Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le catholicisme: la religion de l'Homme

Publié le par Perceval

*« Parler de Dieu aujourd'hui dans le langage des premiers siècles, c'est se condamner à n'être pas compris et c'est faire courir à Dieu le péril d'apparaître comme un mythe relégué au musée des antiquités » (Maurice Zundel).

 

Croire en l'homme de M. ZUNDEL


" Ce physicien athée  posait paradoxalement la vraie question au journaliste qui lui demandait : « Croyez-vous en Dieu ? », en lui répondant : «  Et vous croyez-vous en l'homme ? » Voilà, en effet, le problème fondamental : croyez-vous en l'homme ?


Les illusions perdues 1952 H CadiouToute connaissance, aussi bien, est d'une certaine manière une expérience humaine. Tout ce que l'on sait, on le sait par l'homme.

 

 

Il n'y a pas de téléphone céleste qui nous donne un bulletin de ce qui se passe dans un au-delà sans contact avec nous. Toutes les visions, toutes les apparitions, tous les miracles, tous les livres sacrés, suscitent nécessairement la question préalable : est-ce que la vie en est accrue, transfigurée, libérée ? Si la vie n'en reçoit aucune lumière, ni aucune promotion, quel sens auraient les miracles, les révélations, les visions,et les livres sacrés ? C'est la hauteur de la vie qui sert pratiquement de critère. Il s'agit, en effet, de décider à chaque instant si la vie humaine est quelque chose ou quelqu'un.


Sous les toits de Paris 1949 cadiouIl n'est pas tellement important de croire en Dieu, il est beaucoup plus important de croire en l'homme. Car, sous le nom de Dieu, on peut mettre n'importe quoi. Jésus-Christ n'a-t-il pas été condamné au nom de Dieu !

Cela n'engage pas tout l'être de croire en Dieu, car ce peut être une forme d'esthétique ou une comédie.

Mais croire en l'homme comporte un engagement. Dieu croit en l'homme et nous devons croire en l'homme."

 

Le coup de génie du christianisme … de Jean d’Ormesson,


« Le coup de génie du christianisme, ce qui le distingue de toutes les autres religions, c’est l’Incarnation, Dieu se fait homme, le Fils de l’Homme est Dieu et, d’une certaine façon, l’homme devient Dieu. À travers tous les  schismes et toutes les hérésies, d’Arius à Nestorius et aux monophysites, l’Église n’a jamais cessé de s’attacher à son point essentiel: Le Christ est Dieu et il est homme. Dieu ne peut pas être connu, mais Jésus peut être  aimé. L’impossible savoir s’est changé en amour."

 

Images: peintures de Henri CADIOU ( 1906 - 1989 )

Commenter cet article