Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dieu joue aux dés -1-

Publié le par Perceval

Einstein se méfiait de la mécanique quantique et de son interprétation dite "probabiliste". Etc... ( voir la théorie … c'est complexe!)

Niels Bohr Albert Einstein by Ehrenfest

Niels Bohr (à gauche) et Albert Einstein en 1925. Les deux hommes interprètent différemment la mécanique quantique. : d'où la fameuse phrase d’Einstein : « Dieu ne joue pas aux dés dans l'Univers »... Et, pourtant ...

En 1981 puis en 1982, Alain Aspect teste expérimentalement le théorème du à John Stewart Bell ( 1964) qui  a finalement donné tort à Einstein. La physique quantique bouleverse décidément le sens commun !

 

La question ( philosophique ) est actuellement la suivante :

Existe t-il une réalité fondamentale ( sous-tendue par les phénomènes observables), même si elle ne nous est pas directement accessible ? Pour y répondre, Bernard d'Espagnat, propose l'expression : «  réel voilé » pour désigner cette réalité fondamentale.

Bernard-d-Espagnat.jpg
Bernard d’Espagnat ( 1921- ) est à la fois physicien et philosophe des sciences.

«  Étant donné que le langage discursif est la voie par laquelle est transmis le savoir détenu par l'intelligence, il ne saurait être capable d'exprimer adéquatement les éléments de cette ultime intuition des choses. En vérité, il semble même qu'il les dissimule. Notre seul espoir de pouvoir jamais les approcher se situe du côté des modes d’expression non discursifs – contemplation, musique, art, etc ..- dans la mesure où ils sont en relation avec l'intuition première des choses » ( Bergson : L'évolution créatrice : 1914 )



Limites de la science, limites de la raison ...

« Le royaume véritable de l'intelligence n'englobe pas tout ce qui est censé mais, au contraire, est limité à ce qui a des rapports avec l'action humaine... » B d'Espagnat ( Le réel voilé 1994 ),Universum.jpg

A mon avis, cette conception du « réel voilé », ne laisse pas place à une assimilation du réel à Dieu comme « omniscient, omnipotent, etc … » ; par contre peut se défendre l'idée d'un Dieu personnel, mais qu'aucun hiérarque ou zélote ne pourrait représenter … !

Pour B d'Espagnat, le Réel voilé est l'Etre lui-même, hors et dans la réalité contingente, et qui exalte l'idée d'une quête de quelque inaccessible. ( Cette quête, a de tout temps donné naissance aux plus belles œuvres d'art.).

Nb / Egalement, Lire ICI:  " .... C’est de ce type d’expériences où se mêlent intrication et téléportation que surgit la notion de « non-localité » de l’univers, comme si l’information pouvait être transmise d’une particule à une autre en passant par… nulle part. Comme l’écrit le physicien suisse Nicolas Gisin: « Pour le dire de façon crue : ces corrélations non locales semblent, en quelque sorte, surgir de l’extérieur de l’espace-temps ! ».

Nul ne sait encore à quoi serviront essentiellement ces phénomènes. On a parlé d’ordinateur quantique, on commence à parler d’internet non local. Mais l’impact principal, actuellement, est d’abord métaphysique. Pouvoir court-circuiter l’espace-temps remet en cause nos conceptions aussi bien physiques que philosophiques.  Ce que cela induira dans notre culture reste encore à établir mais on ne court guère de risque à affirmer   qu’elle en sera bouleversée." Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod ont écrit  Métaphysique quantique : les nouveaux mystères de l'espace et du temps (la Découverte, 2012).

Commenter cet article

plus 15/08/2013 16:49

Merci!

christophe nicolas 14/11/2012 19:44

Ce site est formidable. Mais ces scientifiques de 90 ans, ces Bernard d'Espagnat, Jean-Claude Pecker, I. Prigogine, ...mais ils sont formidables. La science, la religion, la philosophie, les
sciences de l'esprit ne s'opposent pas, c'est juste... c'est juste que le Graal n'est pas une coupe mais la splendeur de la vérité, une spiritualité de la connaissance. L'histoire de Perceval est
une parfaite métaphore

Perceval 15/11/2012 09:39



Effectivement, je trouve que le Conte du Graal, et en particulier l'histoire de Perceval, est une formidable trousse à outils symboliques pour réflechir sur sa propre quête... Vous parlez d'une
spiritualité de la connaissance... Une "gnose" en quelque sorte ... Hélas, un certain ésotérisme a complètement disqualifié cette voie...! Je reconnais certaines dérives, mais à mon avis, elle
peut être une spiritualité pour notre temps et répondre au post-humanisme, au scientisme ...etc...


A suivre...



Gilbert 11/11/2012 09:35

Il faut noter cependant, que les scientifiques s’interrogent sur les expériences de vie de la conscience, alors que la mort cérébrale est constatée (NDE) Ces faits pourraient ouvrir la voie sur une
dimension spirituelle de l’existence post mortem.

Cette existence post mortem, est un des fondements de l’enseignement de Jésus Christ.Elle pourrait aussi expliquer ce qu'est vraiment la réalité voilée.

Gilbert 10/11/2012 15:52

Nous sommes tous appelés à mourir un jour, c’est une réalité, donc une vérité. Christ enseigne en Jean 6:47 "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle." La
vraie question est : faut-il croire à la science ou en Christ ? Dieu ne joue pas aux dés, mais à quoi donc jouent certains scientifiques ?

Perceval 11/11/2012 09:10



Si la mort est une " réalité ", on n'en connait pas grand chose ...!Et, on sait très bien que les scientifiques ne nous apprendrons rien d'ultime, sur cette question ...