Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paul Claudel, Pie XII, et la question: Pourquoi béatifier Pie XII ?

Publié le par Perceval

Paul Claudel, le 13 décembre 1945, écrivit à Jacques Maritain, alors ambassadeur de France auprès du Saint-Siège - ce document et ses commentaires furent publié par les Cahiers Jacques Maritain, n° 52, 2006. "Je pense souvent à vous et à la mission si importante et si difficile que vous remplissez auprès de Sa Sainteté. Rien actuellement n'empêche plus la voix du pape de se faire entendre. Il me semble que les horreurs sans nom et sans précédent dans l'Histoire commises par l'Allemagne nazie auraient mérité une protestation solennelle du vicaire du Christ. Il semble qu'une cérémonie expiatoire quelconque, se renouvelant chaque année, aurait été une satisfaction donnée à la conscience publique... Nous avons eu beau prêter l'oreille, nous n'avons entendu que de faibles et vagues gémissements."

Puis, faisant référence à l'Apocalypse, il parle du sang des "6 millions (de juifs) massacrés" et conclut par ces mots : "C'est ce sang dans l'affreux silence du Vatican qui étouffe tous les chrétiens. La voix d'Abel ne finira-t-elle pas par se faire entendre ?" Peut-on imaginer plus claire prise de position ?

Jacques Maritain, dont la réflexion sur l'antisémitisme s'est approfondie au cours des années 1930, était lui-même intervenu, dès 1942, pour obtenir de Pie XII une encyclique "qui délivrerait beaucoup d'âmes angoissées et scandalisées". Il avait même proposé, la même année, de faire du Yom Kippour un jour de prière pour les chrétiens en faveur des juifs persécutés. L'on sait que toutes ces démarches restèrent lettre morte.

On se souviendra du contenu  de la lettre adressée par Edith Stein au pape Pie XI en avril 1933.  Elle démontre sa lucidité sur la nature du régime nazi, notamment en ce qui concerne le destin réservé au peuple juif.


Comment parler ? Comment agir ?
La Croix-Rouge, informée dès l’automne 1942, s’attacha à poursuivre, dans la discrétion, son action humanitaire. Pour les Alliés, réunis aux Bermudes le 19 avril 1943, renforcer l’effort de guerre était le meilleur moyen de mettre un terme à la Shoah.

Quant à Pie XII, excellent connaisseur de l’Allemagne et de ses maîtres nazis, il avait été profondément blessé par les conséquences dramatiques de la dénonciation, le 26 juillet 1942, du sort réservé aux juifs par Mgr Johannes De Jong, archevêque d’Utrecht et primat de l’Église hollandaise. Dans les semaines qui ont suivi, plusieurs milliers de catholiques hollandais d’origine juive (dont Edith Stein) ont en effet été déportés vers les camps de la mort.

Pie XII, nonce durant douze ans en Allemagne (en Bavière puis à Berlin), il est nommé secrétaire d’État par Pie XI en n1930 et signe en 1933 le concordat avec l'Allemagne, alors que Hitler accède au pouvoir. Jusqu’en 1939, il cherche avec Berlin un accord préservant les catholiques allemands.

477 juifs italiens, dont le grand rabbin de Rome, furent hébergés à l’intérieur du Vatican, et plus de 4 000 ont trouvé leur salut dans des institutions ou des bâtiments d’Église (dont la résidence papale de Castel Gandolfo), ouverts sur instruction de Pie XII.

Le 16 octobre 1943, les nazis déportent 1 020 juifs de Rome vers Auschwitz. Quinze en reviendront. Informé de la rafle, Pie XII avait décidé de ne pas protester personnellement, mais de passer par l’intermédiaire du recteur de la mission allemande de Rome, Mgr Hudal. Le pape a-t-il, ce jour-là, sous-estimé sa propre autorité morale ? Le débat reste ouvert.

Pour comprendre, aujourd'hui, la motivation de Benoit XVI, ne serait-ce pas de regrouper autour de cette béatification: J.P. II, Pie XII - pour leur implication , elle certaine, contre le symbole des erreurs de la modernité: le bolchévisme, ... rejoint par Pie IX,  béatifié par JP II...?

Mes questions restent de savoir, pourquoi béatifier un pape quand il ne fait que son ' travail ' ? Pourquoi béatifier Pie XII, qui selon l'argument même de ceux qui le défendent, est resté collé à la problématique de son époque, et n'a pas su poser un acte prophétique, non-ordinaire .. etc.. ?

Commenter cet article

Francine Carpentier 02/03/2011 18:57


Vivement que Pie XII soit béatifié !
Ce Pape est sans doute un des plus grands papes de l'histoire, ce qui n'enlève rien à Jean-Paul II, qui est lui aussi un très grand Pape.
Pour petit rappel, voici ce que dit Gary Krupp* à propos de Pie XII : « Pie XII était le plus grand héros de la seconde Guerre mondiale...il a sauvé plus de juifs que Roosevelt, Churchill et tous
ceux qui leur sont associés. Il ne devrait pas être une raison de litige entre les catholiques et les Juifs ».

Et aussi information :
Parmi les preuves que Gary Krupp a pu avancer, figure une circulaire datée du 30 novembre 1938, signée du cardinal Pacelli, adressée aux nonciatures, aux délégations apostoliques et à 61 évêques.
Cette circulaire demandait de
« trouver 200 000 visas pour permettre à des « catholiques non-aryens » (formule codée pour désigner les juifs...) de sortir du territoire du Reich »

On peut y lire la précision suivante : « que l'on veille à ce que des sanctuaires soient mis à disposition pour sauvegarder leur vie spirituelle et protéger leur culte, leurs coutumes et leurs
traditions religieuses ».

Peu de temps après, dans une lettre datée de janvier 1939, Pie XII confirmait le contenu de sa circulaire en ces termes : « N'entreprenez pas seulement de sauver les juifs mais aussi les
synagogues, les centres culturels et tout ce qui appartient à leur foi : les rouleaux de la Torah, les bibliothèques, etc... »
.
.... je n'appelle pas cela aider hitler !

* Gary Krupp est un Juif, âgé de 62 ans, à la retraite, après avoir été industriel fabriquant d'équipements médicaux.
En 2003 il a créé une fondation Pave the way (« Prépare ton chemin ») ayant pour but de «combler les fractures de compréhension entre les religions » Mais le plus important est que cette fondation
a financé les investigations et enquêtes menées au sujet des relations entre l'Allemagne nationale-socialiste et Pie XII. au terme desquels il a pu affirmer de façon certaine :
« Saviez-vous que le pape Pie XII avait sauvé plus de 860 000 juifs des camps de la mort ? Je veux dire que je ne le savais pas auparavant. C'est un assassinat caractérisé, une « shanda » ( un
déshonneur en Yiddish), que tant de Juifs disent qu'il était anti-sémite ». Il ajoutait, trahissant toute la pression qu'il avait dû subir : « Croyez-moi, quand j'étais enfant, je ne rêvais pas que
je défendrais un jour un homme que nous croyions un sympathisant nazi ».

Diaporama :
"Pie XII un don pour le XXème siècle" - Benoît XVI:
http://gloria.tv/?media=5372


Perceval 03/03/2011 08:24



C'est donc bien aux historiens, à se prononcer si Pie XII est un héros de la Seconde guerre mondiale... Quant à savoir si l'homme est un Saint, j'avoue n'avoir rien lu sur lui, ou de lui pour
m'en faire une idée... Mon avis est beaucoup plus claire, pour ce qu'il semble être du témoignage qu'a donné Zundel ( par exemple ...)