Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Athée comme ....

Publié le par Perceval

Je me ressens « athée » comme un bouddhiste.

Dans le même contexte spirituel de l’orient, le bouddhisme s’oppose à l’hindouisme sur la question de Dieu. Dans la relation ‘  cause-effet ‘, Dieu apparaît comme le caractère nécessaire, et ensuite comme l’ordonnateur d’une création juste… Cette argumentation ne me satisfait pas … La connaissance physique ne me paraît pas du niveau divin, les questions relatives au pourquoi et au comment ne peuvent qu’être mal posées et sans rapport avec ‘l’inconnaissable’ . Le bouddhisme se dispense de tout recours à un dieu créateur… Est-il nécessaire de poser un fondement causal éternel à un monde impermanent ? Le théisme ne parvient qu’à se prendre les pieds dans ses contradictions… Ce Dieu, n’est d’aucune ‘ utilité ‘,sa question est vaine et sa démonstration absurde.

Le bouddhisme part de l’homme et du constat de sa souffrance. Il peut se ‘ sauver ‘ en suivant la ‘ voie ‘ etc …

Moi aussi : je pars de l’homme… ce que je suis, et ma relation à l’autre.

Cette double rencontre Humaine, est magnifiquement vécue et rapportée au travers des Evangiles. C’est au cœur de cette Parole, que je rencontre le Dieu de Jésus-Christ. Je n’ai pas d’autre dieu !

 

 
 

 

«  Dieu n’existe pas,

mais nous sommes son peuple élu »

Woody Allen

Je me ressens « athée » comme un philosophe.

L’histoire de la connaissance du ‘ Dieu des philosophes ‘ commence assez tard, mais sa pratique, son culte a très vite été encouragé par les puissants…

-       Un Dieu de l’ignorance et de la peur, et pourtant un dieu fouettard. Un dieu d’esclave, qui rend le sujet docile et malléable.

-       Un dieu, qui porte à l’infini ce qui pourrait définir l’homme : les facultés de penser, agir et aimer. A travers Dieu, l’homme rend un culte à l’humain, mais s’infantilise. Il crée Dieu à son image.


-      
Un dieu, qui porte l’oppression de l’homme, mais qui est surtout un bonheur illusoire ou son opium.


-      
Un dieu, qui dévalorise le monde réel, qui méprise l’homme ; il est juste fait pour les faibles…


-      
Un dieu qui répond aux désirs de l’homme, un dieu idéalement paternel, qui calme les angoisses et la peur de la mort.


Ces dieux là, existent et ont existé dans notre religion.


J’affirme depuis longtemps mon athéisme de ce dieu là.
Je lis dans la Bible, une histoire des dénonciations de tous ces dieux là, de ces idoles… Le Dieu de Jésus-Christ s’écarte étonnamment ( il y a 2000 ans .. !) des dieux que dénoncent les philosophes. Seule l’Eglise de quelques puissants prélats leur ont prêtés vie…

 

 
Je me ressens

Commenter cet article