Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #chalus tag

Sur la route Richard Coeur de Lion : Châlus, - 9/ -

Publié le par Perceval

Richard Coeur de Lion - BD de Pascal Jourde

Richard Coeur de Lion - BD de Pascal Jourde

Arrivé à Châlus, un  blason - qui représente un lion dont le cœur est transpercé d’une flèche - évoque directement un événement ayant marqué l’histoire de la région.

 

Arrivé à Châlus, donc, on ne peut manquer le donjon du château de Châlus-Chabrol qui domine la commune, et au pied duquel le Roi Richard Coeur de Lion vint trouver la mort (1199)...

La visite de ce haut-lieu de la Route Richard Cœur de Lion, semble se faire malgré les propriétaires actuels, et grâce au soutien de la Mairie... !

 

Il est vraiment dommage que ce lieu ne soit pas mieux mis en valeur... ! Ne serait-ce qu'une exposition sur ce qui s'est passé, ici, le 26 mars 1199...

 

 

 

 

Richard a repris les armes contre des vassaux (à lui) qui avaient passé des traités d'alliance avec le roi de France, pendant sa captivité en Allemagne ( au retour de croisade ..). Parmi ceux-ci, le comte d'Angoulême et le vicomte de Limoges Adémar V qui sera tué en cette même année 1199, soulignons-le, tué par le fils naturel de Richard, Philippe de Cognac...

Richard Coeur de Lion dans Pif gadget...

Certains évoquent un trésor caché à Chalus... Bernard Itier, chroniqueur limousin, contemporain de Richard, affirme que le roi d'Angleterre avait bel et bien l'intention de détruire tous les châteaux et place fortes du vicomte de Limoges.

Déterminé à exécuter ses projets belliqueux, le roi d'Angleterre met donc, le siège devant le château de Châlus-Chabrol. Châlus provient du latin castellum ( petit château) et Chabrol, du nom du chevalier qui construisit ce château, très probablement ce Bernard Chabrol qui assista en 1028 à la consécration de l'église d'Arnac.

Le Château abrite trente-huit personnes ( hommes et femmes). Il est défendu par deux chevaliers : Pierre Brun qui est précisément Pierre, seigneur de Montbrun ( château voisin de Châlus), fils de Hugues IX le Brun, Sire de Lusignan ; et un certain Pierre Basile …

Richard, a promis de faire pendre tout le monde une fois le château tombé, ce qui ne serait pas long, vu la disposition des forces en présence.

Comme Richard, insouciant, sans armure, inspecte la forteresse, Basile, depuis sa tour le vise avec son arbalète. Le carreau, grosse flèche de l'arbalète dont le fer a quatre faces, atteint sans coup férir le roi à l'épaule.

La blessure que Richard ne prend pas au sérieux au début, s'envenime. Un chirurgien de Mercadier ( chef de mercenaires, au service de Richard) n'arrive pas à enlever le fer à quatre faces, il ''charcute'' plus qu'autre chose le roi, la plaie s'infecte et Richard comprend alors la gravité de son état. Mais déterminé à lutter jusqu'au bout contre Adémar, il ordonne tout de même à Mercadier de prendre le château de Châlus puis ceux de Nontron et de Piégut, comme prévu.

Le capitaine des mercenaires lui obéit et tous les assiégés de Châlus sont mis à mort, excepté l'archer qui a touché le roi. Mercadier amène Pierre Basile auprès de Richard qui, mourant, fait grâce de la vie à l'arbalétrier et désire même qu'on lui donne une forte somme d'argent. Mais une fois le roi mort, le cruel Mercadier ne respecte pas ses dernières volontés, et fait écorcher vif puis pendre la malheureux Basile.

Ainsi le rappelle cette épitaphe de Richard cœur de Lion, qui après avoir été victorieux de tant de batailles, mourût le 6 avril 1199, à l'âge de quarante et un ans, 11 jours après sa blessure :

« En Poitou la terre de Châlus garde les entrailles de son Duc

Fontevraud hérite de son corps déposé sous le marbre

La Normandie conserve le cœur invincible du Roi

Ainsi trois pays se partagent ses restes illustres

Aucun ne pourrait suffire à les ensevelir »

 

Richard 1er ne laisse pas d'héritier, la couronne passe à son frère Jean. Infatigable, sa mère Aliénor pendant l'hiver 1199-1200 franchit les Pyrénées accompagnée de l’archevêque de Bordeaux pour se rendre en Castille où demeure sa petite-fille Blanche de Castille. Elle ramène Blanche (12 ans) dans le royaume de France pour la marier à Louis VIII le Lion, fils de Philippe Auguste. Le mariage a lieu le 23 mai 1200. Blanche mettra au monde le fameux Louis IX - 'Saint-Louis' – et Aliénor sera l'aïeule de toutes les familles princières et aristocratiques d'Europe.

 

* A noter que Alain d'Albret (1440-1522) a épousé Françoise de Blois-Bretagne († 1481), comtesse de Périgord et vicomtesse de Limoges... Leur fils Jean d'Albret qui épousa en 1484 la reine Catherine de Navarre, et devint roi de Navarre. Leur petite-fille, Jeanne d'Albret épousa Antoine de Bourbon et fut la mère du roi de France & de Navarre Henri IV. ...

Donc, le Parlement de Bordeaux, par arrêt du 16 novembre 1514, reconnut Alain d’Albret seul et légitime propriétaire des « châteaux et terres de Maulmont, Chalus-Chabrol, Chalucet Courbefy et Solignac... Ainsi furent réunies dans les mêmes mains la vicomté de Limoges et la seigneurie de Châlucet.

Sources : L'épopée Richard Cœur de Lion de Marie-Christine Grave du Bourg (1999) Ed Flanant

A suivre ... Les Châteaux de Montbrun et Brie...

Voir les commentaires