Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualite

Nous sommes aussi l'Eglise

Publié le par Perceval

A l’occasion de la visite du pape Benoit XVI, en Allemagne, le mouvement contestataire "Wir sind Kirche" ("Nous sommes l'Église")WirSindKirche2, a retenu l’attention du pape et des chrétiens… En effet, L’Église compte aussi des « indignés » dans ses rangs. Ils réclament notamment des eucharisties sans prêtre ou l’ordination de laïcs mariés.


« Seigneur, nous te prions pour que les autorités de l’Église et la base des croyants puissent mieux se comprendre. » Le dimanche 11 septembre, l’intention de prière résonne de façon particulière sous les voûtes de la petite église de Probstdorf, à une trentaine de kilomètres de Vienne. L’homme qui se tient derrière l’autel n’est autre que le père Schüller. Ce prêtre de 59 ans au regard bleu saphir est le chef de file de l’association Pfarrer Initiative (« les curés prennent les devants »), qui défie depuis trois mois l’épiscopat sous la forme d’un « appel à la désobéissance ». Les prêtres affirment vouloir transgresser plusieurs règles de l’Église. Ils vont donner la communion aux divorcés remariés et aux protestants. (article publié dans La Vie n° 3446 du 15 Septembre 2011).

 

« Si l’apôtre Paul n’avait pas fait pression sur ses chefs pour que l’Évangile soit annoncé aux non-juifs, l’Église n’existerait pas ! Si l’Église s’était remise en question à temps, on n’aurait pas eu la Réforme ! »….

 

Benoit XVI allemagneLors d’un discours improvisé adressé aux séminaristes de Fribourg-en-Brisgau, Benoît XVI médite sur le nom – "Nous sommes aussi l’Église" ( En France : NSAE ) – du mouvement de contestation ecclésiale le plus répandu et le plus actif dans les pays de langue allemande…

« Je dis parfois que saint Paul a écrit : 'Croire vient de l’écoute' non de la lecture. Le croire a besoin également de la lecture, mais il vient de l’écoute, cela veut dire de la Parole vivante, de l’encouragement des autres que je peux écouter, de l’encouragement de l’Église au long des âges, de la parole que vous donnent maintenant les prêtres, les évêques et les prochains. Le 'toi' fait partie du croire, fait partie du 'nous'. Et le fait de s’entraîner à se supporter réciproquement, est très important ; apprendre à accepter l’autre comme un autre dans son altérité, et apprendre par là qu’il doit me supporter comme étant un autre dans mon altérité, afin de devenir un 'nous', afin de pouvoir ensuite constituer un jour une communauté paroissiale, de pouvoir appeler des personnes dans l’unité de la Parole et d’être ensemble en chemin vers le Dieu vivant. »

« Lorsque nous disons : 'Nous sommes l’Église' - oui, c’est vrai : Nous la sommes nous, et pas n’importe qui. Mais, le 'nous' va au-delà du groupe qui vient de l’affirmer. Le 'nous' est l’ensemble de la communauté des croyants d’aujourd’hui et de tous les lieux et de tous les temps. Et je dis toujours : Oui, il existe, pour ainsi dire, dans la communauté des croyants la sentence de la majorité de fait, mais il ne peut jamais y avoir une majorité contre les Apôtres et les Saints, il s’agit alors d’une fausse majorité. Nous sommes l’Église, soyons-le donc ! Soyons-le par le fait de nous ouvrir et d’aller au-delà de nous-mêmes, et soyons-le avec les autres". »

 

En reprenant ces paroles de Benoit XVI, effectivement je pense que le «  nous »  ne peut être un "nous" qui se sépare et qui s’oppose, c’est pour cela que ces « indignés » se nomment «  nous sommes aussi l’Eglise », c’est un nous qui s’inclut dans l’Eglise de tous les lieux et de tous les temps".

 

NSAE header-mLes catholiques de NSAE, sont AUSSI L’ÉGLISE « et nous voulons qu’elle soit l’Église de tou(te)s les ami(e)s de Jésus Christ (Jn 15/14), quelles que soient leurs façons de penser, de croire, de vivre ou d’aimer.

Nous voulons qu’elle prenne à son compte l’appel de Jésus Christ à la délivrance des opprimés et à la libération des exploités (Lc 4/18-19 en écho à Is 61/1).

Pour cela, nous voulons réagir à la domination des forces d’immobilisme dans l’Église et d’oppression dans la société, et contre toutes les exclusions que les unes et les autres génèrent.

Nous voulons une Église heureuse au cœur de la modernité et de la laïcité et qui sache rejoindre avec lucidité, au-delà des dogmes et des rites, la vie et les questions des femmes et des hommes de notre temps.

NOUS SOMMES AUSSI L’ÉGLISE et nous en dénonçons les dérives sectaires car nous concevons l’Eglise comme un espace de liberté pour la parole, la pensée et la recherche théologiques. »

Voir les commentaires

Déclaration des Eglises de Jérusalem à l’occasion de la demande pour un Etat palestinien à l’ONU

Publié le par Perceval

Le 13 septembre 2011 - Déclaration de onze chefs des Eglises chrétiennes à Jérusalem


visu jerusalemDans la perspective de l’Assemblée Générale des Nations Unies en ce mois de septembre 2011, et d’une demande d’indépendance de la Palestine, les représentants des Églises chrétiennes à Jérusalem, sentent le besoin d’intensifier les prières et les efforts diplomatiques en vue de la paix entre Palestiniens et Israéliens. Ils voient cela comme le plus approprié pour une telle démarche, et veulent ainsi réitérer les points sur lesquels ils sont d’accord :

 

1. La solution de deux Etats sert la justice et la paix.

2. Les Israéliens et les Palestiniens doivent vivre chacun dans leur propre état indépendant avec paix et justice, respectant les droits de l’homme conformément au droit international.

3. La négociation est le meilleur moyen pour résoudre les problèmes non résolus entre les deux parties.

4. Palestiniens et Israéliens devraient faire preuve de retenu quelque soit le résultat du vote aux Nations Unies.

5. Jérusalem est une Ville-Sainte pour les disciples des trois religions issus d’Abraham, dans laquelle tous devraient pouvoir vivre en paix et dans la tranquillité, une ville qui devrait être partagée par les deux peuples et les trois religions.

Ainsi nous appelons les décisionnaires et les personnes de bonne volonté à faire leur possible pour qu’adviennent la justice tant attendue depuis longtemps, la paix et la réconciliation entre Israéliens et Palestiniens, et pour que la prophétie du prophète David soit vécue à nouveau :

« Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent. » (Ps 85, 11)

 

 

Liste des signataires :
† S.B. Theophilos III, Patriarcat grec orthodoxe

† S.B. Fouad Twal, Patriarcat latin

† S.B. Tarkom II Manoogian, Patriarcat apostolique arménien

Fr. Pierbattista Pizzaballa, ofm, Custodie de Terre Sainte

† Mgr Anba Abraham, Patriarcat copte orthodoxe

† Mgr Swerios Malki Mourad, Patriarcat Syrien Orthodoxe

† Mgr Abune Mathias, Patriarcat éthiopien orthodoxe

† Mgr Joseph Jules Zreyi, Patriarcat grec catholique

† Mgr Suhail Dawani, Eglise anglicanne de Jérusalem

† Mgr Mounib Younan, Eglise évangélique luthérienne en Jordanie et en Terre-Sainte

† Mgr Pierre Malki, Patriarcat syrien catholique

Voir les commentaires

Devenir homme ou femme

Publié le par Perceval

Le corps du délit :

Chapitre (SVT) : " Devenir homme ou femme ".

gender 2 

 "La sexualité humaine ne se réduit pas à ces seuls facteurs biologiques, lit-on dans un manuel des éditions Belin. (...) Le contexte socioculturel influence de manière importante le comportement sexuel individuel (...). Chez l'homme, il existe deux aspects complémentaires de la sexualité : l'identité sexuelle, qui correspond au genre (masculin ou féminin) et relève de l'espace social, et l'orientation sexuelle, qui relève de l'intimité de la personne."

Dans un manuel des éditions Hatier, il est écrit : "Hommes et femmes peuvent aussi se distinguer par des caractéristiques comportementales. (...) L'orientation sexuelle, qui peut parfois différer de l'identité sexuelle, ne dépend pas de caractères chromosomiques ou anatomiques, mais relève de l'intimité et des choix de vie. L'hétérosexualité, l'homosexualité, la bisexualité sont des orientations sexuelles."

"Le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle, mais ce n’est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou de féminin. » Manuel Hachettedu sexe au genre

 

Il s’agit de manuels de SVT (sciences de la vie et de la Terre ), qui de par la discipline se trouve en prise avec des questions de société contemporaines : la biodiversité, le réchauffement climatique, l’avenir de l’espèce humaine, de la planète, l’écologie…

Ce sont aussi des questions scientifiques, et par exemple : le « dessein intelligent », n’est pas une réponse scientifique, au même titre que les théories de l’évolution, qui le sont…


Aussi, y aurait-il analogie ( idéologique ) entre « le créationnisme » et « la théorie du genre » ?


C’est une réalité biologique, que l’humain est dans le groupe des espèces les plus déterminées biologiquement pour ce qui est du sexe.

Mais, par delà le sexe (biologique), il y a la sexualité… Et aujourd’hui, nous savons ( par les sciences humaines également ) que les différences entre sexes ne sont pas « naturelles » …

 

L’anatomie ne procure pas un destin social. L’identité sexuelle biologique ne dit rien sur la devenir de la construction sociale et culturelle de la personne .C’est aussi la signification du fameux « On ne nait pas femme, on le devient ».

 

Complexe de Perceval oser la questionDe plus, n’est-il pas aujourd’hui psychologiquement juste de dire, que notre personnalité est à double composante masculine et féminine…? Ce qui est admirablement bien rendu, par le récit de la création qui note que l’Homme a été créé homme et femme ( cf Souzenelle, etc …).

Il est nécessaire d’ajouter que "le créateur" ensuite, « a séparé » le ciel et la terre, et l’homme et la femme… Aussi, il est juste également de répondre à notre quête d’identité par une affirmation construite et volontaire, de la féminité pour les uns et de la masculinité pour les autres… C’est ainsi que « le chevalier » ( par exemple, et la figure de Perceval en particulier ) est un support d’une recherche de soi ….

De manière éducative, la question du genre mériterait une pédagogie transversale en questionnant svt, philosophie, histoire, et arts.

Voir les commentaires

La paix par la religion

Publié le par Perceval

A Montréal, a eu lieu le 7 septembre, la «  Conférence mondiale sur les religions après le 11 septembre».

Conf Religions du monde 2011

Cette 2ème Conférence a réuni avec le Dalai Lama, des philosophes, savants et auteurs célèbres dont Deepak Chopra, médecin et auteur indien, Robert Thurmann, professeur en études tibétaines à l’Université Columbia, Steven Katz, professeur de religion à l’Université de Boston, Gregory Baum, professeur de religion à l’Université McGill, et l’intellectuel musulman Tariq Ramadan, professeur à l’Université Oxford.

Le thème majeur des échanges était d’affirmer, aujourd’hui, l’importance de la religion dans la construction de la paix. Les participants ont discuté également des moyens de réunir les religions du monde autour d’une pensée commune.

Ci-dessous des citations de l’intervention du Dalai Lama :dalai lama Conf

 

  " Au sein de toutes les religions - y compris le bouddhisme -, il existe des fidèles qui portent en eux les germes de sentiments destructeurs, mais il faut se garder de condamner en bloc ces religions" a soutenu le dalaï-lama mercredi, à quelques jours seulement du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001.  


«Si vous critiquez l'islam en raison des gestes posés par une poignée de musulmans, il vous faudra aussi, en toute logique, dénoncer toutes les religions», a soutenu le chef spirituel du Tibet devant une salle bondée.


« l’ennemi est le meilleur professeur. Il enseigne la patience. Dans le bouddhisme, il n’y a pas directement d’enseignement, ni pardon, ni tolérance. Seuls les fauteurs de troubles vous enseignent le pardon et la tolérance »


« Les gens définissent leur bonheur par des critères matériels, et oublient la vraie source du bonheur, qui est loin de tout ça. Nous avons besoin de trouver une façon de faire valoir la compassion comme la base, le pilier majeur de toutes nos valeurs.»

 

Enfin, le débat autour de la « Liberté de presse et liberté de religion », et qui a permis l’écriture de l’article 12.4 de la Déclaration universelle des droits de la personne par les religieux du monde : «Chacun a le droit que sa religion ne soit pas dénigrée dans les médias ou dans les maisons d'enseignement.», m’interroge sur le danger - de l’impossibilité de critiquer une religion et - d’une censure des médias et des intellectuels sur le thème religieux… ?

Voir les commentaires

Héros déchu: Viol du sacré, de la féminité. La tragédie de DSK, et la quête …

Publié le par Perceval

Le viol par Edgar Degas:

Edgar degas le viol

 

La femme est prostrée, l’homme joue l’arrogant… L’intérieur est outragé : un miroir sombre et une cheminée qui n’éclaire pas ( seule la boite à bijoux reflète la lumière …)


 

 

Sur le commencement de sa route Perceval trouve une belle tente(*). Ses pensées en la voyant ( il la prend pour une église !) reprennent les leçons de sa mère: « Seigneur Dieu, se dit-il je vois votre maison. Ce serait mal si ne n’allais pas vous adorer. Ma mère avait bien raison qui me dit que le moutier était la plus belle chose qui fût »

Robbe-grillet-glissements-progressifs-plaisir3.jpg

 

Perceval y trouve une demoiselle. Il la salue, comme sa mère l’a dit. Il l’embrasse et prend son anneau. Trop occupé de ses propres pensées, il ne se soucie pas de la fille, oublie les conseils de sa mère , qui lui interdisait «  le surplus » et satisfait ses plaisirs : il baise et mange … (vv. 635-833)

 

L’homme, dans son désir arrogant et frustre, traverse la tente, et le corps féminin, en un viol. En quête mais tout à son désir-plaisir, il profane le « sacré »… Perceval oubliera sa mère, et ses recommandations, et ne redécouvrira le « féminin », qu’à l’occasion de sa vision autour des « trois gouttes de sang »…

 

Perceval, n’est pas un héros ( qu’il n’est pas encore) déchu. Il est porteur d’une virilité frustre, et rencontrera encore de nombreux combats et de fausses victoires… Le féminin jalonnera sa route, et le conduira jusqu’au Graal …


la dame à la licorne la tente le désir

 

 

(*) Le pavillon, ou la tente, dans l’imaginaire moyenâgeux, peut signifier un lieu d’intimité, voire un lieu de désir ( la dame à la licorne )… Perceval décide d’entrer, en croyant qu’il s’agit d’une église…On peut penser également au pavillon de la pucelle de Lis, ou aux demoiselles ( tentatrices ) de la tente avec Gauvain, et au pavillon merveilleux comme le lieu de la fée…

Voir les commentaires

Saint Oscar Romero

Publié le par Perceval

Óscar Romero (de son nom complet Óscar Arnulfo Romero y Galdámez)Romero 2, né le 14 août 1917 à Ciudad Barrios au Salvador et assassiné le 24 mars 1980, était l'archevêque catholique de San Salvador (Salvador). Défenseur des droits de l'homme et particulièrement des paysans de son diocèse il fut assassiné en 1980.

 

Par cet appel, nous vous invitons à commémorer – le 1er mai 2011 –  la canonisation du martyr Saint Oscar Romero prononcée par les peuples pauvres d’Amérique latine et par toutes les amies et tous les amis de Jésus de par le monde. Cette commémoration doit être pour nous un encouragement sur le chemin de l’Evangile, ainsi qu’une injonction aux églises des riches à revenir sur ce même chemin.

 

Romero3En 1977, peu après avoir été désigné pour veiller sur les âmes comme archevêque de San Salvador, l’homme d’Église conservateur Oscar Arnulfo Romero fut confronté à la persécution sanglante des chrétiens au Salvador. Les catéchistes, enfants de chœur et prêtres assassinés, les larmes versées sur eux et leurs cercueils ont fait de lui un évêque intrépide, défendant les petites gens, les torturés et les persécutés. A partir de ce moment-là, le régime de son pays, le conseiller à la sécurité du président des Etats-Unis et les puissants cardinaux de la curie romaine se sont opposés à lui.

Au printemps 1979, l’évêque Romero, menacé de toutes parts, ne trouva auprès du pape Jean-Paul II ni écoute, ni soutien. Profondément déçu, il dit : «Je ne pense pas revenir à Rome une deuxième fois. Le pape ne me comprend pas.» Jean-Paul II n’avait pas prêté attention à la photo d’un prêtre indien récemment assassiné, ni aux documents sur la persécution des chrétiens par les sbires des nantis. Au lieu de ça, le pape se contenta de l’exhorter à une coexistence harmonieuse avec le gouvernement salvadorien.

Conscient d’être en danger, Saint Romero d’Amérique élevait sa voix contre l’injustice, excommuniait des hommes politiques du régime et rappelait à la résistance, la non-violence de Jésus de Nazareth. Après un des innombrables assassinats de chrétiens, il prêcha : « Que le désir de vengeance s’éloigne de nous. Prions avec Jésus: Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » 

 

Chaque être humain étant enfant de Dieu  et sa vivante image, pour Saint Oscar Romero la messe était indissoluble de la défense intrépide de la dignité humaine avec un courage inébranlable. Il s’est adressé aux tueurs à gages et aux nervis de la junte en ces termes : « Un tortionnaire aussi est un meurtrier… Nul n’a le droit de porter la main sur autrui, car l’homme est à l’image de Dieu. » Un jour avant son propre assassinat, le 24 mars 1980, il appela publiquement les soldats à désobéir aux ordres : « Au nom de Dieu et au nom de ce peuple tourmenté, je vous implore, je vous donne cet ordre : Arrêtez cette oppression ! » La balle d’un tueur à gages l’atteignit lors de la célébration de l’action de grâce devant l’autel.

Nous ne nous arrogeons pas la canonisation de Saint Oscar Romero, par l’église d’en bas. Nous savons bien que seul Dieu peut regarder dans le cœur de l’homme, tandis que nous-mêmes ne pouvons que partiellement apprendre à jeter un regard neuf sur les choses à travers les yeux de Dieu. Pourtant, cette « béatification » qui s’est faite sans une coûteuse procédure des autorités ecclésiastiques, répand une bonne nouvelle, accompagnée du souffle de l’esprit de Dieu : l’exemple de Saint Oscar Romero nous montre combien nous autres humains pouvons devenir beaux et courageux quand nous commençons à prêter l’oreille au message de Jésus.

 

Traduit ici par Michel May (France) et Gerd Roggenbach (Allemagne)

et signé par un grand nombre de personnalités

et d’associations dans divers pays (dont NSAE et Parvis)


Note  : cet appel œcuménique a été lancé à l’initiative de chrétiens de la base en Allemagne, au sein du mouvement international  NOUS SOMMES EGLISE (IMWAC : International Movement We Are Church ; http:/www.we-are-church.org) et a très rapidement reçu un large  soutien à travers tout le monde chrétien (Allemagne, Autriche, Brésil, Canada, Chili, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Portugal, Suède, Suisse, etc.). Les premiers signataires sont des associations (plus de 60) et des personnalités (350, dont parmi elles 50 théologiens).

L’appel se veut un témoignage commun de foi œcuménique de tous les baptisés et se réfère à une « sainteté » au sens des Béatitudes, du sermon de Jésus sur la montagne. En particulier, il appelle les chrétiens des pays riches à résister à une économie mondiale basée sur le profit, qui chaque année condamne à mort 40 millions d’humains à cause de la famine. (Résumé LB).

Voir les commentaires

Béatification ... et mariage princier.

Publié le par Perceval

mariage princier«  La béatification de « Jean Paul 2 », c’est un peu – pour les catholiques - l’équivalent du mariage princier pour - certains – anglais… » C’est ainsi que m’ont été présenté récemment ces deux actualités… !

Le catholique ( républicain ) que je suis, n’est pourtant que fort peu intéressé par l’une ou l’autre de ces manifestation, qui devraient ( il paraît … mais ce doit être relatif ..) déplacer, l’une et l’autre, les foules … !Vatican

 

La personnalité de ce pape marquera sans doute l’histoire de l’Eglise catholique, si ce n’est par sa contribution à la chute des murs soviétiques…   Beaucoup d’entre les chrétiens, se souviennent également de sa condamnation de la théologie de la libération et des « brimades » infligées aux théologiens contestataires. Beaucoup déplorent également « la bienveillance montrée pendant le pontificat de jp2-pelerinJean Paul II envers certains régimes dictatoriaux en Amérique latine, coupables de l’assassinat de prêtres et de religieuses ».

 

Catholique, je ne suis réellement intéressé par cette actualité, provoquée ( donc, je suppose «  nécessaire »  .. ? ), et de plus dans l’urgence ( pourquoi … ? ) que si cette cérémonie porte témoignage à l’Homme Jésus – le Christ – et me permet, à moi catholique, mais aussi à tous les hommes et femmes sur cette terre, d’avoir à contempler la vie d’un saint, d’un modèle et d’un maître en spiritualité chrétienne.

Personnellement; j'ai déjà fort à penser avec Zundel, Légaux... etc, et dont la vie me parait plus édifiante... J'ai du mal à faire le lien entre mes questions, ma vie et celle de ces quelques derniers papes ...!


Peut-être eut-il fallu, prendre le temps ( encore: pourquoi cette urgence ...? ) de revenir sur la vie de cet homme…


 «  Jean-Paul II a été un témoin exemplaire de la Miséricorde divine, c'est pourquoi l'Eglise compte célébrer avec joie sa béatification le jour où lui-même a voulu instituer la fête de la Divine miséricorde. C'est en ces termes que le père Federico Lombardi, s.j., directeur de la salle de presse du Saint-Siège revient sur l'annonce de la béatification de Jean-Paul II, le 1er mai prochain,… »JP2
( …) « Bien qu'extraordinaires ce ne sont pas tant les œuvres de Jean-Paul II qui attirent aujourd'hui notre attention, mais plutôt leur source spirituelle, sa foi, son espérance, sa charité », ajoute le père Lombardi.
« Ses œuvres sont d'autant plus admirables qu'elles sont l'expression de la profondeur et de l'authenticité de ses liens avec Dieu, de son amour pour le Christ et pour toutes les personnes humaines, à commencer par les pauvres et les plus faibles et de son tendre rapport filial avec la Mère de Jésus ».
« Nous nous souvenons de ses longs et profonds temps de recueillement et de prière, poursuit le père jésuite; habité du désir de célébrer et annoncer Jésus rédempteur et sauveur de l'homme, de le faire connaître et aimer par les jeunes et le monde entier ; de l'affection avec laquelle il s'entretenait avec les malades et les souffrants, rendait visite aux peuples affamés de pain et de justice ; enfin, de la patience avec laquelle il vivait lui-même l'expérience de la souffrance, supportant sa maladie, dans la foi, devant Dieu et devant nous tous ».
« Sa vie et son pontificat, écrit encore le père Lombardi, ont été dictés par sa passion de faire connaître au monde entier, le monde où il a vécu, celui de notre dramatique histoire au tournant des millénaires, la grandeur réconfortante et enthousiasmante de la miséricorde de Dieu : C'est de cela que le monde a besoin ».
« Voila pourquoi, nous aurons précisément la joie de célébrer sa béatification solennelle le jour où lui-même a voulu que toute l'Eglise tourne son regard et adresse ses prières à cette Miséricorde divine », conclut-il. » … Texte repris sur Zenit

Voir les commentaires

:-) Clins d'oeil de l'Esprit

Publié le par Perceval

Une information, que je lis dans «  le Monde » : Des centaines de milliers de catéchismes, qui devaient être distribués aux prochaines JMJ ( Madrid ), vont terminer au pilon, pour des   « erreurs de traductions »  bien significatives, de la hauteur du débat, encore aujourd’hui dans mon Eglise .. !

  • 1 " Un couple chrétien peut-il avoir recours aux moyens de contraception ? pape-preservatif2", s'interrogeait benoîtement l'ouvrage dans sa version italienne. " Oui ", répondait tout à trac -" Youcat " (pour Youth Catechism). " Un couple chrétien a le droit et le devoir d'être responsable de sa capacité à donner la vie.       Que nenni !! .... -> Il fallait lire : " Un couple chrétien a-t-il le droit de pratiquer la régulation des naissances ? " La réponse se révélait parfaitement conforme à l'interdiction de tout recours aux méthodes contraceptives " non naturelles ", inscrite dans le texte DisputationHumanae vitae, dès 1968.
    • 2 - La version fautive suggérait la défense d'un relativisme honni au Vatican : " Reconnaître la liberté religieuse signifie reconnaître que toutes les religions sont égales ", affirmait le texte. FAUX ...!!   Les éditeurs français devront rectifier : " Reconnaître la liberté religieuse ne signifie pas reconnaître que toutes les religions sont égales. "

Amusant … Non ? L’humour du saint Esprit sans aucun doute… !

Voir les commentaires

Simone de Beauvoir

Publié le par Perceval

Simone de Beauvoir 2Il y a 25 ans, Simone de Beauvoir nous précédait dans la mort.

 

«Le mystère de l’incarnation se répète en chaque femme ; tout enfant qui naît est un Dieu qui se fait homme.»
[ Simone de Beauvoir ] - Le Deuxième sexe

 

Simone de Beauvoir, a fait avancer une réflexion sur " le genre ", encore taboue dans le christianisme ... Existentialiste et devenue agnostique, la théologie lui semblait  inopportune pour penser l'Humain... Ce n'est pas mon avis ...

 

Penser sur «  la vie », se fait très bien au travers de la théologie. Penser avec Dieu, est une magnifique manière de penser… Entre l’homme et la femme, il y a Dieu. Penser sur soi, à partir d’un autre que soi… Penser l’homme, à partir de la femme et vice-versa …

Voir les commentaires

Le Piss Christ d’Andres Serrano

Publié le par Perceval

« Christ » a été dans son corps, insulté, raillé, tué … Serrano piss Christ«  Christ » a dans son corps partagé toutes les souillures, et les partage encore… «  Christ » est ici représenté au travers de l’urine, mêlée au sang atteint par le sida…

Simple image ou récit d’une expérience? C’est à chacun d’y lire ce qu’il veut.

 

A présent, je n’y vois plus que la représentation d’une polémique, qui pour moi, n’a aucun sens spirituel. Je me méfie terriblement des « objets » de croisade ; et le Mal , n’est pas forcément où l’on croit … !

Je ne fais pas partie des chrétiens scandalisés. A mon sens, le culte ou l’atteinte à l’image ne fera jamais le poids, face aux violences faites aux femmes et aux hommes … Ce n’est qu’anecdote, ou éventuellement un bon sujet de débat sur l’Art …

 

Nb/ « Le quotidien ‘La Provence’ daté de ce dimanche annonce que la direction de la Collection Lambert a décidé de fermer l'exposition "Je crois aux miracles" dans laquelle était exposée une photographie représentant un Christ en croix plongé de l'urine. »

 

nb // Je note, et ce qui donne du corps à la polémique, que les contestataires scandalisés sont rattachés à des associations intégristes ...

 

Nb..! Dernière minute:Serrano piss christ saccagé

Deux infos-radio se suivent, ce matin : l’une - deux catholiques bousculent des gardiens de musée et détruisent au marteau deux œuvres, et l’autre – des jeunes ( sans crédo )donnent gratuitement des cours de soutien au profit d’œuvres humanitaires… A mon avis, le Divin se fait Présence là où il n’est pas attendu… ! Evangélisation… dites-vous ?

 

Je pense que l'artiste devrait exposer cette photo, dans l'état devenu... Représentation d'une intolérance qui divise et violente ...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>