Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Régis DEBRAY

Publié le par Perceval

J’aime lire Régis Debray, il rend le lecteur intelligent. Il me semble fondamental à tout chrétien, qui désire approfondir le contexte de sa foi, de lire les auteurs agnostiques et athées.

Régis Debray, est passionné par le «  fait religieux ». Il constate et reconnaît que toute société a besoin de sacré. La transcendance, est «  le point de fuite, qui assure à la fois cohérence et pérennité…  » Ce peut-être un ancêtre, un mythe, un texte, une attente «  c’est ce qu’on appelle le sacré ».

Je pense que R. Debray, - après avoir espéré, que l’homme puisse se libérer du sacré, - aspire aujourd’hui à une société, qui ferait de la fraternité, par exemple son idéal sacré, mais fondé sur quoi.. ?
Il ne compte – au temps de l’urgence écologique-  ni sur la ‘ Terre-patrie ‘, ni sur une ‘ Terre-Gaïa ‘… R. Debray, ne semble plus avoir d’utopie … !

 

«  Ce n’est pas sur cette montagne ni à Jérusalem qu’il faut adorer Dieu, mais en esprit et en vérité » ( Jean, 4 )

R. Debray, remarque que dès que Jésus meurt « les disciples lui font, si j’ose dire, du sacré dans le dos »… ‘ Hors de l’Eglise, point de salut ‘ etc …

Oui, bien sûr… Mais, précisément, le message… ( ‘ originel ‘ , en tout cas transcrit …) est autre … !

Régis Debray dédaigne la spiritualité : narcissique. Pour lui, la religion élève : du spirituel au religieux : du solitaire au solidaire …

Commenter cet article

Champion 09/02/2010 13:00


Le commun à toutes les croyances, ce n’est jamais un problème religieux mais toujours une maladie psychiatrique.
Dieu a dit ; mais à qui l’a-t-il dit ?
Dr Philippe Rouby psychiatre: «Quand le ciel s’ouvre et que Dieu m´appelle par mon nom... c’est que la psychose a pris le dessus». Alors pourquoi il est dit que « dieu » parle toujours dans la
langue ou le patois de la personne ?
Questions résolues – source Internet.
- On peut être surpris qu'en 2010 aussi peu de personnes utilisant l'internet sachent que les personnes atteintes de schizophrénie religieuse sont victimes d'hallucinations auditives et
visuelles.
Le plus étonnant, c'est qu'il y ait autant de personnes prêtes à croire toutes les histoires racontées par ces schizophrènes dans leurs délires.
Libérons la « liberté » de croire, cette prison psychique intérieure source de dénie de maladie de nos jeunes relégués en psychiatrie.
Une maladie ça ne se vénère pas, ça se combat ; je compte sur vous.
Hallucinant non !!!
L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr