Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paul Nothomb : Le mythe d'Adam et Eve

Publié le par Perceval

Héros de « l'Espoir » de Malraux, résistant, torturé ... écrivain et exégète...

Paul-Nothomb.jpgPaul Nothomb est mort en 2006 , « emporté à 17 ans par l’illusion stalinienne, combattant en Espagne de la mythique escadrille Malraux, auteur de dizaines d’actes de sabotage pour le compte de la Résistance dans la Belgique occupée, Paul Nothomb était appelé à un destin d’apparatchik. Mais sa première vie a pris fin le 13 mai 1943. Arrêté par la police allemande, torturé, il parvint à ne pas livrer le secret du trousseau de clefs qu’il portait sur lui ce jour-là. Il menait à son domicile, à son épouse enceinte, et à tous les renseignements nécessaires aux Allemands pour détruire son réseau. Le prisonnier réussit à faire croire à ses tortionnaires que, comme ancien propagandiste du pacte germano-soviétique, il était toujours leur allié. Jusqu’à s’en convaincre lui-même. Au prix de sa raison.
Plusieurs semaines après son arrestation, estimant que ses compagnons avaient eu le temps de se mettre à l’abri, il donna des noms. Le 24 janvier 1944, son épouse, sous le prétexte de lui présenter leur fille nouvellement née, lui apporta, au siège même de la Gestapo à Bruxelles, un revolver chargé. Paul Nothomb s’évada. au lendemain de la guerre, il fut accusé de "trahison" par le parti communiste, jugé, condamné – deux ans ferme, huit en appel –, puis rapidement réhabilité par la justice. Son premier roman, le Délire logique, au fil duquel il évoque cette terrible expérience, fut accueilli en 1948 avec froideur. "Tu auras contre toi l’union de tous les menteurs et des gens qui veulent qu’on leur mente. Ça en fait beaucoup", l’avait prévenu son ami Malraux, qui jamais ne douta de lui.
Rares sont les hommes qui peuvent, avec une telle légitimité, pour les avoir expérimentés et médités une très longue vie durant, évoquer les thèmes essentiels. La haine. Le pouvoir. La souffrance. La folie. L’espérance. L’homme et la femme. Dieu. La solitude. Leçon de vie et de mort. » La Vie 2004

Jan-Brueghel-et-Rubens--Le-jardin-d-Eden--Mauritshuis.jpg

Jan Brueghel et Rubens, Le jardin d’Eden, Mauritshuis

« Paul Nothomb montre qu'il n'a pu arriver à une lecture entièrement neuve de la Bible que parce qu'il avait connu, sous l'Occupation, une révélation négative. Ce fut la perte de la liberté qui lui fit sentir à quel point la liberté le constituait. Il comprit que sa vie n'avait été qu'une sous-vie, manipulée, instrumentalisée par des idéologies porteuses de mort, déterminées par l'odieux principe : « la fin justifie les moyens ». Chez Nothomb, l'érudition n'eut jamais rien de gratuit. Elle participa à une quête éperdue de vérité essentielle, elle répondit à un besoin vital.

Lucas_Cranach_d.A._-Werkstatt-_-_Der_Garten_Eden-copie-1.jpg
Lucas_Cranach: le jardin d'Eden

Aujourd'hui plus que jamais, elle sert à dénoncer les mensonges d'un monde où les hommes s'aveuglent en refusant d'admettre que l'objectivité n'existe pas, que la réalité n'est qu'une construction mentale et que tout dépend du cerveau humain. Précisément, la Bible des origines parle de tout cela, de nos auto-aliénations, de nos auto-incarcérations, de notre incapacité à sortir des limites de la raison abstraite. La Chute originelle ne ressemble en rien à la caricature qu'ont imposée au fil des âges toutes ces lectures culpabilisantes en vertu desquelles un Dieu jaloux punissait sa propre créature.

C'est Adam lui-même qui s'est mis en sommeil en se détachant de l'Éden inouï où il avait part à l'immortalité et à la quatrième dimension. De cet état ancien, nous devons encore avoir une idée, sinon pourquoi demeurons-nous incurablement optimistes ? N'est-ce pas parce que notre première nature, l'originelle, l'immortelle, même si nous n'y pensons plus jamais, nous rend naturellement optimistes ? Interprète assidu, entêté, infatigable, du génie de l'hébreu, Paul Nothomb est prêt à affronter le grand passage, parce qu'il sait qu'il va, enfin, retourner à ses vraies origines. » MICHEL GRODENT



Commenter cet article

LeChercheur 07/12/2014 18:08

LE RÉCIT BIBLIQUE DE ADAM ET ÈVE

UNE ÉTONNANTE PRÉCISION SCIENTIFIQUE!

La science génétique a depuis longtemps confirmé que les humains ont tous une même origine, c'est-à-dire un premier père et une première mère, ce qui est en accord avec le récit de la création dans la Genèse. Le livre biblique d’Acte 17:26 dit que d’un seul homme, Dieu a fait toutes les nations d’hommes pour habiter sur toute la surface de la terre c'est en parfait accord avec la loi de la génétique.

Il est intéressant de noter que Dieu fit dormir Adam (comme on le fait dans une importante opération chirurgicale,) a pris une de ses côtes, pour s'en servir lors de la création de la première femme. La science a démontrée que si la membrane de tissu conjonctif d'une côte est intacte, elle repousse. Incorporant ainsi des éléments d'Adam dans Ève, cela soutient encore plus fortement que l'humanité forme génétiquement une même famille. L'emploi de la côte d'Adam dans la création de la première femme fait pensé à des découvertes scientifiques sur le clonage. En 1996, le mouton Dolly, a été cloné à partir d’une glande mammaire de brebis. En 2008 à partir de cellules de peau prélevées sur des adultes ont a obtenus des embryons humains matures. Le récit biblique dit que Jéhovah créa Adam à partir de la poussière du sol. La science nous dit que le corps humain est constitué de 41 éléments chimiques or, on les retrouve tous sur le sol de la terre. C'est donc encore une fois, en accord avec la science.

Selon la bible, Jéhovah a créé les humains pour vivre éternellement sur une terre paradisiaque à condition qu'ils restent obéissants. Regardons le cerveau humain dont sa structure physique de l’ADN est la chose la plus complexe jamais découverte dans l’univers. Grâce aux recherches comme ceux de James Watson et Gerald Edelman, la science a découvert que si nous considérions toutes les connexions et toutes leurs combinaisons possibles, notre cerveau pourrait en théorie, fonctionner indéfiniment.

Il y va de même pour la structure très complexe du corps humain. Il est constitué de quelque 7 000 quatrillions d’atomes, de 100 billions de cellules, de dizaines d’organes et d’au moins neuf systèmes majeurs. Pourtant, contrairement aux animaux, les cellules humaines se régénèrent régulièrement avec une copie exacte de notre ADN. En théorie, ce processus devrait être sans fin. C'est une grande énigme pour la science le fait que ce processus cesse de fonctionner. Selon le biologiste John Medina, ils y auraient de mystérieux signaux qui ordonneraient aux cellules de vieillir et de mourir. Il n'est donc pas étonnant que la science ne soit pas encore parvenue à comprendre entièrement la mort. Ces faits s'accordent avec le dessin original de Dieu concernant la possibilité de vie éternelle pour Adam, Ève et leurs descendances sur la terre. En effet, si Adam et Ève n'avaient pas péché, eux et toute l'humanité seraient actuellement sur une terre paradisiaque. Si la science n'a pas de réponse concernant la fin de processus de renouvellement des cellules humaines, la bible elle en donne l'explication, la désobéissance d'Adam et Ève a détraquée le fonctionnement de leur corps.

NE TROUVEZ-VOUS PAS QUE POUR UN SOI-DISANT MYTHE, LE RECIT BIBLIQUE DE LA CREATION D'ADAM ET ÈVE ÉTONNE PAR SON EXACTITUDE SCIENTIFIQUE?

À noter que Jésus fils de Dieu qui disait toujours la vérité, a parlé d'Adam et Ève comme d'un fait réel. Dans les évangiles se trouve la généalogie de Joseph et Marie. Dans les deux listes des ancêtres des parents de Jésus, ce trouvent Adam et Ève. Ailleurs dans la bible, d'autres rédacteurs ont également parlé d'Adam. Aucun d'entre eux et nulle part dans la bible on ne mentionne que ce soit une simple histoire, une fable ou un mythe au contraire, comme pour tous les autres récits bibliques, le récit d'Adam et Ève est pris au sérieux et avec respect.

Le péché originel est la rébellion ou la désobéissance du premier couple humain parfait.

En savoir plus 15/08/2013 16:23

Merci!

oriongps 05/03/2013 09:39

"je ne doute de rien sur l'existence d'un Jésus,
Il m'a même rencontre une foi ;
par contre, moi, je ne suis qu'une illusion"
-auteur inconnu-

Perceval 05/03/2013 17:38



Effectivement, "le divin" a beaucoup plus de chances d'exister, que mon "égo" ...