Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Devenir homme ou femme

Publié le par Perceval

Le corps du délit :

Chapitre (SVT) : " Devenir homme ou femme ".

gender 2 

 "La sexualité humaine ne se réduit pas à ces seuls facteurs biologiques, lit-on dans un manuel des éditions Belin. (...) Le contexte socioculturel influence de manière importante le comportement sexuel individuel (...). Chez l'homme, il existe deux aspects complémentaires de la sexualité : l'identité sexuelle, qui correspond au genre (masculin ou féminin) et relève de l'espace social, et l'orientation sexuelle, qui relève de l'intimité de la personne."

Dans un manuel des éditions Hatier, il est écrit : "Hommes et femmes peuvent aussi se distinguer par des caractéristiques comportementales. (...) L'orientation sexuelle, qui peut parfois différer de l'identité sexuelle, ne dépend pas de caractères chromosomiques ou anatomiques, mais relève de l'intimité et des choix de vie. L'hétérosexualité, l'homosexualité, la bisexualité sont des orientations sexuelles."

"Le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle, mais ce n’est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou de féminin. » Manuel Hachettedu sexe au genre

 

Il s’agit de manuels de SVT (sciences de la vie et de la Terre ), qui de par la discipline se trouve en prise avec des questions de société contemporaines : la biodiversité, le réchauffement climatique, l’avenir de l’espèce humaine, de la planète, l’écologie…

Ce sont aussi des questions scientifiques, et par exemple : le « dessein intelligent », n’est pas une réponse scientifique, au même titre que les théories de l’évolution, qui le sont…


Aussi, y aurait-il analogie ( idéologique ) entre « le créationnisme » et « la théorie du genre » ?


C’est une réalité biologique, que l’humain est dans le groupe des espèces les plus déterminées biologiquement pour ce qui est du sexe.

Mais, par delà le sexe (biologique), il y a la sexualité… Et aujourd’hui, nous savons ( par les sciences humaines également ) que les différences entre sexes ne sont pas « naturelles » …

 

L’anatomie ne procure pas un destin social. L’identité sexuelle biologique ne dit rien sur la devenir de la construction sociale et culturelle de la personne .C’est aussi la signification du fameux « On ne nait pas femme, on le devient ».

 

Complexe de Perceval oser la questionDe plus, n’est-il pas aujourd’hui psychologiquement juste de dire, que notre personnalité est à double composante masculine et féminine…? Ce qui est admirablement bien rendu, par le récit de la création qui note que l’Homme a été créé homme et femme ( cf Souzenelle, etc …).

Il est nécessaire d’ajouter que "le créateur" ensuite, « a séparé » le ciel et la terre, et l’homme et la femme… Aussi, il est juste également de répondre à notre quête d’identité par une affirmation construite et volontaire, de la féminité pour les uns et de la masculinité pour les autres… C’est ainsi que « le chevalier » ( par exemple, et la figure de Perceval en particulier ) est un support d’une recherche de soi ….

De manière éducative, la question du genre mériterait une pédagogie transversale en questionnant svt, philosophie, histoire, et arts.

Commenter cet article