Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chapelle Sixtine et le conclave

Publié le par Perceval

Conclave-a-la-Chapelle-Sixtine.pngLes cardinaux, pendant le conclave, vont avoir tout le loisir et le privilège de contempler les fresques, statues et mobilier de la Chapelle Sixtine...

En 2003, le cardinal Ratzinger commente : au conclave, : « je sais combien nous étions exposés à ces images aux heures de grande décision, (…) combien elles insinuaient dans nos âmes la grandeur de la responsabilité. (…) Mettre ces clés entre les justes mains, telle est l’immense responsabilité de ces journées. »

Chapelle_sixtine-2.jpg

En 1473 le pape Sixte IV commande la construction de la chapelle actuelle, à la place de la capella Magna, datant du Moyen Âge. L’architecte Baccio Pontelli reprend les murs médiévaux sur une partie de leur hauteur : l’ensemble mesure 40,23 mètres de long, 13,40 m de large, 20,70 m de haut.

À partir de 1481, sont installées les œuvres en marbre : balustrade, cantoria (pour les chantres), emblème pontifical (les feuilles de chêne). Les murs (2 500 m2) sont décorés par les plus grands artistes de la Renaissance.

Dix fresques pour les murs de la Sixtine furent commandées à Sandro Botticelli, le Pérugin, Domenico Ghirlandaio et Cosimo Roselli, des Florentins. Il s’agissait de représenter en vis-à-vis deux cycles de la vie de Moïse et du Christ, le premier préfigurant, dans l’Ancien Testament, le Sauveur de l’humanité.

Le 15 août 1483, la chapelle est inaugurée et consacrée à la Vierge de l’Assomption.

Chapelle_sixtine-3.jpg

Au-dessus du portail d’entrée, les sculpteurs ont notamment taillé dans le marbre les armoiries de Sixte IV, soit un écu portant un chêne d’or sur fond bleu, symbole de la famille Della Rovere, couronné par les clés croisées surmontées de la tiare papale. On retrouve ces emblèmes portés par des putti, entre des guirlandes de fruits, des glands et des feuilles de chêne sur la somptueuse transenne sculptée en marbre. Cette clôture séparait l’espace réservé aux clercs de celui des laïcs. La tribune des chantres en marbre blanc rehaussé d’or date elle aussi de Sixte IV, dont elle porte les armes.

Posé lors de la restructuration de la chapelle, autour de 1480, le sol au décor géométrique en marbres polychromes est orné de motifs définissant un parcours processionnel. Depuis l’entrée, six grands cercles alignés dessinent d’abord un couloir dans l’axe médian de la nef. Puis, ces cercles, inscrits dans des carrés, s’épanouissent en tapis dans le presbyterium jusqu’à l’autel aussi en marbres polychromes...

 Chapelle_sixtine-plafond.jpg

1508-1512 :Jules II confie à Michel-Ange Buonarrotila décoration de la voûte de la chapelle, auparavant peinte en bleu avec des étoiles d’or. Ce sera La Création du monde, avec plus de 200 personnages.

Très vraisemblablement, le peintre a pu compter sur la collaboration de théologiens de la cour papale. Michel-Ange a réalisé, au sein d'une puissante structure, neuf Histoires centrales représentant des épisodes de la Genèse, avec sur les bords, des Nus soutenant des médaillons illustrant des scènes tirées du Livre des Rois. A la base de la structure architectonique, douze Voyants, entre Prophètes et Sibylles, siègent sur des trônes monumentaux, au-dessus des Ancêtres du Christ, représentés dans les Voussures et les Lunettes (paroi nord, paroi sud, paroi d'entrée). Enfin, dans les Pendentifs des quatre coins, l'artiste a peint quelques épisodes du salut miraculeux du peuple d'Israël.

Chapelle_sixtine-Expulsion-du-paradis.jpg

1536-1541 : sur la volonté de Clément VII, son successeur Paul III rappelle Michel-Ange, alors âgé de 60 ans, pour orner la paroi surplombant l’autel avec un Jugement dernier rassemblant 400 personnages.

1564 : le peintre Daniele da Volterra et son atelier sont chargés de recouvrir les nudités et de rectifier certaines positions jugées indécentes après le concile de Trente.

Adam-et-Eve-chasses-du-paradis-de-Masaccio-avant-et-apre.jpg Sistine_Chapel_Daniel_beforandafter.jpg
Adam et Ève chassés du paradis de Masaccio avant et après suppression des ajouts de censure Restauration récente

 

1980-1999 : restauration de la chapelle, nettoyage de la colle, de la poussière et de la suie des cierges accumulées.

Sources: "La Croix", et site Musées du Vatican.

Commenter cet article

En savoir plus 15/08/2013 16:21

Merci!