Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une pensée symbolique opposée à une « pensée laïque »

Publié le par Perceval

jupiter-et-thetis ingresDe même que les « athées » ont autant  besoin d’un faux dieu, que le plus superstitieux des croyants ; de même la pensée laïque ne s’exprime qu’en face d’une pensée religieuse de type « ancien régime ».

 

Si l’homme « moderne » peut s’émanciper d’une pensée magique, il ne peut que souffrir d’une pensée idéologiquement laïque, qu’il suffit d’appeler, peut-être, matérialiste…

Il faut cependant dissocier la laïcité, de la "pensée laïque". La laïcité, représente en effet un contrat social ( contre l'Eglise du XIXème siècle ) qui écarte du pouvoir politique la prétention idéologique d’un pouvoir religieux. Après un XIX ème siècle « intégriste », et un XXème siècle idéologique , cette mesure est encore la plus saine… Politiquement, je reste aujourd’hui profondément laïque.

Jesus et la samaritaine

Cependant, je partage avec J. Kelen, la crainte d’une « pensée laïque »… Celle qui ampute l’homme de ses racines célestes et ne le considère qu’en être de besoin.

Il est flagrant, en ce début de XXIème siècle, que le joug du déterminisme libéral et du profit économique asservit l’homme plus profondément que ne l’ont fait les dieux antiques …John Atkinson Grimshaw Elaine2

«  J’appelle pensée laïque , vraiment laide, celle qui a substitué au cœur rayonnant le psychisme, au corps amoureux le sexuel, et au mystère de l’étreinte l’orgasme obligatoire. J’appelle pensée laïque celle qui rabote et uniformise, fait d’un individu irremplaçable un robot utilitaire et fait primer l’information sur la culture, le droit sur le mérite personnel et l’assistanat sur l’exigence »..J. Kelen


Non pas que le psychisme ,la sexualité, l’assistanat … ne soient pas à prendre en compte, mais ils ne portent pas en eux-mêmes - éducation et valeur – ils sont de l’ordre de la consommation et non de l’idéal … «  La vulgarité, c’est d’empêcher ce qui est beau, noble et gratuit… » J.K.


La pensée symbolique, les mythes développent la sensibilité, l’imagination, le goût du jeu, sans oublier leur valeur initiatique. John Duncan TheTakingOfExcalibur c1897 100Contrairement à l’idéologie, la pensée symbolique est infiniment ouverte, non dogmatique ( même si elle utilise le dogme ( à développer .. ! )) et oblige chacun à réinterpréter sans arrêt à la lumière de l’expérience personnelle.

Une pensée laïque ou intégriste, ne peut engendrer que des stéréotypes, des clones et aussi des fanatiques… seule une pensée globale, reliée, peut faire de l’homme un roi ( ou un Homme ). La pensée laïque ne peut que trop facilement s’en prendre à la religion dite «  judéo-chrétienne », avec son poids de culpabilité, cette notion de chute originelle, son mépris du corps et la honte de soi … ! Pourtant, un peu de distance et la rencontre d’hommes et de femmes remarquables des siècles passés montrent que ces « maîtres » n’ont pas dédaigné les vertus chrétiennes, ni l’étude des autres religions …

Commenter cet article