Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

don quichotte

Don Quichotte face au Chevalier du Graal

Publié le par Perceval

Don Quichotte face au Chevalier du Graal

Le Héros médiéval est raillé par le personnage de Don Quichotte de Miguel Cervantes ( écrit au début du XVIIe s.)

Rappel:

Un pauvre ''hidalgo'' s'ennuie dans sa campagne de la Mancha et rêve d'idéal. Il lit tous les romans de chevalerie et pour atteindre à la même renommée que les héros de ses lectures, il décide de s'identifier à eux pour aller redresser les torts et lutter contre les injustices dans la Mancha. Il prend le nom de don Quichotte ( otte est un préfixe ridicule ), se revêt de son armure bricolée, monte sur son cheval Rossinante (latin rocin,âne et ante, avant) , identifie sa bien-aimée Dulcinée à une bergère des environs et très vite se fait seconder par un écuyer, le fidèle Sancho Panza qui s'associe à la folie de son maître...

 

Don Quichotte confond le livre et la réalité. Ainsi dans ce délire étourdissant du chapitre 17, où, face à deux troupeaux de moutons, le chevalier détaille pour Sancho ahuri les deux armées qu'il voit devant lui, « tant il était imprégné de ce qu'il avait lu dans ses livres mensongers »

Don Quichotte avait lu les ''romans de Chevalerie''. Ils étaient très en vogue, encore au ''siècle d'or'': El Siglo de Oro ( de 1492-1681). Le livre de Cervantes (1547-1616) est une parodie des mœurs médiévales et de l'idéal chevaleresque ; mais aussi une critique des structures sociales d'une société espagnole rigide et vécue comme absurde.

Pourtant le siècle des Lumières sera liée en Espagne avec une sorte de décadence sous Napoléon … L'inquisition reste puissante...

 

Revenons un peu en arrière :

La version castillane de la Quête du saint-Graal se nomme '' Demanda del Sancto Grial '', synthèse de modèles français et portugais.

« Dans un univers d’aventures foisonnantes, la Demanda réserve une place de choix au merveilleux avec la bête aboyeuse, les apparitions du Saint Graal et bien d’autres mystères. Elle cultive avec délectation l’art labyrinthique des romans de quête chevaleresque qui fascinaient tant Don Quichotte. La Demanda castillane est sans doute la dernière expression poétique d’une chevalerie médiévale flamboyante. » Philippe Walter dans la présentation de la traduction du texte.

 

La ''Demanda'' castillane est une réécriture en synthèse de La Quête du Saint-Graal et La Mort du roi Arthur) fusionnée avec le roman en prose de Tristan (composé vers 1230-1240). Cependant  la Demanda n’en contient pas moins des épisodes originaux pour lesquels aucune source française n’a pu être trouvée à ce jour. Il faut donc supposer l’existence d’autres sources inédites qui ont influencé les adaptateurs ibériques de cette matière.. »

 

Chaque chevalier part, seul, en Quête. Le récit s’intéresse successivement à chacun d’entre eux. Ce sont surtout Galaad et Palamède qui tiennent le devant de la scène à la fin de l’œuvre, mais un nombre important d’épisodes concernent tout au long du récit Gauvain, Érec ou d’autres chevaliers encore.

Galaad est véritablement le seul héros spirituel, il a renoncé aux séductions du monde pour se tourner vers l’espérance de la vie éternelle. Il est le modèle de vertus chevaleresques que l'Eglise valorise. La femme ici, tentatrice invétérée , pervertit les meilleurs chevaliers et Lancelot l’apprendra à ses dépens : il n’aura nul droit au Saint-Graal alors que son fils Galaad, le pur, le vierge et le juste, connaîtra le triomphe spirituel absolu : la contemplation suprême du Saint-Graal.

 

Don Quichotte, héros sorti directement de l'enfance, apprend, pas à pas, à surmonter les pièges que lui tend la vie sur terre.. Les hallucinations qui assaillent Don Quichotte se dissipent petit à petit ; mais elles ne sont peut-être qu'une mauvaise estimation de la magie dont est chargé toute réalité... Savons nous voir vraiment, au-delà de la ''banalité'', la ''sacralité '' de toute chose … ?

Cervantes a combattu les musulmans, et il a aussi rencontré une autre culture... Celle du désert où ont erré également Jésus et ses apôtres … Don Quichotte est peut-être aussi une réponse à la rencontre de deux cultures?

 

Don Quichotte refusera jusqu'au bout de sortir du projet sans lequel il ne peut vivre : « Dieu seul sait s'il existe ou non une Dulcinée sur le terre, balaie-t-il d'un revers de la main ; si elle est fantastique ou non ; et ce ne sont pas là des éclaircissements que l'on doit mener à terme. » ( Don Quichotte, 2nde partie) )

Don Quixote Knight and Death Theodor Baier

En opposition, Cervantes décrit un Don Quichotte pour qui le Graal est devenu un plat à barbe, qu'il prend pour le casque de Mambrin... La 'folie' de Don Quichotte le rend incapable de vivre comme le Roi Pêcheur mutilé... Le véritable objet de la quête de Don Quichotte c'est ''La chevalerie'', en même temps qu'il pense l'incarner... Perceval ( autre héros de l'échec...) ou Don Quichotte posséderaient donc le Graal, sans le savoir …

 

Don Quichotte n'a pas réussi à tuer le mythe de la Table Ronde...

Au contraire, ne pourrait-on pas penser que Don Quichotte a sa place parmi les Chevaliers de la quête ? …

Le ridicule ne tue pas ou ne démythifie pas … On pourrait ajouter à ces héros, L'Idiot de Dostoïevski, Gimpel d'Isaac Singer …

Voir les commentaires