Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« La crise » et la foi …

Publié le par Perceval

Rien à voir… ?

Si «la crise» touche l’humain, elle interroge le catholique que je suis.Manif la crise c'est eux

Je n’ai pas de leçon à donner, mais j’ai la chance de pouvoir m’interroger, par ce qu’en disent divers « rabbi »... Aujourd'hui, Benoît XVI : En effet, il rappelle un rôle salvateur de la crise : celui de retrouver le sens de la sobriété  et d’abandonner le consumérisme .


Même si la véritable « espérance » n’est pas d’ordre politique, mais « hors du monde », c’est à dire au plus profond de nous; la « crise » a cet avantage qu’elle nous demande de nous positionner au milieu de nos frères… Il est intéressant, de remarquer que « crise », κρίσις, se traduit également par « jugement » , et nous savons, catholiques, que ce n’est pas le Christ qui juge, mais l’homme qui se juge lui-même …
Aussi, l’institution «  Eglise » ne peut pas, au nom du Christ, prendre une position politique. lavement des piedsCependant, nous savons que dans le contexte de la crise financière mondiale, les problèmes de fond sont ceux de l’éthique et de la morale. C’est à chacun, à l’écoute de la Parole et du magistère à prendre sa responsabilité. Ce qui est clair, c’est que l’Evangile est « Parole de Dieu » et appelle à une libération de l’homme de toute oppression.Doctr soc Eglise

Comme catholique, un acteur économique, n’est pas appelé à présenter seulement un « supplément d’âme », il a le devoir de réfléchir ( la doctrine sociale de l’église ) avec un objectif humaniste et spirituel.
L’essentiel, est « la dignité de chaque homme créé à l’image de Dieu, le bien commun, le fait que l’homme ne vive pas seulement de pain, le développement intégral, y compris spirituel, de l’homme. »

Commenter cet article