dans une quête … Perceval est comme « le Fou » ( ou le Chercheur ) dans un Tarot: celui qui provoque ‘ un déplacement ‘ vers une inquiétude spirituelle.  ( Le Fou est un voyageur et  un étranger dans son propre pays et il est condamné d’avancer et de progresser sur tous les plans… )

Wasteland.jpgPerceval part ainsi, en pénétrant dans la forêt, là où il n'y a pas de chemin. ( J’y reviendrai )

Un jour, Perceval parvient jusqu’à un château au milieu d'un paysage désolé, " la ruine et le chaos. Le sol est infertile et sec, les cultures ne poussent plus, l’eau ne s’écoule plus, et une obscurité s'est abattue sur le pays, et le cœur des gens. "( Le « Gaste Pays » )

Perceval pénètre dans le château, il est amené dans une pièce où un roi souffre d'une blessure enchantée.

Notre être physique est connecté avec toute vie sur terre. ( Ecologie … ! ). Parce que le roi ne fait qu'un avec sa terre, il dépérit avec ses terres … .

Alors, Il suffirait que quelqu’un dise  " Qu'as-tu? " pour que, par cet acte de compassion spontanée, la blessure - et, par conséquent, la terre - guérissent.

le-roi-pecheur.jpgComme souvent dans les contes, celui qui peut rompre un enchantement ne sait pas de quelle façon il faut s’y prendre : il suffit, généralement, qu’il le fasse spontanément avec un cœur aimant. Perceval, en raison de sa formation selon les règles de la société, qui lui disent qu'il n'est pas «chevaleresque» de poser des questions personnelles, étouffe l'élan qui pourtant le remplit de pitié et d'amour.

La question qui vient à son cœur ne peut pas venir à ses lèvres. Sa quête échoue. Il lui faudra encore cinq ans de recherche et de défi avant que Perceval gagne assez de sagesse pour juger par lui-même ce qui est bon pour lui… C’est alors qu’il apprendra que le roi blessé est également le gardien du Graal.

Perceval deviendra, alors, le nouveau gardien, capable d'offrir ses bénédictions aux autres chercheurs…

Voir les commentaires

La Quête du Graal : Le Roi blessé - 12/21 -

Publié le par Perceval

* Quelle est votre Question ? ( en conclusion de l'étape précédente..) : La Chekhinah...

- « Où aller chercher cette force... ? »

Entrez !

 

Une salle en ruine, aux murs craquelés et meubles en miettes. Le ciel est visible à travers les trous de la toiture. Un homme plein de dignité, portant couronne, est à moitié allongé sur le trône. De ses cuisses blessées le sang coule sur le plancher. Son visage tiré porte la marque de la souffrance. Près de lui se tient le Chercheur du Graal, armé d'une longue lance dont la pointe ensanglantée laisse tomber des gouttes de sang. Au-dessus du Roi Blessé volette une colombe blanche portant une hostie dans son bec.

Le Roi Blessé apparaît, dans les légendes du Graal, comme son gardien privé de ses pouvoirs... Ses blessures non guéries le maintiennent dans une continuelle souffrance, et il ne peut être guéri, tant que le héros du Graal n'a pas obtenu le récipient rédempteur...

Mais le Graal ne peut opérer ainsi avant qu'un héros du Graal ne vienne poser la question : «  Qu'est-ce que cela signifie ? », ou «  A qui sert le Graal ? »

Rappelons-nous la visite de Perceval au Château du même Roi Pêcheur ; son manque de réaction devant le cortège du Graal... !

Ainsi, Perceval quitte le château du Roi Pêcheur sans avoir eu l’occasion de se renseigner sur le merveilleux cortège.

Dans la campagne alentour, toujours aussi dévastée et sans vie, il aperçoit une cavalière qui vient rapidement à sa rencontre, et l’interpelle en ses termes :

« Tu es un mauvais chevalier ! Pourquoi n’as tu pas demandé au Roi ton hôte ce qu’était le cortège qui a traversé trois fois la salle devant toi ? Tu aurais pu par cette simple question guérir le Roi de sa blessure et redonner vie à son royaume ! Mais tu n’as rien fait, tu ne t’es intéressé qu’à toi-même, et tu n’as fait preuve d’aucune compassion pour tous ceux qui souffrent dans ce royaume ! Va, maintenant, vivre tes aventures, mais que ta conscience ne trouve pas de repos tant que tu n’auras pas réparé ta mauvaise action ! ».

Sur ce, la jeune fille éperonne sa monture et s’enfuit dans la campagne.


- Pourquoi le Roi est-il blessé ? Cette question nous emmène dans les mythes profonds du pays. Les romans médiévaux parlent du Coup Douloureux, par lequel Balin blesse le Roi Pelles avec la lance de Longimus ( celle du Christ...), causant ainsi la désertification du Pays... Les coutumes celtiques imposent au chef estropié ou défectueux d'abdiquer.

Les romans médiévaux montrent qu'Arthur devient virtuellement un Roi Blessé, la Reine se tourne vers un autre chevalier ; l'unité du royaume est brisé... Le Gaste Pays est évidemment un royaume en dépression, comme aujourd’hui un homme ou une femme pourrait l’être.

Le héros du Graal est potentiellement un nouveau roi ; sa quête du Graal le met en relation avec l'Autre-Monde, avec la ''Souveraineté''...

D'autre part les blessures du Roi Blessé sont associées au sacrifice rédempteur du Christ, dans une parfaite union de la tradition ancienne et de la tradition chrétienne.

Le roi blessé fait partie d'une lignée de gardiens du Graal descendant de Joseph d'Arimathie

Le Roi blessé est notre volonté brisée, qui ne nous relaie plus les commandements de l’âme, sans laquelle nous ne trouvons plus de sens à la vie, sans laquelle nous ne savons plus pour quoi vivre.

Et pourtant le conte nous enseigne qu’il y a un trésor merveilleux dans ce royaume, et que pour délivrer le Roi et le royaume de la dépression qui les accable, il suffirait qu’un étranger de passage s’intéresse à ce trésor.

Cette lame suggère au ''Chercheur'' la vulnérabilité aux blessures, tant mentales que spirituelles ; et l'espoir, l'attente de la venue de celui qui le guérira... Il en est ainsi, pour 'Le Pendu' : c'est le moment de l'attente, de la réflexion, toute action semble exclue.

 

Pour continuer le Chemin : - Préparez votre question...

Sources : Le Tarot du Graal de John Matthews

Voir les commentaires

La Quête du Graal : La Chekhinah – 11/21 -

Publié le par Perceval

* Quelle est votre Question ? ( en conclusion de l'étape précédente..) : La Roue de la Fortune...

- « Et si, ma Fortune tournait.. ? Laquelle .. ? »

Entrez !

La Quête du Graal, représente le désir d'union avec le Divin.

Le Chercheur du Graal marche seul dans un paysage de désolation. Derrière lui, invisible, se tient une femme vêtue d'une robe bleu foncé ornée d'étoiles, la tête recouverte d'un voile. Un faible éclat nimbe cette femme. Plus loin sur la route solitaire du Chercheur se dessine vaguement un château en ruine.

Dans les légendes du Graal, la Souveraineté est représentée par la Porteuse du Graal, qui porte la coupe de la régénération. Elle est reconnaissable sous son aspect de vieille sorcière, comme Messagère du Graal (voir aussi : Kundrie...) , et Dame Hideuse … Elle apparaît aussi comme la Reine des Objets Sacrés dans Peredur,

La tradition médiévale chrétienne va reprendre le Mythe, en l'appelant ''présence compatissante de Dieu'', sous les traits de la Chekhinah, ou d'une contrepartie féminine de Dieu... La tradition gnostique parle de ''Sophia'' la Fiancée divine... On peut dire que cette force féminine compatissante, écartée par l’Église officielle, a survécu dissimulée dans les traditions du Graal...

La ''Souveraineté'' comme image féminine est déterminante dans la mythologie celtique. Dans la Légende arthurienne, elle reste essentielle : la reine Guenièvre détient davantage le pouvoir que le Roi lui-même. Aussi, sa relation adultérine avec Lancelot, remet-elle en cause l'unicité du Royaume et la place d'Arthur...The Lady Guinevere, by Alexie King

Dans le ''Haut Livre du Graal'' - un roman arthurien anonyme daté du début du XIIIe siècle, et contemporain à ''La Quest del Saint Graal'' – Guenièvre semble être par qui le royaume tient encore debout, malgré la 'langueur' d'Arthur...

Et si Guenièvre, est à l'origine du courage et des exploits de Lancelot, cela fait d'elle la déesse inspiratrice … reste à savoir, si l'amour de Lancelot est ''pur'' … On entrevoit ici, la confrontation de la ''fin'amor'' avec le christianisme, qui qualifie cet amour de ''péché'' : c'est à cause de lui que Lancelot ne pourra accéder au Graal... Paradoxalement, c'est cet amour qui fera de lui le chevalier le plus fidèle à son Roi …

Guenièvre ( incarnation de la souveraineté ) serait alors une figure du paganisme, et Lancelot serait récupéré par le christianisme qui n'envisage pas la société sous l'angle de la femme...

Chez les celtes, cette figure féminine porte plusieurs noms : Brigit, Ana, Morrigan, Bodb, Macha, et plutôt sous la forme ternaire ( Il y a trois Macha …). dans la Légende arthurienne, les demoiselles se présentent souvent par trois … Les demoiselles de la Fontaine, étonnent Gauvain, elles vont fusionner en une : la fontaine étant le symbole de ''l'Autre Monde'' …

Dans le ''Haut Livre du Graal'', Guenièvre est sans cesse associée à la ''Vierge'' ; ce livre pourrait servir d'appui à une thèse qui ferait de la Vierge, une figure chrétienne qui reprendrait celle de la ''déesse-mère'' celte...

Aujourd'hui, le message spirituel, que nous pouvons retenir est que la présence d'une force comme la Sagesse, lors d'une ''relecture'' ( relecture de vie, du chemin parcouru ..), étaye la pensée claire et la discipline nécessaires pour dépasser les obstacles et trouver un moyen de surmonter les difficultés et d'accepter ''ce qui est'' et ne peut être autrement, et changer ce qui peut l'être ...

Pour continuer le Chemin : - Préparez votre question...

Sources : Le Tarot du Graal de John Matthews

Voir les commentaires

La Quête du Graal : La Roue de Fortune – 10/21 -

Publié le par Perceval

* Quelle est votre Question ? ( en conclusion de l'étape précédente.. : Le Prêtre Jean..)

- «  Où trouver cet Ermite, et comment relire mon chemin... ? »

Entrez !

La Roue de Fortune est un des thèmes majeurs de la littérature et de la philosophie au Moyen-âge : elle évoque d'une part le caractère éphémère des biens sur terre, et d'autre part que même les puissants peuvent être au sommet, et pourtant tomber subitement... La déesse Fortuna, influence ainsi la destinée humaine ; elle est représentée en haut d'une roue et l'a fait tourner selon les caprices de la chance...

Dans la Légende arthurienne, Gauvain, la rencontre dans un grand château. Mi-noire, mi-blanche, Fortuna est accompagnée de sa Roue...

Si elle peut paraître en alternace belle et hideuse, en sa présence, Fortuna reste belle... Elle manifeste au Chercheur de Graal, son rayonnement intérieur ; elle l'aide encore par la suite à découvrir les véritables secrets du vase sacré...

Fortuna est plutôt favorable à Gauvain ( le champion de ces dames …!)

 

Un roman, que rédige Wirnt de Grafenberg, vers 1204-1215, continue cette destinée favorable …

En effet, l'histoire s'attache au jeune Wigalois, qui serait le fils de Gauvain , et de … disons d'une fée. Il part à la recherche de son père. Il gagne la cour du Roi Arthur, avant de s'engager dans une série d'aventures qualifiantes qui vont le mener au mariage et à la souveraineté. L'emblème du jeune chevalier est une roue d'or ( la roue de Fortune ). Fortuna, ou la providence, veille sur lui en permanence...

La possibilité d'un nouveau choix, peut nous conduire à une meilleure compréhension du but essentiel de notre Quête. Même un changement de fortune, peut nous armer d'une détermination plus grande encore ...

Pour continuer le Chemin : - Quelle est votre question ?

Sources : Le Tarot du Graal de John Matthews

Voir les commentaires

La Quête du Graal : Le Prêtre Jean – 9/21 -

Publié le par Perceval

Preste Juan de las Indias, carte espagnole de l'Afrique de L'Est, XVIe siècle

Preste Juan de las Indias, carte espagnole de l'Afrique de L'Est, XVIe siècle

* Quelle est votre Question ? ( en conclusion de l'étape précédente..) : La commanderie...

- « Quelle est ma protection, ( ma commanderie...) à ma disposition?  »

Entrez !

Il n'est pas étonnant, qu'en ce précieux Moyen-âge, les grandes légendes se rencontrent. Ainsi dans le Parzifal de de Wolfram von Eschenbach, la Quête du Graal conduit au Royaume utopique du '' Prêtre Jean ''. Ce mystérieux royaume, décrit comme une réalité, figure l'Eden, le jardin des délices, le Royaume béni où croit l’Arbre de la Connaissance et où jaillit la Fontaine de Vie. C'est Hughes de Jabala, évêque, en 1145, qui mentionne pour la première fois aux autorités romaines l’existence du Prêtre Jean.

L'histoire du '' Prêtre Jean '' va être amplifié par les récits de Marco Polo, et les légats du Pape...

 

Précédemment, le Roi du Graal, ou le Roi Pêcheur, quel que soit le titre que l’on veuille lui donner, est aussi prêtre : c’est lui qui célèbre la messe où le Graal sert de calice, il est identifié au Christ, Vrai Roi du vase sacré.

Gamuret (le Père de Parzifal) , a eu deux fils : Parzifal ( avec Herzeloyde, la mère de Parzival, '' aussi claire que la lumière du soleil '', et de Belcan, une musulmane '' noire comme la nuit '', il engendre Feirefiz. Gamuret réconcilie incidemment les ténèbres et la lumière et, par extension, l’Orient et l’Occident.

Donc, Parzifal et des templiers s'embarquent à Marseille et se rend en Inde auprès de son demi-frère Feirefiz, l'Orient étant jugé digne de recevoir la Vase Sacré... Après la mort de Parzifal, le fils de Feirefiz et de Reanse de Joye ( la porteuse du Graal) , né en Inde, devient le Prêtre Jean ; tous les rois de ce pays depuis lors ont porté son nom. Marco Polo : « le roi de cette province est de la lignée de Prêtre Jean et lui aussi est Prêtre Jean. Il est prêtre chrétien [...] » - le devisement du monde, LXXIV

C’est ainsi qu’à la fin de son roman, Wolfram rattache la lignée du Graal à l’une des plus grande figure mythique du moyen-âge : celle du Prêtre Jean

En tant que prêtre et roi, Jean, combine la royauté temporelle au pouvoir spirituel ; les Templiers devaient sans-doute porter cette utopie...

Le Prêtre Jean représente l'idéal d'un roi sacré chrétien - un idéal que très partiellement réalisé dans l'histoire...

'Le Prêtre Jean' par Lima de Freitas ->

Au cours de la Quête, il est nécessaire de se retirer dans un lieu de tranquillité pour contempler le parcours déjà effectué ( une relecture …), faire le point de l'avancée, s'interroger …

L'arcane N°9, est celle de l'Ermite. La relecture, accompagnée, peut faire apparaître des doutes ; on peut aussi s'illusionner et vouloir rester dans le magnifique jardin du ''prêtre Jean''...

Cependant, il nous faut continuer le chemin... !

Pour continuer le Chemin : n'oubliez-pas : - Quelle est votre question ?

Sources : Le Tarot du Graal de John Matthews

Voir les commentaires

La Quête du Graal : La commanderie – 8/21 -

Publié le par Perceval

* Quelle est votre Question ? ( en conclusion de l'étape précédente..) : La nef de Salomon...

- « Où vais-je ? – Quelle est ma direction ?  »

Entrez !

<- Une forteresse massive, à l’intérieur une église et suspendu dans les airs : le Graal ...

L'un des grands atouts des Templiers étaient les possessions plus ou moins fortifiées qu'ils avaient bâties et entretenaient aussi bien en Terre Sainte, que dans l'Europe entière. Forteresses, citadelles ou châteaux comportaient soit une église, soit une chapelle, des quartiers d'habitation, des écuries , des armureries... C'étaient parfois des centres administratifs et religieux. Les '' commanderies '' combinaient activité spirituelle et militaire...

La ''commanderie'' pourrait représenter ce que l'on entendait par '' Château de Graal ''. C'est ainsi qu'on imagine '' Montsalvage'' dans '' Le Jeune Titurel '' de A. von Scharffenberg...

Cette lame décrit le roc sur lequel est fondé la Foi, qui anime le chercheur du Graal : protection du faible par le fort, maîtrise de soi … C'est aussi le Refuge : la commanderie referme le temple (intérieur), les objets sacrés de la Quête du Graal...

Attention, le roc n'est pas celui de l'arrogance, de la colère ...

La lame VIII du Tarot traditionnel, illustre ''La Justice''... Cette notion évoque l'équilibre, et aussi une certaine détermination …

 

N'oubliez-pas : pour continuer le Chemin : - Préparez votre question ?

Sources : Le Tarot du Graal de John Matthews

Voir les commentaires

La Quête du Graal : La nef de Salomon – 7/21 -

Publié le par Perceval

* Quelle est votre Question ? ( en conclusion de l'étape précédente..) : Les deux Templiers...
- « Avec qui, avec quoi, je partage ma vie, mon idéal.. ?  »
Entrez !
Galaad, Bohort, Perceval et sa sœur trouvent la nef de Salomon
Tiré du ''Lancelot du Lac et la quête du Graal'', Bnf ms fçs 343 - 1375-1400
 
Dans ''L'Estoire del Saint Graal '', chaque bateau rappelle la Nef de Salomon
Sans véritable aspect matériel : '' Elle est riche et belle '' : cette embarcation est ''extra-ordinaire'' ; elle contient le Graal, et autres objets sacrés... Elle vogue vers un ''autre-Monde''. Elle est symbole, qui ne peut se déchiffrer sans aide divine... ! Le Christ lui-même intervient envers Salomon, et le chevalier Nascien. Elle pourrait être le symbole de l'Eglise, mais comme symbole, elle ne s'arrête pas à une seule allégorie. La nef est aussi une métaphore du récit et de son élaboration … La nef est aussi un ''Livre''
 
La nef bâtie par le Roi Sage et sa femme, la reine de Saba, connecte l'époque arthurienne de la Quête du Graal, à l'époque Biblique... Intelligence et Imagination : la reine avait eu connaissance des événements futurs dont l'avènement du Christ ( naissance, mort et résurrection) ; elle avait prédit qu'un descendant direct de Salomon trouverait le Graal. La reine de Saba avait demandé à Salomon, tenu au Moyen-âge pour un grand magicien, de construire une nef capable de voguer à travers le temps et l'espace... Les trois chevaliers du Graal avaient été transportés depuis la Bretagne arthurienne dans la ville paradisiaque de Sarras, devenue la demeure du Graal.
Ecuries du Roi Salomon
 à Jérusalem - Sources Abbé Fillion 1860

* Pourquoi les Templiers ?
Salomon fait donc construire le Temple... Le site du Temple est devenu le siège de l'Ordre, et suggère le nom de l'Ordre... Selon certaines légendes : les Templiers auraient fouillé la zone entourant le mont du Temple et les souterrains se trouvant sous les anciennes fondations du bâtiment à la recherche de … ?: Un Trésor, un Secret, une Relique … ?
 
Dans notre scénario de la Quête, cette étape est cruciale... Incitation intérieure vers une nouvelle direction... ? Ou en suis-je – sur le Chemin - de mon engagement ?
 
Pour continuer le Chemin ( à préparer) : - Quelle est votre question ?

Sources : Le Tarot du Graal de John Matthews

 

Voir les commentaires

La Quête du Graal : Les deux Templiers – 6/21 -

Publié le par Perceval

* Quelle est votre Question ? ( en conclusion de l'étape précédente..)
- « Devant l'aventure, de quoi ai-je l'intuition ? »
 
Entrez !
 
Deux chevaliers templiers s'éloignent sur un même cheval. Sur la mer, voguera la nef qui part vers Sarras...
Cette lame évoque le grand Sceau de l'Ordre des Templiers, qui met en avant l'amour fraternel. 
A la fondation de l'ordre, on dit que les ''Pauvres chevaliers du Temple'', n'avaient à deux qu'un seul cheval qu'ils partageaient.
 Cette image servira à avilir l'Ordre pour suggérer la pratique de la sodomie entre les chevaliers. Cette image rappelle en fait la Règle exigeante que toutes les possessions soient mises en commun entre les frères ; chacun faisant don de tous ses biens à l'Ordre. Chacun dépendait de l'autre...
 
La sixième carte du Tarot de Marseille, est ''L'Amoureux''. Cette lame évoque le moi affectif devant lequel viennent se poser et se résoudre tous nos choix. Sur le plan spirituel : on parle d'union entre l'esprit et la chair ; d'union du désir profond avec la Vérité ...
 
 

 

 

 

 
 
Différentes cartes de la lame N°6 – L'amoureux - 
 
* Pourquoi les Templiers sur ce chemin du Graal ? 
Le ''calice'' apparaît souvent dans l'iconographie templière, il est l'allégorie du repas des confréries, voire beaucoup plus...L'ancien roman allemand Titurel, confie la garde du Graal aux Templiers, dont le héros bâtit un temple au Saint-Graal, à Montsalvat, et en confie la garde donc aux chevaliers du Temple... 
Si on parle des douze chevaliers de la table ronde, on pense aux douze dignitaires des Templiers, gardien du Calice, qui pour certains symbolise la Gnose... 
Bref, il est tentant de les rapprocher: quand le mythe et l'histoire se rencontrent, elles peuvent donner des légendes pleines de sens ...
 
* Pourquoi les Templiers avec le Tarot ?
Il y a des correspondances parlantes : les quatre suites de l'arcane mineur ( Coupes, Bâtons, Deniers et Epées) sont analogues aux quatre objets sacrés (Calice, Lances, Pierres, Epées) mentionnés dans les textes du Graal...
 
Les archétypes associés à l'Ordre comme le Roi Salomon, Madeleine, Melchisédech sont à la source de l'arcane majeur.. Il y a 22 grands maîtres de l'ordre et 22 atouts du Tarot...
La numérologie qui s'attache au Tarot, parle à l'histoire des Templiers ; un exemple : le 13 Octobre 1307 est la date de l'arrestation des Templiers de France ; il représente le nombre = 1+3+1+0+1+3+0+7=16. Dans l'arcane majeur : 16, c'est la chute de la Tour ( ici : la chute du Temple)... Au moins dix lames peuvent être liées numériquement à des événements importants de l'histoire de l'Ordre... C'est curieux, c'est même ''beau'' … Et sans autre importance que celle de faire grandir le Mythe ( et ce n'est pas rien …!)  
 
N'oubliez-pas, pour continuer le Chemin, préparez votre question... ?
 
Sources : Le Tarot du Graal de John Matthews

 

Voir les commentaires

L'Aventure au temps de la Quête du Graal -1/2-

Publié le par Perceval

Que faut-il comprendre quand on dit que la Quête est une ''aventure'' … ?

 

Le mot « aventure » est un terme technique essentiel du vocabulaire poétique médiéval.

 

Le terme '' aventure '', par lequel le chevalier définit l'objet de sa quête - et ce faisant, il se définit lui-même :

 

« .. Je suis, dit-il, un chevalier en quête

de ce qu'il ne peut trouver;

car je cherche et rien ne trouve.

- Et que voudrais-tu trouver ?

- Aventurer pour éprouver ma prouesse et ma hardiesse.

Donc je te prie, te demande et t'implore,

si tu le sais,

de me conseiller une aventure ou une merveille.

- De cela, dit-il, tu te passeras : je ne sais rien de l'aventure et jamais je n'en ai entendu parler. »

Le chevalier au Lion - (Yvain, v. 358-369)

Le terme ' aventure ' a à faire avec ''la merveille'' ( ou d’aventure ou de mervoille ) et qu'il devra servir de preuve pour le courage d'Yvain.

Cependant on ne saurait comprendre la subtilité sémantique de ce passage si l'on ne se rappelle pas qu'en ancien français le verbe ''trover'' ne signifie pas simplement '' trouver '' ..( …) à l'origine c'était un terme technique du vocabulaire poétologique roman, qui voulait dire " composer de la poésie " et les poètes s'appelaient eux-mêmes trobadors en langue d'oc, trouvères en langue d'oil ou ou trovatori en italien.

Yvain, qui cherche ce qu'il ne peut trouver, pourrait être alors une évocation voilée de Chrétien de Troyes qui '' trouve '' l'argument de son poème: l'aventure du chevalier est l'aventure même du poète.

 

L'aventure est pour le chevalier autant rencontre avec le monde que rencontre avec lui-même et, de ce fait, source de désir et d'effroi.

Dans un lai de Marie de France, le protagoniste, après avoir rencontré la femme aimée, rentre chez lui en proie à un si grand trouble qu'il doute de lui et de ce qu'il a vu:

« Il pensait à son aventure

et doutant en son cœur

il est saisi d'effroi, ne sait que croire

et il ne lui paraît pas qu'elle soit vraie. »

(Lai de Lanval, v. 197 -2O0)

Toutefois, plus étrange et risquée est l’aventure, plus elle est désirable :

« Mais plus grande est la merveille

et plus risquée l'aventure,

plus il la désire et plus elle l'attire. »

(Érec et Enide, v. 5 644-5 646)

 

L'Aventure dans les romans de chevalerie désigne autant le hasard que le destin, autant l'événement inattendu qui met le chevalier à l'épreuve qu'un enchaînement de faits qui se vérifieront nécessairement.

« L'aventure qui doit être

il ne peut se faire qu'elle ne soit,

et ce qui doit arriver

pour rien au monde ne peut manquer. »

(Roman de Rou, v. 5609-5612)

 

Sources : Textes extraits de '' L'aventure – de Giorgio Agamben '' Rivages Poche

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>