Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« La carte n'est pas le territoire » ou « L’Eglise n’est pas le Royaume »

Publié le par Perceval

"La PNL a emprunté au comte polonais Alfred KORZYBSKI cette phrase célèbre " la carte n'est pas le territoire."

 

Eglise, sommes-nous capable de parler le langage d’aujourd’hui, identite religieusenous faire comprendre et affirmer notre place … ?

Eglise, nous devons reconnaître, notre perception partielle de nous-mêmes… Nous devons  également admettre que l’aide de «  l’extérieur » peut nous être utile… Ainsi, dans ce cas de figure, comme institution, l’Eglise peut être questionnée, ainsi.. :

 

Comment arrivons-nous à inventer « notre » réalité  ? Selon trois mécanismes :

  1. en supprimant l'information "inutile" : si une information du monde extérieur ne rentre pas dans notre cadre de pensée ou contredit une conclusion, une attente, un apprentissage antérieur, celle-ci est bien souvent supprimée (non vue, entendue, ou sentie).
  2. en distordant l'information qui nous parvient : notre système cognitif va "distordre" les éléments saisis dans l'environnement pour nous en apporter une perception plus "utile" ou plus conforme à nos attentes.
  3. Enfin, en généralisant, surtout quand il s'agit d'un apprentissage ou d'un problème résolu dans un contexte presque pareil. Cette capacité à généraliser est à la fois un formidable atout, qui évite de réapprendre à faire les choses tous les matins et un gros handicap car "généralisation" devient souvent synonyme de "vérité établie" qui permet de lire une réalité...ou un mode de fonctionnement.
    Or cette généralisation nous fait souvent construire le futur en fonction du passé. Dans des contextes contemporains, cela pose problème.

Eglise-VaticanAlors comment faire pour réinventer...son cadre de fonctionnement ?

  1. Promouvoir: 
  2. - La nécessité d'élargir grandement le champ de vision d'une institution, comme l’Eglise (sa vision de la réalité) pour ouvrir de nouvelles possibilités.
  3. - La nécessité de réapprofondir un certain nombre de pratiques ( rendre vivante, la tradition) : requestionner de façon plus systématique et radicale (la conversion, ou la routine ? ), réapprendre à observer vraiment (pas uniquement regarder sans voir : être présents, attentifs), et à bien connaître les personnes, que nous nous proposons de rencontrer.

- Enfin la nécessité de maintenir une veille "hors champ" systématique et intelligente car sinon, cela reviendrait à ( croire ) tout connaître de notre société , ce qui n'est pas possible. En revanche, après avoir défini des thématiques ou des axes d’innovation, écouter de façon prospective ce qui se passe et va se passer sur cette thématique : ( exemple : les ‘nouvelles spiritualités’, les médias … .

 

Dans le langage institutionnel actuel, nous dirions que, par ces moyens, il sera sain de développer une réalité stimulante (positive) pour soi et les autres …


(Le langage utilisé était, ici, celui de la PNL, transposé à une institution … Il est amusant de transposer le langage pour s'apercevoir à quel point chaque milieu est marqué par un vocabumaire et une façon de penser.... Ce qui appuie d'ailleurs, à mon avis,  les propos précédents ...)

Commenter cet article