Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noël ou le mystère de l’Incarnation.

Publié le par Perceval

“Le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous” (Jn 1,14)

main bébé
" Du point de vue de l’Evangile, être chrétien, ce n’est pas croire en Dieu de manière générale et abstraite; c’est croire en Dieu tel que le Christ en parle, tel qu’il se manifeste en lui…

Le chrétien croit en ce Dieu-là ; un Dieu tellement pour l’homme qu’il s’est fait homme en Jésus-Christ, son témoin, son envoyé, son Fils, pour nous élever à la dignité de fils et de filles de Dieu. Vivant parmi nous comme un frère, pratiquant la fraternité, il nous apprend à nous tourner vers Dieu en le nommant “Père” et à nous tenir debout devant Lui, en toute confiance, revêtus de la dignité des enfants de Dieu. Ce qui est en jeu, en effet, dans le mystère de l’incarnation, c’est une élévation sans commune mesure, au-delà de ce que nous pouvions imaginer, de la dignité humaine. Que Dieu lui-même assume notre condition au point de devenir l’un de nous, voilà ce qui confère à notre humanité une dignité sans égale et lui autorise les aspirations les plus hautes…

qu’en la personne de Jésus se conjugue un double mouvement sans confusion, ni séparation: de Dieu vers l’homme et de l’homme vers Dieu…

Ainsi, dans la perspective du mystère de l’incarnation, le véritable culte rendu à Dieu est-il de rendre le monde plus humain et d’étendre la fraternité. “La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant”, dit Saint Irénée. Le chrétien trouve là un principe de discernement critique à l’égard de toutes les représentations de Dieu. Pour lui, la vérité de tous les discours sur Dieu se discerne, s´éprouve et se vérifie dans leurs effets d’humanisation. Un Dieu qui fausse l’homme est un faux dieu, une idole. "


“L’Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui vivent encore dans la peur, c’est un Esprit qui fait de vous des fils et vous fait dire : Abba, Père” (Rm 8,14).

André Fossion s.j.

Commenter cet article