Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libérons nous de nos croyances.

Publié le par Perceval

A travers cette mise en garde «  libérez-vous de vos croyances » - conseil tout à fait bouddhiste ; il y a – à mon avis - également une part de « vérité chrétienne ».

L-image.jpgLe Bouddhisme est bien une religion ( dans notre langage, pas le leur … ! ) ; mais une part de lui-même lutte constamment contre les croyances induites ( la plupart constructions « populaires »). Le bouddhisme est une connaissance ( le dharma ) et une pratique : il faut « voir » pour comprendre … et pratiquer pour voir …

Dans le bouddhisme «  les déités » sont des réalités secondaires...

 

Nos pensées créent des formes... Il ne suffit pas de dire qu'elles sont illusoires ; elles existent bien sur un certain plan. escalier3imp.gifParfois, elles sont même « imagées » par des déités, des symboles, des personnages archétypiques … Si elles deviennent trop nocives ou envahissantes, il est bon de les supprimer !

Pour ma part, j'ai supprimé le «  Dieu-Jupiter ».


Le bouddhisme zen aime rappeler cette sentence : " Si tu vois le Bouddha, tue-le ! " Et pourtant... Il s'agit bien dans l'objectif de zazen de contempler la nature de Bouddha .. !?

Le moine zen Kosen , d’ailleurs répond ceci : « Qui y a-t-il d’autre à voir que Bouddha?
formes-pensees2.png Comment tuer ce qui est sans naissance et immortel ?
Si tu le vois à l'extérieur tu mourras, si tu le vois à l'intérieur t'es déjà mort depuis longtemps.
S’il te voit de l'Intérieur, il t'aimera et te sauvera, tu ne seras plus jamais seul.
 »

Personnellement, je remplacerai bien volontiers ici, Bouddha par Dieu... !

 

Sans doute, le support même de ce que nous ressentons de notre existence, est une croyance... Je suis « croyant » d'être séparé des autres et du monde qui m'entoure … je « crois » au moi et au non-moi ( l'autre ), je m'attribue des qualités et des défauts, et je coupe le monde en deux !Gauguin-1.jpg

Une croyance est une représentation, mais le paradoxe est que seule la croyance peut dire ce qu'elle représente … Donc, je crois que « ma représentation représente » la réalité, alors qu'elle risque – au contraire – de me couper de la réalité … ! Par exemple : un jugement peut devenir une croyance, une identification ….

 

La conséquence malheureuse, de cette construction mentale faite de croyances, c'est qu'il y a antinomie entre «  comment sont les choses » et « comment j'aimerais qu'elles soient ».. Conclusion : je ressens un stress, une angoisse …. Je me surprends à dire «  si seulement, j'étais … ou si seulement, j'avais … » !!!


Méfions-nous de nos croyances … ! Et, cela va bien au-delà des «  croyances religieuses »...

Commenter cet article