Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre vision du monde change !

Publié le par Perceval

Le 9 novembre 1989, notre vision du monde changeait. Chute mur de Berlin

 

La démocratie moderne (alors que ce régime est honni depuis la fin de l’antiquité..) est née avec le christianisme dans les monastères, les papes sont élus etc…

Les principes en sont la valeur insigne de la personne individuelle qui la rend digne de ne pas être gouvernée contre son gré et la fait qu’une société humaine puisse s’améliorer, et que le progrès humain est possible.

Aujourd’hui, après l’échec des idéologies collectivistes, et le repli vers l’individualité, comment gérons nous le « bien commun » ? Les notions mêmes de progrès et d’idéal, sont remises en cause … !

 

democratie participativeJe m’interroge sur le passage d’une démocratie représentative ( et le pouvoir donné au groupe majoritaire …) à une démocratie participative (la démocratie du consensus )…

 

Les négociations actuelle entre partis, avant les élections présidentielles, illustrent très bien cette problématique … ( EELV, peut-elle négocier l’arrêt du nucléaire ? ) Le post PS EELV

 

Il me semble qu’aujourd’hui, l’opinion, valorise plus la « démocratie participative », que la « démocratie représentative » qui vise plus à la négociation qu’au débat. Clairement le citoyen préfère aujourd’hui parler au nom de ses intérêts, plutôt que des ses idéaux. On ne négocie pas des valeurs ( croyances ), mais on négocie des intérêts .. !

Le consensus recherché cherche à répondre de façon pragmatique à des problèmes concrets. Il ne s’agit plus de parler de « bien » ou de « mal » , mais de bon sens et de prudence, Le quotidien n’a pas à être transformé mais il doit être sauvegardé…

 

Le post sortir du nucléaireLe « militant » pétri d’idéaux  rejette le consensus, qui semble s’apparenter à de la magouille politicienne. Aussi - peut-être – suis-je piégé dans ma contradiction quand j’idéalise la « démocratie participative » ; d’autant que l’urgence écologique et sociale, nécessiterait une rupture politique … Autre contradiction : Ne préférons nous pas aujourd’hui «  la paix » ( fichez moi la paix ! ), à la «  vérité » ? Nous préférons « la sagesse » ( cool, zen, l’instant présent …) au jugement ( vérité, opposition, combat ..).

 

A cette condition, y a-t-il encore une «  vision de monde » possible… ?

Depuis, son existence, le mouvement écologiste reste extrêmement minoritaire. Dans le système majoritaire actuel, celui qui n’a pas vu prévaloir son opinion ( par l’élection ) la conserve par devers lui et tente de la faire prévaloir au prochain vote...!

Aujourd’hui, peut-être, le citoyen, exclusivement voué à la vie quotidienne, aspire à plus de « connexions » et moins d’opposition …

Il me semble que notre réflexion politique devrait prendre en compte ces nouvelles aspirations …

Commenter cet article