Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le contraire du « dialogue œcuménique » :

Publié le par Perceval

Etre invité à s'intégrer à l'Eglise Romaine, et pour cela créer « l’équivalent d’un diocèse sans attache géographique, mais avec une orientation théologique particulière, et une personne nommée par Rome à sa tête », est la proposition de Benoît XVI, pour réaliser « l'unité de l'Eglise »... Les réformés pourraient être tentés de proposer aux catholiques le même schéma …!

 le-pape-Calvin-et-luther-pries-par-La-Paix-de-s-entendre-1.jpg

 Le pape, Calvin et Luther

priés par La Paix de s'entendre,  1600

Je préfère la démarche protestante qui offrent aux Églises réformées, luthériennes, méthodistes, anglicanes - régulièrement - des déclarations de communion réciproque... «  En d’autres termes, elles se reconnaissent comme Église du Christ, sans pour autant établir un lien avec l’évêque de Rome. C’est une reconnaissance mutuelle dans l’altérité. » André Birmelé Pasteur, professeur de dogmatique à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, membre du Groupe des Dombes

De plus, savoir que cette initiative est tournée vers (en particulier) des églises luthériennes nord-américaines, particulièrement conservatrices... Elles n'augurent pas une lecture moderne des « signes des temps » .. !

Il reste la question : « peut-on être Église autrement que dans le système romain ? »

Source La Croix du 26/01/2013

Commenter cet article

En savoir plus 15/08/2013 16:31

Merci!