Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Foi et obéissance

Publié le par Perceval

C'est au nom de la foi, que la contestation se fait !

" Dans l'église, à celui qui conteste, on objectera facilement que, finalement, il y a l'obéissance, la soumission " au nom de la foi" qui doit lui servir de règle et de mesure. Ce qu'on voit beaucoup moins, c'est que c'est justement au nom de la foi, que la contestation se fait, quand elle est basée sur le Christ et l'Evangile. C'est la foi du chrétien qui le pousse à dire à son évêque les contradictions qu'il a relevées entre la vie structurelle de la communauté et le message du Christ. C'est la foi qui le pousse à s'engager dans le monde au service de ses frères. Si ce n'était pas la foi, il enfilerait ses pantoufles et ne se poserait plus de problèmes ! "

Jacques MEURICE "Adieu l'Eglise, Chemin d'un prêtre-ouvrier"

 


  .... J'ai lu cela quelque part .... je ne sais plus où..!

Dix raisons pour ne pas ordonner ... des hommes !

1. Les hommes sont trop émotifs. La façon dont ils se conduisent pendant les matchs en est la preuve.
2. La place d’un homme est dans l’armée.
3. Certains hommes sont si beaux qu’ils distrairaient les femmes pendant les offices.
4. La physiologie masculine montre que les hommes sont plus faits pour des tâches comme abattre des arbres, déterrer des pierres et chasser. Ce ne serait pas “conforme à la nature” que des hommes exercent un autre type d’activité.
5. Dans l'évangile, qui a trahi Jésus ?  un homme. La faiblesse de son jugement et son peu de foi sont typiques de son sexe. Ceci justifie la position de subordination dans laquelle on doit maintenir les hommes en matière de formation.
6. Les hommes sont enclins à la violence. Les "vrais" hommes préfèrent régler les problèmes en faisant un étalage immature de prouesse et de domination. Ils font ainsi de piètres modèles et sont dangereusement instables pour assumer des responsabilités.
7. Être ordonné ministre du culte, c’est éduquer et prendre soin de l’assemblée des fidèles. Ceci n'est pas le rôle d’un homme, selon la tradition. Au cours de l'histoire, les femmes se sont avérées plus habiles à cette tâche et y sont plus naturellement attirées. De ce constat résulte clairement que les femmes soient un plus pour l'ordination.
8. Dans la genèse, l'homme a été créé avant la femme, à l'évidence comme prototype; les hommes sont donc une expérience. Les femmes représentent l'accomplissement de la création, une image plus parfaite du dessein de Dieu pour la création de l’humanité.
9. Les hommes qui ont des enfants peuvent être distraits par eux dans leurs responsabilités d’Église
10. Enfin les hommes peuvent trouver du sens et de la satisfaction en accomplissant certaines activités d'église sans pour autant être ordonnés. Ils peuvent ainsi balayer le trottoir, réparer le toit, et peut-être même assurer une partie de la liturgie, le jour du Seigneur. En s’investissant dans de tels rôles traditionnels, ils peuvent avoir une place très importante dans la vie de l'église.

 

Commenter cet article