Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #flechigne tag

L'Histoire de Lancelot, du pays de Passais -6- La Légende arthurienne

Publié le par Perceval

Il semble qu'il ait existé des récits antérieurs, puisque presque simultanément nous retrouvons le personnage de Lancelot, chez un autre auteur, Ulrich Von Zatzikowen, avec le '' Lanzelet ''..

Ulrich von Zatzikhoven mit Brille

Là aussi, nous avons une idée pour expliquer l'unicité des sources du même personnage... Ulrich von Zatzikhoven, prétend tenir le modèle et l'intrigue d'un modèle anglo-normand... Ce serait , en effet, un chevalier venu d'Angleterre, Hugues de Morville, qui les lui aurait soumis...

 

De retour de croisade, le duc Léopold V de Babenberg capture Richard 1er... Le roi d’Angleterre est ensuite prisonnier de l’empereur Henri VI au château de Trifels du 21 décembre 1192 au 4 février 1194. L’empereur le libère, échangé contre d'autres otages et un premier versement, en février 1194. Parmi ces otages : Hugues de Morville lord de Burgh-by-Sands. La vieille histoire de Lancelot se trouvait dans les bagages du baron d’origine normande, possiblement apparenté aux grands connétables d’Ecosse.

Le Roi Arthur et Lancelot

 

Revenons à la figure de Lancelot, personnage important de la Légende arthurienne. Il semble inconnu des récits anciens gallois, et du Brut de Wace ( 1155) - (Ce roman dédié à la reine d’Angleterre Aliénor d'Aquitaine relate l’histoire de l’ancêtre qu'il dit supposé du roi Henri II Plantagenêt, Arthur.)

Chez nous, il apparaît avec Chrétien de Troyes, dans Erec, et surtout dans le ''Chevalier à la Charette '' (vers 1170). Le thème ( en particulier son amour pour la reine Guenièvre...) lui est fourni par la Comtesse de Champagne ( fille de Louis VII et d'Aliénor d'Aquitaine)... Elle devait connaître cette histoire de la tradition des lais et des romans gallois ou anglo-normands antérieurs à l’œuvre de Chrétien...

D'ailleurs, nous l'avons vu, le personnage est déjà connu dans le Lanzelet d'Ulrich von Zatzikhoven. Et nous en apprenons un peu plus, à savoir : la dame du lac ( une ondine versée en magie...) emporte Lancelot enfant dans son pays marin « où elle règne sur dix mille dames dont aucune n'a vu d'homme ni connu son étreinte. »... La fée avait un projet : comme elle savait qu'il serait un chevalier sans pareil, et elle le destinait à délivrer son fils Mabuz de son puissant ennemi et voisin, le géant Iweret de Dodone. Lanzelet est élevé dans le pays de féerie. A l'âge de quinze ans, la fée lui apprend que le moment est venu pour lui de revenir dans le monde des mortels...

Son origine est gauloise, ses parents règnent sur une province de Gaule... Son nom qui fait donc référence à la Lance, évoque plus le monde celtique, que le monde romain.

Il devient au XIIIe siècle (1215-1235), le héros principal du '' Lancelot en prose '' ( ou Le Lancelot-Graal ).. Écrit en langue romane par un (ou plusieurs) auteur(s) anonyme(s), le récit s'étoffe: on lui donne une famille, un royaume, ainsi qu'une descendance et de nombreuses péripéties. Viviane est la fée marraine de Lancelot qui a enlevé l'enfant à ses parents pour l'emmener dans son royaume sous les eaux...

Lancelot et Guenièvre

 

Lancelot, le meilleur chevalier du monde, aurait pu être celui qui reprend le royaume d'Arthur et son épée, qui accomplit la Quête du Graal ( son premier nom est Galaad...)... S'il n'y avait pas adultère... !

Lancelot est fidèle à Guenièvre, à qui il doit d'avoir été fait chevalier... Guenièvre dans le monde celtique représente la souveraineté ; et c'est lui qui la sauve quand elle est enlevée par Méléagant. C'est en son nom qu'il se montre vainqueur dans tous les combats ; aussi, en concurrence avec le roi ; il se montre donc en égal ! Invincible ? Non... Lancelot est trompé par plusieurs femmes : Morgane, la Dame de Malehaut, la fille du Roi Pêcheur qui prenant l'apparence de Guenièvre devient la mère de son fils Galaad...

Lancelot - personnage complexe, héros ( presque parfait..) trop humain - prend conscience de son échec... Il reste un étranger, et rejoint la figure de l'ermite, en se retirant dans un monastère...

Lancelot est la maître du Passage, il lève les enchantements et libère celles et ceux qui en sont prisonniers, passent les frontière de l'autre-monde, finalement il quitte la chevalerie pour l'ermitage... Lancelot est attaché à la Lance. A Perceval (ou Galaad) est attribué le Graal ( du moins comme gardien)...

Ce rapprochement, dans la construction légendaire du chevalier Lancelot avec l'ermite Saint-Fraimbault de Lassay ; bien-sûr est récente ( relevée et argumentée, aujourd'hui, par Georges Bertin) et m'interpelle fortement, puisque si on relève que le choix du prénom du fils d’Anne-Laure de Sallembier - Lancelot, donc - rappelle cette Quête du Graal commencée il y a bien longtemps, comme on peut le lire ici... Cette Quête rencontre fortuitement plusieurs indices importants - autour du trèfle - comme des signes favorables...

- A Fléchigné, au-dessus d'une fenêtre, près de l'entrée principale du logis, on remarque un blason, sculpté avec bande et en chef et en pointe un trèfle.

Et sur le linteau de la porte est sculpté un triangle dominé par la figure d'un trèfle ( photos ci-dessous).

- Lancelot est représenté dans notre jeu de cartes ordinaire, comme étant le valet de trèfle...

- A l'Eglise de Saint-Fraimbault-de-Lassay, sur un mur extérieur, on peut voir la dalle funéraire présumée de l'ermite, portant la Coupe et le Trèfle...

 

A Fléchigné...

Où Lancelot découvre son nom: et, c'est précisément au détour d'une pierre tombale...

Voici ce qui est raconté dans la Vulgate, et en particulier le Lancelot : c'est lors de l'épisode de la ''Douloureuse garde'' que les habitants étant libérés des démons par le ''Blanc Chevalier'', le conduisent au milieu du cimetière où se trouve une dalle. Il y est gravé que le conquérant du château sera le seul à pouvoir la soulever et qu’il y trouvera son nom. Le Blanc Chevalier soulève facilement la dalle et lit cette inscription : « Ci reposera Lancelot du Lac, le fils au roi Ban de Benoïc ». Le Chevalier a désormais un nom et un blason.

Pour Lancelot ''de Fléchigné'', ce temps de retrait occasionné par la Grande Guerre, lui permet de s'identifier à Lancelot de Benoïc ; par cet éloignement des attitudes glorieuses partagées alors par une élite - comme la mère de Perceval, l'éloigne de la vaine gloire des chevaliers dont ont déjà été victimes son père et ses frères, et le retient en forêt, ou – comme le fils du roi Ban de Benoïc est soustrait à la guerre par la Dame du Lac... De plus, si Lancelot découvre son nom au dos d'une pierre tombale, le fils d'Anne-Laure va acquérir la maturité pour comprendre la réalité, l’ampleur de la Quête, et le lien qui l'unit à elle ...

 

C'est ainsi, que l'abbé Degoué, va s'emparer intellectuellement et religieusement du contenu de la légende du Graal; et préparer Lancelot à affronter ce nouveau monde qu'ouvre la fin de la Grande Guerre, et la continuer en ce siècle...

Voir les commentaires

L'Histoire de Lancelot, du pays de Passais -2-

Publié le par Perceval

En ce début du XXe siècle, Anne-Laure ne connaît pas l'existence de ces histoires... Je rappelle que cette histoire de Lancelot que connaît Anne-Laure depuis son enfance, provient du '' Lanzelet '' , écrit à la fin du XIIe siècle par un poète de Suisse alémanique, Ulrich von Zatzikhoven. Il prétend tenir son intrigue d'un chevalier venu d'Angleterre, Hugues de Morville, qui lui aurait soumis ce modèle : un modèle anglo-normand.

En effet, en décembre 1193, Aliénor a réuni la rançon de Richard et part pour l'Allemagne, accompagnée des otages dont Hugues de Morville et ce fameux ''Welchez Buch''... Et, de ce motif, Ulrich von Zatzikowen, poète souabe, en fera le Lanzelet.

Dans ce roman, Lanzelet poursuit Valerîn, ravisseur de Guenièvre, et libère celle-ci, mais il n'est à aucun moment l'amant de la reine... Ulrich se référerait donc à un état de la légende antérieur à l'œuvre de Chrétien, où le rapt de la femme d'Arthur ne donnerait pas encore lieu à des développements de type courtois. Cette histoire d'enlèvement, participe d'un genre littéraire, celui de l'aithed celtique...

 

L’église du hameau a bénéficié pendant longtemps de la présence d'un vicaire, et même de sa résidence surplace... Le manoir de Fléchigné, à la sortie du hameau comprenait un corps de ferme, entourée des terres de la propriété... Il était à l'écart, et semblait isolé de la fureur du monde....

 

Depuis quelques années, ce vieux prêtre - que nous appellerons Charles Degoué - s'est laissé prendre par la passion de l'histoire locale ; peut-être a t-il voulu suivre les traces de Ferdinand Gaugain,  Alphonse-Victor Angot, eux-mêmes prêtres et historiens mayennais... ?

L'abbé Degoué est fasciné par les hérésies médiévales, et le moyen-âge en général... Erudit, curieux de tout, il a développé une spiritualité assez marginale, qui lui a valu - sans-doute - d'être oublié par ses supérieurs dans cette petite localité...

Une bénédiction pour Anne-Laure et Lancelot... Il trouve au manoir de Fléchigné des oreilles attentives à tout ce qu'il peut rapporter de ses lectures et recherches ; au point d'en négliger la pastorale …

Son âge ne lui permettant plus d'être mobilisé - il est d'ailleurs handicapé d'un pied bot - il va passer beaucoup de temps à Fléchigné, et s'obliger à continuer l'instruction de Lancelot, pendant ces quatre années de guerre... Quatre années hors du temps …

 

L'abbé Degoué est très intéressé par la Quête d'Anne-Laure : Elle lui raconte - documents à l'appui tout ce qu'elle sait des recherches de ses aïeux... L'abbé découvre les origines, l'histoire, les méandres et la philosophie qui entourent la légende arthurienne. Anne-Laure illustre ses propos de ses rencontres, et en particulier au cours de ses voyages en Allemagne et au Royaume Uni.

Le prêtre est heureux de découvrir à quel point le Moyen-âge a exploité le thème du Graal ; et comment il éclaire une manière de comprendre le Monde qui nous échappe aujourd'hui.

Non seulement le prêtre est enthousiaste ; mais il ressent fortement que l'histoire même de cette région, que ces temps troublés et cette retraite, peuvent encore apporter à la poursuite de la Quête.... Cet enthousiasme va être un bienfait pour Anne-Laure, et l'apprentissage de Lancelot.

 

Le domaine de Fléchigné domine les bocages. A l'arrière, c'est le domaine de la forêt, composée essentiellement de feuillus comme le chêne rouvre, et aussi de châtaignier et de bouleaux. En bas, près du village coule un affluent de la Mayenne...

Le corps de ferme en carré, s'organise autour du logis, et la vie est tournée sur la cour intérieure...

La ferme couvre 50 arpents, à peu près... et le domaine comprend aussi une forêt, des étangs..

Au-dessus d'une fenêtre, près de l'entrée principale du logis, on remarque le blason : d'argent( blanc) à la bande de gueules (rouge), accompagnée en chef et en pointe d'un trèfle ( de sinople). Et sur le linteau de la porte est sculpté un triangle dominé par la figure d'un trèfle.

 

 

Précisément, les couleurs ont été recherchées et précisées par le Père Degoué... En effet, c'est lui qui s'étonna du trèfle sur le blason, et fit quelques recherches essentielles...

 

Ce que l'on rapportait, ici, de la signification du trèfle : c'est qu'il rappelait, pensait-on, une évidence : nous sommes dans une ferme ; ensuite, il rappelait le choix du lieu du à l'abondance du fourrage, enfin sa caractéristique agreste, isolée, écartée du hameau...

Le père Degoué, ajoute spontanément, ce à quoi il pense en premier : le trèfle rappelle l’affirmation essentielle de la foi chrétienne : la Trinité, trois en Un...

D'autres aspects vont encore apparaître …. Mais, il nous faut avancer lentement, même si mes commentaires vont s’enchaîner beaucoup plus rapidement que les événements de la Grande Guerre...

Sources: Nous ferons référence, plus en avant de ces articles, aux travaux et articles de Georges Bertin...

Voir les commentaires

L'Histoire de Lancelot, du pays de Passais -1-

Publié le par Perceval

Je rappelle que, Anne-Laure, est l'unique héritière d'une riche famille de négociants qui a fait fortune dans le commerce des tissus au long du XIXe siècle. Elle a épousé le Comte de Sallembier, aristocrate – de trente ans de plus qu'elle - qui après une vie de célibataire longue et épicurienne, a su (?) monnayer son titre … Le 10 Décembre 1900, elle met au monde un fils, qu'elle appelle Lancelot... Quelques années après son mariage, Georges de Sallembier, meurt subitement d’une fièvre typhoïde, à Paris...

 

Anne-Laure de Sallembier ignore encore, la relation qu'entretiennent sa famille, la propriété de Fléchigné qu'elle possède de sa mère ; avec la figure du chevalier Lancelot... Même - et c'est incroyable - si comme nous le savons bien, la légende arthurienne est au coeur de cette Quête familiale....

 

Précisément - et c'est sans-doute une manière d'approcher ce mystère - ... Connaissant les goûts d'Anne-Laure, pour le Moyen-âge, Monsieur de Sallembier, a présenté sa jeune épouse à un étrange personnage: Hélie de Talleyrand-Périgord (1859-1937), lui-même passionné par la période médiévale et descendant ( par dignité...) - affirme t-il – d'un chevalier - Richard du Hommet (†1179) - qui dit-on aurait pu être le modèle du chevalier Lanzelet (et, un conte de l'enfance d'Anne-Laure..), de la légende arthurienne... !

D'ailleurs, la Société des antiquaires de Normandie ( fondée en 1824), aidée de spécialistes aurait localisé le texte d'Ulrich von Zatzikhoven, grâce aux toponymes qu’il mentionne, dans le pays des Morville-Limors... Le lieu de la première aventure de Lancelot, serait le nom d’un bois du Cotentin, situé au sud de leurs terres.

 

Aujourd'hui, nous pouvons entendre lors de randonnées sur ces terres, raconter certaines légendes où se croisent le roi Arthur, les fées, les lutins, et les génies de la forêt.… Il s'agit du Mortainais: à la fin des années 1050, Guillaume le Conquérant met son demi-frère Robert de Mortain, en qui il a toute confiance, à la tête du comté de Mortain. Avec le comté de Domfront, limitrophe, ils furent démembrés, à l'époque de saint-Louis (1235)...

Pour ce qui est de Lancelot, on dit qu'Hélène, sa mère, qui vit mourir son mari et enlevé son fils, prendra le voile dans une Blanche Abbaye de nonains, comparable à celle que fonda à Mortain, en Cotentin, le demi-frère du Conquérant.

Abbaye de Blanchelande

Il s'agirait de l'abbaye de Blanchelande, qui se trouve près de La Haye-du-Puits ( Cotentin) , au milieu de la forêt de Limors.

Le conte de Limors apparaît dans le Conte ''Erec et Enide'' ( vers 1170) de Chrétien de Troyes ; récit courtois où Erec partage sa quête chevaleresque avec sa femme ; non sans quelques difficultés... Limors tente de s'emparer d'Enide, alors qu'Érec, laissé pour mort, est amené dans le château du comte de Limors. ...

Et le château de Blanche Lande est évoqué dans le Roman de Tristan et Iseut, (chap 16 ( J Bédier)) : la reine Iseut, le roi Marc, toute sa mesnie, tous ses écuyers et tous ses veneurs quittent Tintagel pour s’établir au château de la Blanche-Lande …

De fait, l'Abbaye de Blanchelande, reconstruite, que nous pouvons voir, fut fondée en 1154 par le baron de La Haye-du-Puits, et elle fut un site religieux important au Moyen-Âge,

 

Enfin, à sept kilomètres à l’ouest de Domfront, en direction de Mortain, à la sortie du village de Rouellé, une petite route sur la droite mène au site de la « Fosse Arthour ».

La rivière, écumant sur les rochers qui encombrent son lit, se fraye un parcours dans le bois. Le chemin qui la borde mène au gouffre où selon la légende, le roi Arthur et la reine Guenièvre furent engloutis.

« Arthur s’était établi avec sa femme en ces lieux sauvages. Le génie du ruisseau qui traverse l’endroit l’avait séparé de la reine en enjoignant à celle-ci de se tenir sur l’autre rive : Arthur n’avait le droit de rejoindre son épouse qu’après le coucher du soleil : un jour, il contrevint  à cet interdit et voulut traverser le gué avant le soir, mais il fut précipité dans un gouffre et la reine se suicida aussitôt par désespoir. Toutefois, ni l’un ni l’autre ne sont tout à fait morts : ils gisent en état de dormition dans les cavernes inaccessibles que l’on appelle la Chambre du roi et la chambre de la reine (...). »

(Hippolyte Sauvage, in Recueil des Légendes normandes par divers auteurs, Domfront, 1872, n° 19, p.3.)

A suivre...

 

Voir les commentaires

Anne Laure de Sallembier (1875-1951)

Publié le par Perceval

Fille de Charles. L. de Chateauneuf... et de Mme J. , reconnue par son père adoptif, époux de sa mère... Cécile-Joséphine J. est née en 1851... Elle vécut enfant avec sa mère, mais connut semble t-il assez bien son vrai père.

Elle épousera l'héritier d'une famille de commerçants, Louis-Ferdinand Vétillard, qui est donc le père d'Anne-Laure ( fille unique), un notable commerçant de Paris...

 

La lignée dans laquelle s'inserre Charles-Louis de Chateauneuf, est occultée assez souvent par une naissance non légitime... C'est le cas, pour ce qui le concerne, puisque né en 1816 à Limoges - enfant adultérin - il serait le fils ou neveu : de M. Joseph Châteauneuf ( né en 1759) et de Marie-Catherine-Louise de la Bermondie d'Auberoche ( née en 1780) , mariés en 1803.

Marie Catherine de La Bermondie, née vers 1780, a pour parents: Jean Léonard de La Bermondie né le 16 avril 1739 et Jeanne de VILLOUTREYS née vers 1740 ou 1750... J'ai évoqué sa vie, et son parcours sur la Quête du Graal, dans des articles précédents ...

Charles-Louis a été placé en nourrice dans la campagne limousine environnante, et a grandit ainsi, avant d'intégrer le collège royal de Limoges, en qualité d'interne...

Les documents qui nous servent de fil rouge sur cette Quête, s'enrichissent dans le temps, mais ignorent parfois une ou deux générations...

Il semble que ce soit Anne Laure de Sallembier (1875-1951), la petite-fille de Charles Louis de Chateauneuf, qui ai pris la suite de la Quête...

Anne-Laure, unique héritière d'une riche famille de négociants qui a fait fortune dans le commerce des tissus au long du XIXe siècle, épouse donc le Comte de Sallembier, aristocrate – de trente ans de plus qu'elle - qui après une vie de célibataire longue et épicurienne, a su (?) monnayer son titre...

La généalogie indiquerait en amont de ces négociants en toile une Mlle Adélaïde Haton de la Goupillière devenue Mme Vétillard, morte à Pontlieue le 30 décembre 1800 ; et dont le mari faisait commerce de toiles....

* A noter: un peu plus tard, nous retrouverons Julien Napoléon Haton de La Goupillière (1833-1927) qui est un savant français, directeur de l'École des mines de Paris de 1887 à 1900, président de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale de 1888 à 1892 et de la Société mathématique de France en 1890, et vice-président du conseil général des mines de 1900 à 1903. Il était doyen de l'Académie des sciences.

Toile Mayenne

La première génération – en Mayenne - négocie la toile de lin.. Puis, le coton va se substituer au lin. La famille ne s'occupe pas à cette époque de tissage mais seulement de négoce et de finition des tissus. Une autre génération ajoute la fabrication de coutils et calicots, puis intervient en tissant et assurant sa totale finition. Le négoce est ainsi doublé d'une réelle activité industrielle.

Autour de 1850, le grand-père est membre de la Chambre consultative, lieutenant de la Garde Nationale. Un peu plus tard juge de commerce... Avant, enfin, de monter à Paris...

Louis-Ferdinand Vétillard, devient un notable commerçant de Paris. Il fut juge du Tribunal de commerce de Paris et membre de la Légion d'Honneur...

Il est propriétaire de biens immobiliers ( la moitié de son patrimoine...) , et d'une propriété à Villeneuve le Roi. Ce domaine a environ 110 ha, comporte une belle demeure et divers bâtiments d'habitation et d'exploitation, ainsi qu'un parc composé de bois et faisanderie. La succession montre également qu'elle est composée de rentes 3 et 4,5 % et divers chemins de fer ; elle est située dans les 1 % des plus grosses successions parisiennes.

Louis-Ferdinand Vétillard, le père d'Anne-Laure, va épouser Cécile-Joséphine J. (la fille de Charles-Louis de Chateauneuf et de Mme J. .. Ils auront donc une fille : Anne Laure ....

 

En cette fin du XIXe siècle, Anna Laure a su rénover et moderniser le château de Fléchigné, propriété de sa mère…..

A suivre ....

Voir les commentaires