Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Film: “A serious man” des frères Coen

Publié le par Perceval

A seious manLarry Gopnik pourrait être heureux. Cet homme tranquille, modeste, sérieux donc, ne demande rien à personne … Et pourtant, une énumérations de tracas ‘ordinaires’( ?)  vont lui pourrir la vie … !

Bref.. Monsieur ‘ tout-le monde ‘ - jugez par vous-même: Une femme qui veut divorcer, deux enfants : « monstres d'égoïsme pré-pubères », et un frère « chômeur chronique installé à demeure sur le canapé-lit du salon »; et à l’université où il est professeur ( ce chanceux ! ), il est « calmement persécuté par un étudiant asiatique qui veut lui acheter son diplôme, et fait l'objet de lettres anonymes calomnieuses qui mettent en péril sa titularisation » …Larry petit


Comment gérer une telle vie ‘ ordinaire ‘ sur laquelle s’abat le malheur ordinaire ? Larry se réfugie auprès d’autorités traditionnelles pour un juif : des rabbins…

 

Le fond du désespoir de ce film réside t-il dans l’inanité de l’aide métaphysique des rabbins ?

« C'est le fond de désespoir propre à ce film extrêmement drôle, qui inflige finalement à son héros une souffrance digne de sa seule passion : l'inconsistance. » ( dans "Le Monde" )

 

Larry et SyLa première impression à propos du film,( avec la dernière image : un typhon qui fonce vers vous … ) rejoint le sentiment même de Larry : celui de n’y rien comprendre … !

Voilà un film qui joue avec nous et avec l’Absurde, le grotesque... et, dès le prologue - qui nous conte une parabole ‘ traditionnelle ‘ ( ? ) indéchiffrable

 

Question : Comment une religion qui transmet des ‘contes’ à dormir debout ( séquence d’ouverture dialoguée en yiddish, - en noir et blanc  - à propos d’un ‘ dibbouk ‘ ( revenant ) supposé .. ! ) … peut-elle faire le lien avec une génération qui n’a rien de plus sérieux pour se relier … ? Cette question est posée aujourd’hui à toutes le religions qui se débattent avec les « pieux mensonges » que nous ont transmis nos ‘grands-parents’ …

 

« Larry cherche à comprendre le sens de tous ses malheurs. Pourquoi Hachem (Dieu) le persécute-t-il ainsi ? Comment surmonter toutes ces épreuves qui lui sont infligées à lui, un honnête homme ? Sont-elles des manifestations divines ? Si oui, comment comprendre les signes qu’il envoie ? Pourquoi ? Comment ?… »Larry à la fac

Les clés sont-elles dans le livre de Job ? Structure un peu semblable du récit avec les trois amis ( les trois rabbins ).. L’argent est-il le corrupteur d’un système moral.. ? La fin des années 60, symbolise t-elle le déclin de l’empire américain .. ?

Le film pose de grandes questions existentielles, mais n’y répond pas. Seul prévaut peut-être «  le principe d’incertitude », exposé par Larry à ses élèves… La véritable réponse du film est-elle dans cette sentence: «  Accepte avec simplicité ce qui t’arrive. »?

 

Un excellent film d’humour noir dans lequel l’imaginaire du spectateur doit rencontrer celui des cinéaste, au risque de n’y rien comprendre !

Commenter cet article