Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enseigner..., instruire... transmettre...( ?), éduquer... ( ?)...

Publié le par Perceval

 Quelques idées, personnelles... Des mots me viennent à l'esprit : Présence, regard, sourire... L'idée du jardinier et de la fleur, accompagner le développement... Croissance, métamorphose, relation (Une relation implique que l'on s'est reconnu mutuellement, comme personne, et que l'on éprouve un désir et un plaisir à dialoguer.)

Au delà des missions de l'enseignant ( je n'y reviens pas), il me semble intéressant de creuser quelques idées sur la relation professeur-élève, fils qui se tissent ensemble pendant la séance de cours :

L'autorité :
Structurer le comportement à l'aide de la notion de ‘ loi ‘ : la référence à la loi est importante. Que craint-on aujourd'hui, quand on enseigne: l'indiscipline ! Il y a des groupes qui ne sont pas faciles à conduire. C'est un problème majeur et immédiat. Et parfois, il faut y passer un moment, ça, c'est très concret, et urgent.
Il existe des « règles de vie » ( même la mafia, en ont ).
La loi se légitime par l'état de droit d'une société, et l'idée que la loi ne se négocie pas. Nous sommes tous soumis à la loi. C'est structurant et universel. Cela ne dépend pas d'un caprice.
Exigence n'est pas autoritarisme. Créativité et exigence vont ensemble. Je peux développer la créativité, si je suis exigeant. Sinon, je favorise l'interrogation des stéréotypes, le laisser-aller, le positionnement culturel, et personne n'apprend rien. C'est en cela que la notion de loi est importante."
Refuser un comportement sans refuser la personne.

Discussion :   « Avec moi, on fait comme cela! »..
                         Le « cas par cas » d'une justice rendue ... !


Entre besoin et désir

Bien sûr, enseigner c'est transmettre : ‘Si je veux devenir un poète, je dois d'abord maîtriser la langue'
Le besoin, c'est la dépendance,
Le désir, c'est le rêve, le projet...
Pédagogiquement nous devons essayer d'activer le désir :
Ecouter ce que dit l'enfant, et - Ne jamais répondre directement à un enfant sans avoir reformulé ce qu'il a dit. Je lui signifie : je t‘ai écouté, entendu et prononçant tes mots je donne de la valeur à ce que tu dis. Je valorise sa parole.

Développer une éducation de la parole et une éducation du désir. Le désir donne une énergie qui fait travailler le jeune sur les images acquises. Dans la mémoire, dans la fréquentation des autres. Il les travaille, Il les transforme, Il les métamorphose, bref, il a un véritable atelier intérieur. C'est le désir qui fait bouger dans la tête.
L'enseignant peut demander de restituer tout ce que l'élève a « ingurgité »... Par contre, si la pédagogie veut le faire progresser, il faut qu'il devienne créateur ...
L'apprentissage peut déstabiliser ; enseigner c'est bousculer...
Discussion :    Le rapport à l'autre : le désir - et le rapport aux autres : le mimétisme...

Le goût de l'effort
Enseigner, c'est aller à la rencontre... à condition que l'élève fasse l'autre partie du chemin...

La pédagogie, c'est susciter l'effort, au sens de l'investissement des forces, de l'énergie pour modeler une forme, et ce n'est pas s'installer dans une forme académique. C'est le cheminement qui compte ...

La pensée précède l'action ... ?
Le malentendu : L'élève se demande : « Qu'est-ce qu'on va faire ? » et la réponse de l'adulte c'est « Attends que je t'explique... »
Au moment où l'enfant fait, on l'évalue ; alors que au moment où il fait, il apprend...
L'évaluation doit être différée ( évaluation formative, évaluation normative )
Ce que veut l'élève : faire, essayer... Lui reconnaître le droit à l'erreur...
Discussion :     Prendre des responsabilités c'est prendre un risque...

Enseigner, c'est accompagner
Instruire, c'est communiquer des savoirs, des savoir-faire.
Enseigner, ce n'est pas faire, c'est savoir faire-faire. C'est déclencher un processus actif chez l'élève qui lui permette de comprendre.
C'est accompagner sur le chemin du savoir. Faire comprendre c'est être capable d'établir une relation.
La connaissance c'est ce qui nous rend libre et davantage solidaire des autres. Les opinions et les croyances divisent alors que le savoir universel est partageable par tous.
Eduquer, c'est conduire vers, donner des valeurs.
Eduquer, c'est structurer une personnalité, c'est dresser des limites, savoir dire non.


Source de ma réflexion: Conférence de Gérard Guillot, philosophe de l'éducation

Commenter cet article