Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La spiritualité de l'autre est toujours suspecte !

Publié le par Perceval

Je maintiens, malheureusement, exemples à l'appui; que le dialogue interreligieux ne peut pas se faire si les participants ne reconnaissent pas chez l'interlocuteur l'expression de la Vérité ...!
L'apologétique, au XXI ème siècle, ne peut s'élaborer hors du dialogue interreligieux...
La définition de l'Encyclopédia Universalis, me semble l'admettre ..
Je cite " "Considérée comme discipline autonome, l'apologétique est de date récente ; mais l'apologie, qu'elle soit juive, catholique, orthodoxe ou protestante, est aussi ancienne que le judaïsme ou le christianisme. Bien qu'elle ait conduit souvent à la controverse, l'apologétique ne doit pas être identifiée avec elle. La controverse accuse les différences et les oppositions ; elle entraîne plutôt une attitude de fermeture aux idées d'autrui. L'apologétique, au contraire, peut et doit garder une attitude d'ouverture. Ses « raisons » sont celles du dialogue, et d'un dialogue non seulement extérieur mais intérieur au croyant : elle cherche à établir les motifs qu'à chaque époque le fidèle reconnaît à sa croyance, en face de sa propre incroyance, et à les communiquer à autrui."

Exemple: pris sur le forum http://www.cite-catholique.org/
1-
Un extrait de réponse à ma question:
"...lorsque nous trouvons Dieu (celui de Jésus-Christ), nous "nous trouvons". Qui se perd en Lui finalement se trouve... c'est ce que nous appelons l'extase (sortie de soi) au sens chrétien du terme contrairement à l'enstase (le replis sur soi des spiritualités orientales/naturalistes)."
Bien sûr je partage et apprécie cette réflexion... sauf les derniers mots entre-parenthèses..!
Pourquoi cette ' caricature ' du "repli sur soi ", qui distinguerait l'hindouisme ou le bouddhisme...?

Idée fausse qui se vérifie dans n'importe quel livre d'un maître spirituel oriental...

2- "
La meilleure image de l'extase est celle du Christ en Croix, livré les bras ouverts dans une étreinte universelle : "venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau et moi je vous procurerai le repos car je suis doux et humble de coeur". Oser la relation à l'autre coûte que coûte... même si c'est crucifiant. Ça contraste du Bouddha dans sa position du lotus, les énergies concentrées sur son nombril..."

Oui... Je me reconnais, dans ce que je peux comprendre du mystère de la croix, de l'Amour de Dieu ... Enfin, - je veux dire : dans le meilleur de ce qui est en moi et qui aspire à partager la vie du Christ... car si je communiais réellement avec cet Amour, je ne serais pas là, limité dans mes résistances ...!

Par contre : ce qui est dit du Bouddha, pourrait me mettre en colère... Bon.. disons que cla m'attriste réellement... Ce n'est pas vrai ... ! Et j'ai mal pour mes amis bouddhistes, si des catholiques propageaient  cette idée ... Enfin ! Là n'est pas ce qu'ils vivent et ce qu'ils témoignent... et attention le faux témoignage n'est pas loin du péché contre l'Esprit ... ( pardon ...!)

Enfin,  je commence le débat en citant un article de la revue " La Vie "..  et,
X me réponds:

"Et le problème de La Vie c'est que ce n'est plus un journal très catholique" !

Dès le départ de la discussion, une bonne majorité de catholiques de France, est exclue !

Commenter cet article