Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'évolution laisse la place à la création divine.

Publié le par Perceval

Les tenants du créationnisme, ne sont pas forcément des ' imbéciles ' !..  ou des fondamentalistes limités ; genre 'évangélistes américains', qui aimeraient les réponses simples...
Je trouve un grand intérêt à leur questionnement, car ils interrogent ma foi et sa cohérence ...

Première constation: il est intéressant de se rendre compte que nos convictions scientifiques et notre Foi, peuvent ainsi être lier... 


 Sur la science... Elle n'a pas la prétention de dire ce qui est vrai ; elle n'élabore que des hypothèses qui se vérifient plus ou moins et construisent des théories qui ne tiennent que jusqu'au moment ou un autre scientifique démontre non pas le contraire, mais que l'ancienne théorie n'était qu'approximative...
C'est tout le développement de la complexité ( et l'infiniment complexe... ). La science construit des modèles de la réalité, qui lui collent plus ou moins... jamais, la science, ni aucun homme n'aura, je pense, la vision de la réalité... !

C'est un peu compliqué d'élaborer un exposé des raisons scientifiques de l'évolutionnisme...
Faut-il faire de la vulgarisation et dans ce cas, il y a de très bons vulgarisateurs qui l'ont déjà faits, ou alors faut-il consulter les articles et thèses sur le sujet ...? De plus, il faudrait avoir les compétences biologiques, pour par exemple, comprendre l'origine et l'évolution de la reproduction sexuée... Il faut travailler sur la cellule, et l'évolution chimique .... Etc etc ... Un exemple parmi de multiples autres : Quel est notre avis sur l'idée avancée par De Duve ( 1990), le «  protométabolisme » dominé par les thioesters, qui aurait permis l'apparition de acides nucleiques... ? La biosphère s'est transformée à partir de la géosphère... Comment s'est passé le passage à l'autotrophie ( la possibilité d'un organisme à se nourrir lui-même )... ?

La vie est le produit d'une histoire, et on pourrait peut-être imaginer la possibilité d'une autre vie. Nous pourrions parler de l'ADN, et la correspondance entre codons et acides aminés...
Bref, quel est le rôle du hasard.. ? Ce 'hasard' n'est peut-être qu'un espace de liberté dans l'évolution, préfigurant et anticipant la liberté de l'homme ... ? Bien souvent, nous n'avons pas les moyens, les outils, de nous faire notre propre idée scientifique ..!

Quant à l'aspect religieux, qui est peut-être plus l'objet, de mon questionnement ...

Le créationisme m'interroge: Dieu est-il à l'origine de cette fameuse «  loi de la jungle », du plus fort, du plus malin qui gagne ...? Ou question liée : Dieu est-il à l'origine du mal .. ?
Je comprends bien, l'importance de cette question ( lien ontologique ...etc )... De plus, selon la conception religieuse ou philosophique que l'on avance, on peut faire dire à Darwin, des choses aussi horribles que l'eugénisme, le racisme ..etc Comme quoi la science est dénuée de tout sens moral ; ce qui est logique, puisque ce n'est que de la science, et c'est 'autre chose' qui fait que nous ayons eu la juste nécessité de créer des comités d'éthique... !


En toute cohérence, nous pourrions relever le danger - à l'image de cette création évolutive - d'une "conception d'un Dieu pétri de contradictions, au caractère erratique, imprévisible, évolutif, n'ayant aucune immuabilité... !"
Que devient cette idée, que l'homme serait à l'image de Dieu, si cette image est à ce point hasardeuse...

Quelle serait donc cette image dans une  perspective mouvante, affolante, et inhumaine et en contradiction avec l'amour divin, de l'Evolution...?

  Questions forts intéressantes, dont les réponses sont effectivement attachées à l'idée que nous nous faisons de Dieu...
Et, je préfère dire tout de suite, qu'il me semble que Zundel, répondrait infiniment bien mieux que moi... En effet, alors que je reformule ces questions, ce sont toutes mes merveilleuses lectures de Zundel, qui me reviennent à l'esprit ...


Mon discours sur Dieu, comme catholique, s'attache à ma référence constante : Jésus, le Christ. Mon Dieu a subi l'hostilité et le mépris.
Jésus, homme a souffert la passion dans sa chair et dans son cœur. Dieu était-il absent ? La réponse serait ' oui ' s'il était tel un monarque ' tout puissant ' dont on voudrait l'intervention dans les affaires humaines, à la manière d'un ' Deus ex machina '. Effectivement, je suis athée de ce dieu - Jupiter.
Mon Dieu n'est pas à la cause du mal, il est présent à ceux qui souffrent.
Mon Dieu Créateur, est présent à chaque instant, et non pas seulement à l'origine, tel un architecte ... !
Ce qui se construit, à l'aune de ma liberté c'est l'homme intérieur ( à l'image de Jésus - l'Homme par excellence )... Ce qu'il en sera de l'homme dans l'évolution, est un peu comme mon corps, qui se modifie, se détruit ( !), disparaitra... Oui, mais c'est pour être en Dieu ... !


Pour caricaturer, je dirais que Dieu, n'est aucunement 'responsable' du mal, ni d'aucune loi. Nous pouvons imaginer que l'Amour ne peut que - donner la vie, la relation, la liberté... Je pense à cette image de Dieu, qui crée en se retirant ...
Dieu n'est pas contingent aux lois de ce monde... Que savons-nous du bien et du mal, en Dieu ? La morale est une création de l'homme pour réguler notre vie à plusieurs... Saint Paul est clair là-dessus !

La véritable évolution de l'homme, c'est le Christ... L'évolution biologique n'est qu'épiphénomène !

Je pense, que les Evangiles, ont la clef de nos questions... Et, je n'ai pas fini de méditer sur mon Dieu souffrant, humble, pauvre ... etc Tout le contraire de ce que nous imaginerions avec une création non évolutive, figée dans un idéal totalisant, avec pour monarque un Dieu Tout Puissant  - Architecte de l'Univers, et distribuant les médailles entre le Bien et le Mal ...

Commenter cet article