Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Méditation sur la prière selon BONHOEFFER Dietrich

Publié le par Perceval

Il y a 3.000 ans, quelque part en Orient, un saint homme se trouve dans le silence et la solitude du Temple de David. Il joint les mains... il prie. Il est touché par l'Esprit de Dieu et murmure :
« Mon âme cherche Dieu dans le silence, de Lui seul vient mon salut ».
Il est arrivé à un âge où se taisent les bruits du monde, les turbulences de sa jeunesse. Il cherche le silence dans la Maison de Dieu. Il s'approche de Lui goûte la vision d'un Dieu silencieux.
 C'est le psaume 62: « Mon âme cherche Dieu dans le silence, de Lui vient mon salut »

Mon âme..., au-delà des bruits qui nous font tourner la tête, résonne ce simple mot : mon âme tranquillement, silencieusement... C'est comme un appel à notre conscience : toi, homme, tu as une âme ! Qu'allons nous dire à propos de notre âme ?
Elle est ma vie


Elle est à l'image de Dieu. Depuis toute éternité Dieu aime mon âme.
Elle est Son Amour en nous, Son Souffle.
« Homme, tu as une âme ». C'est plus qu'un mot, plus qu'un rêve, c'est une réalité fidèle et permanente et en même temps une lourde responsabilité devant Dieu et l'éternité.
Il y a des gens qui sont conscients d'avoir une âme mais qu'est-elle devenue après tant d'années d'inquiétudes, de désarrois, de découragements; ballottée par les expériences ambiguës de la vie.
Et voilà que notre vieil Israélite nous dit aujourd'hui : Mon âme, en silence, cherche Dieu. Que veut-il dire ?
C'est grandiose et sacré : mon âme qui se tourne, en silence vers Dieu.
Tel un nourrisson qui suce silencieusement le lait maternel.
Tel deux amoureux qui se tiennent la main sans dire quoique ce soit.
Tel un coucher de soleil qui nous émerveille une nuit d'été.
Ainsi notre âme devient silencieuse en face de Dieu.
Oubliant toute inquiétude et empressement.
Seul Dieu peut nous donner à boire, réaliser nos attentes.
Seule la Main de Dieu peut nous prendre sous Son ombre.
Ici l'âme devient adoration.


 Devenir Silence...
Invitation à me taire, à taire mon imagination...
M'imprégner du silence, sentir l'Etre...
Mon regard posé sur Lui, au plus profond de moi...
Seulement Sa Parole, Lui laisser le dernier mot...
Je n'ai pas à me justifier, me laisser faire...
Sa volonté.

 Mon âme tournée vers Dieu dans le silence...
c'est l'heure de la grâce, de la béatitude.
C'est dire : « Seigneur parle, ton serviteur écoute ».

Commenter cet article