Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Amour, n'est pas ce que nous ' croyons ' !

Publié le par Perceval

Fabrice Midal est bouddhiste. fabrice-midalIl est aussi philosophe, critique d'art ...

Au travers de ses questions, de son analyse... Nous retrouvons, je pense, le message essentiel de Jésus, le Christ, sur l'Amour...

 

Fabrice Midal s'étonne: un auditeur lui demande: " Paut-on s'aimer, sans avoir des relations sexuelles..?" Le malentendu est là!

D'abord, F. Midal répond: " je l'espère...! N'aimez-vous pas vos enfants...?

Ensuite, souvenons-nous...  et relisons la Bible...:amour.jpg

  •        L'Amour n'est pas ce sentiment sirupeux qui ferait que nous serions tous attirés les uns vers les autres...
  • L’Amour c'est tout simplement une expérience de bonheur, de joie… Cette expérience nous la vivons de multiples façons : dans la nature, en écoutant de la musique … Chacun sa porte!
  • Il y bien des façons d'expérimenter " l'Amour ", avant de le ramener au couple ..!
  • Lorsque nous souffrons de ne pas aimer, ou de ne pas être aimé, ou de ne pas ' savoir aimer '... Réjouissons-nous, nous dit F. Midal: l’Amour s’appelle à nous, l’Amour est là…. L’Amour est un chemin …
  • L’Amour est là… C’est nous qui sommes absent.

 

 

Fabrice Midal, revient aux fondamentaux de la Spiritualité:Midal livre amour

 

" ... ce qui anime notre chemin c’est l’amour, et l’amour n’est pas un sentiment. L’amour est inconditionnel, équanime et intime. La vérité de l’amour n’est pas que nous devons aimer, mais que nous sommes aimés : l’amour est déjà là, toujours, -- toujours absolu. Mais il s’agit de se laisser aimer jusqu’en cette part de nous que nous n’aimons pas. D’ailleurs l’amour ne porte aucun fruit et meurt dès qu’on ne se fie qu’à son propre jugement et qu’on se prend pour le centre. Mais quand on se laisse aimer on se découvre plus ample qu’on ne croyait. C’est ce choc qui donne un dynamisme de vie, c’est une révolution absolue. L’amour appelle, et on ne peut se refuser. Cependant il est aussi vrai que cela appelle un travail ardu : l’amour, c’est comme le muscle : ça se développe ! La pratique est simple : il suffit de faire passer ( ' autre chose '... ) les autres avant soi. Mais n’oublions pas que dans le bouddhisme, l’amour et la connaissance sont toujours liés... "

 

Une des particularités du christianisme ( la plus belle ..! ) est d'avoir personnalisé ( par l'intermédiaire de Jésus...) le divin... Aussi, peut-être, avons nous exagérément compris les attributs divins, au travers de la relation humaine... Jusqu'à réserver l'Amour à un sentiment inter-personnel ... ?

 

 


Commenter cet article