Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 juin 2011 : cinquantenaire de la mort de C.G Jung

Publié le par Perceval

Nous sommes le 6 juin 2011, cette journée marque la disparition de Jung, il y a 50 ans jour pour jour. C'est pour nous le moment de marquer ce temps fort en donnant un aperçu de la diffusion de l'oeuvre de Jung dans le monde d'aujourd'hui.  ( extrait du site: http://www.cgjung.net/index.htm )

 

Un chercheur en avance sur son temps, l'homme du XXIe siècle


Jung-mavie_3.jpgTout au long de sa vie, C.G. Jung n'a cessé d'explorer de nouveaux territoires. Alors que la plupart de ses contemporains focalisaient leurs recherches autour de la matière, se tournaient vers l'extérieur, Jung examinait l'autre face de la réalité : le psychisme humain auquel il a consacré sa vie de chercheur.

 Le rayonnement de son oeuvre dépasse très largement le cadre de la psychologie et a des impacts forts dans de multiples directions : anthropologie, philosophie, physique,  sociologie ... L'état de notre planète était une préoccupation majeure de Jung. Malheureusement, 50 ans après sa mort, la vie sur terre devient de plus en plus critique. Jung ne disait-il pas que le plus grand danger pour l'homme est l'homme lui même ! D'où l'intérêt de mieux connaître les mécanismes qui agissent dans les coulisses de nos esprits.

 

Fils de pasteur, Carl Gustav Jung est né le 26 juillet 1875 à Kesswil, au bord du lac de Constance en Suisse. Ses années au collège de Bâle l’ont conduit à s’intéresser aux sciences naturelles, à la philosophie, à la religion...

En 1900, il devient assistant à la clinique psychiatrique de l’université de Zurich (le Burghölzli).

La première rencontre entre Freud et Jung a lieu en février 1907. Très vite des divergences apparaissent, elles se confirment en 1909, date à laquelle ils firent un voyage commun aux Etats-Unis, invités par la Clark University (Worcester, Mass.). Au début des années dix, les deux hommes se séparent. Jung traverse alors un période de profonde solitude, confronté à son propre inconscient. Il sort de cette crise en 1918 et alors commence pour lui toute une série d’études et de publications, autant de jalons pour baliser les territoires inconnus qu’il vient de découvrir.

Ses découvertes l’obligent à s’intéresser à nos racines occidentales, à tous les courants de pensée. Il réhabilite le monde chrétien, l’alchimie, il étudie de très près le monde oriental. Sa culture est immense. Il entreprend toute une série de voyages, il découvre des hommes peu touchés par la civilisation, vivant entre deux mondes (Inde, Afrique du Nord, tribus du Kenya, Indiens en Arizona, au nouveau Mexique).

Il écrit jusqu’à la fin de sa vie, témoin de l’homme, des difficultés de son temps. Il meurt le 6 juin 1961 à Kusnacht.

 

La pensée de Jung est en pleine expansion

 Les concepts de Jung sont présents partout. Certains termes sont passés dans le langage courant : complexes, introversion, extraversion, inconscient collectif, archétypes, individuation ...

Commenter cet article