Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le christianisme comme religion de l'Evangile

Publié le par Perceval

Je reviens sur «  les signes des temps », notion qui est – à mon avis – au coeur de la problématique catholique aujourd'hui. A l'opposé, sans doute, de l'islam ( avec le Coran) ; la transmission de la Parole chrétienne ne peut se faire sans interprétation créatrice :

la-fete-dieu.jpg Par exemple, la crise moderniste ( malheureusement, elle ne semble pas s'être terminée ..!) à la fin du XIXème siècle ( Syllabus …etc) nous montre le spectacle d'une Eglise qui loupe la possibilité d'un compagnonnage avec les forces créatrices et humaines de cette société moderne, société qui construit sans les catholiques : - l'égalité de l'homme et de la femme, - le respect de la liberté de conscience, - le droit à la liberté religieuse, - la dissociation de la sexualité et de la procréation, - l’accès à un « mieux-être » spirituel ( développement personnel ), - la laïcité, - la famille ( accompagné de lois sur le divorce, le mariage …) etc …

Exemples : * « Il est incontestable que la littérature biblique témoigne d'une culture patriarcale et androcentrique. Il faut les relire à partir de notre conscience moderne de l'égalité homme-femme. » Claude Geffré.

* Nous devons tenir compte – à partir du génocide juif – de certains textes anti-judaiques du nouveau testament … De même des textes « guerriers » ..etc ...

*****

LaviergeavantlannonciationcStphanePieraPetitPalaisRogerViol.JPG Nous devons aujourd'hui non seulement interpréter «  les signes de temps », mais également chercher « les indices de transcendance » qui témoigne de l'humain véritable, dans notre monde...

Exemple : «  L'expérience du beau est nécessairement un espace de transcendnace. Elle s'enracine dans ce qui fait la singularité de l'humain véritable, à savoir la capacité symbolique, et elles est sous le signe de la gratuité. » Cl Geffré. ( cf Yves Bonnefoy )

 Dans l'ouvrage : «  Le christianisme comme religion de l’Évangile » de Claude Geffré 2012, l'auteur explique magistralement le chemin que nous pourrions prendre pour que le Christianisme – religion de l'Evangile – par ailleurs « religion de la sortie de la religion », puisse aujourd'hui incarner l'une des figures possibles de l'avenir de la religion.

«  Si le christianisme est fidèle à la religion de Jésus, alors il est une religion d'avenir parce qu'il rejoint en tout être humain l'aspiration à se libérer de toute violence, y compris la violence du sacré. » Cl GeffréSomogyvamos_-_The_temple_in_the_puszta.jpg

 Le christianisme a une vocation prophétique de «  contre-culture », et « elle doit œuvrer avec d'autres instances à la recherche et à la promotion de ce que j'appelle l'humain authentique, le vere humanum dont parle la constitution Gaudium et spes. » Cl G. 

Ps: le dernier ouvrage de Claude Geffré, me semble récapituler tous les enseignements de ce dominicain: je pense que la théologie du Pluralisme religieux permettra au catholicisme de ne pas louper le prochain train vers notre futur ...!

 

Commenter cet article

En savoir plus 15/08/2013 16:31

Merci!