Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

halevy

Le Monde d'hier, avant la guerre. 1

Publié le par Perceval

Je commence ces articles, par quelques faits qui peuvent paraître disparates, sans lien … Vous devriez reconnaître ensuite que les choses s'ordonnent...

Fin janvier 1910, la plus grande crue de la Seine jamais vue à Paris, provoque une inondation unique et d’importants dégâts...

Et ce même mois, le journal ''Le Parisien'' annonce le jour prévu du passage d'une comète, la ''date fatale'' qui pourrait annoncer la fin du monde... ! En cas de collision avec la terre « La combinaison de l’oxygène de l’atmosphère, terrestre, avec l’hydrogène de la queue de la comète aurait pour effet de nous étouffer en quelques instants. » En avril, ''Le Matin'' rassure « La Comète approche ! Mais elle fera moins de mal qu’un petit verre de kirsch »

Et, le jour attendu - ce 18 mai 1910 vers 4 heures – la comète passe, mais elle est invisible... !

 

La "retraite des morts" nous n'en voulons pas ! - 1910 - La première loi sur la Retraite des travailleurs dont la CGT ne veut pas … Pourquoi ?: - A 65ans les travailleurs seront morts... ! On leur demande un versement qui correspond à un nouvel impôt... L'état va capitaliser ces versements... et tout cela - pour des pensions de misère... ! Le mouvement socialiste, lui, est divisé, un certain...Jean Jaurès prenant position pour la loi.

 

Le 26 août, après avoir parcouru l'Europe, William James, guetté par la maladie, à peine rentré près des siens dans le New Hampshire, est mort. Son influence, comme celle de Bergson après la guerre, va diminuer...

Lady Ottoline Morrell v. 1912

L'année 1910 est en Angleterre, l'année du groupe de Bloomsbury: il réunit un certain nombre d'artistes, universitaires et intellectuels britanniques majoritairement diplômés de l’Université de Cambridge et installés à Londres, liés par des liens d’amitié depuis les premières années du xxe...

A l'origine le groupe se composait des romanciers et essayistes Virginia Woolf, E. M. Forster et Mary (Molly) MacCarthy, du biographe et essayiste Lytton Strachey, de l'économiste John Maynard Keynes, des peintres Duncan Grant, Vanessa Bell et Roger Fry, et des critiques littéraires, artistiques et politiques, Desmond MacCarthy, Clive Bell et Leonard Woolf.

Parmi les proches du groupe, se trouvent Bertrand Russell (1872-1970), Ludwig Wittgenstein, George Orwell, Aldous Huxley, T. S. Eliot, (...), la femme de lettres Dorothy Bussy (sœur de Lytton et James Strachey), Lady Ottoline Morrell (propriétaire de Garsington Manor, l'un des points de ralliement du Groupe)...

En cette année 1910, Russell est nommé professeur de philosophie et de logique au Trinity College de Cambridge. Bertrand Russell voyage... En France, il a rencontré Peano au second Congrès International des Mathématiciens qui se tenait à Paris en 1900. Sa voie entre logique mathématique et métaphysique est désormais tracée. Il publie cette année là A critical exposition of the philosophy of Leibniz.

Bertrand Russell ( à gauche) 1915

Suite aux travaux de Frege et de Peano concernant la logique mathématique et aux contradictions inhérentes à la théorie des ensembles de Cantor, Russell publie ses Principia mathematica (1910) en collaboration avec Whitehead...

 

Depuis le congrès de 1900, Russell rencontre à Paris Louis Couturat, philosophe et mathématicien, avec qui il entretient une correspondance et qui le représente dans sa controverse avec Henri Poincaré... Couturat a très bien rendu compte des Principles of Mathematics de Russell dans une série d'articles détaillés.

Daniel Halévy et son père, 1900

Grâce à la famille Halévy, et en particulier Elie Halévy (1870-1937), philosophe, historien et anglophile... Anne-Laure de Sallembier avec JB. vont participer à de passionnants dîners-débat à thème philosophique...

Au cours de ses fréquents séjours en Angleterre, Elie Halévy s'est lié avec des philosophes, comme Bertrand Russell, et, Sidney et Beatrice Webb.

 

Les deux frères Halévy, méritent d'être connus...

 

« Une chose est certaine, et tiens-le toi pour dit : jamais je n 'irai dépenser dans les commissions, examens, etc., etc. la force de travail que ma situation de fortune me permet d'utiliser d'une manière que je considère comme littérairement plus utile [...]Et travailler seul dans son coin n 'est-il pas la meilleure manière de conserver la sérénité nécessaire ? » Elie refuse les postes prestigieux...

Elie et Valentine Halévy 1902

« La solitude, voilà ta seule rivale. Etre seul, mettre ses pensées en ordre, regarder le passé sans regret, l'avenir sans agitation, la société, le monde, l'univers de très haut, ne plus distinguer entre l'instant et l'éternité »

Très tôt, Elie est attiré par l'Angleterre, et ses voyages sont une habitude annuelle.

Au début du siècle : « Je n'étais pas socialiste. J'étais '' libéral '' en ce sens que j'étais anticlérical, républicain, disons d'un seul mot qui était alors lourd de sens : un '' dreyfusard '' »

« Le jour où le catholicisme sera une secte protestante, je croirai au libéralisme religieux. »

Partisan de Combes ; il confie à Bertrand Russell « a great sympathy with the persecutions of catholics »

 

Daniel Halévy (1872-1962), est plus mondain, au tempérament plus enthousiaste avec un réel talent de plume...

Il rencontre Proust au lycée Condorcet, y fonde une revue... Dans le salon familial, il fait la connaissance de Barrès, Gide ou Henri de Régnier.

Dreyfusard, il participe à l’aventure des Cahiers de la Quinzaine aux côtés de Charles Péguy, puis il prendra du recul, pour évoluer vers le traditionalisme.

A suivre ...

Voir les commentaires