Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2- Le Karma... Dialogue interreligieux...

Publié le par Perceval

Je vais aller un peu plus loin avec Fabrice MIDAL ( philosophe, bouddhiste )... Je pense ne pas le trahir par cette transcription de sa conférence, avec, en plus,  ma traduction chrétienne...!

J'entre dans sa foi, et avec la mienne je reçois son enseignement. C'est je pense, le véritable enjeu du dialogue interreligieux.


Pour le Bouddha : L'action est en rapport avec une causalité...
La première vérité c'est la réalité de la souffrance : Bouddha s'interroge : Pourquoi la souffrance ? Quelle est la cause de la souffrance ? Et comment s'en libérer ?
Le mal, la souffrance est au cœur de la question de Dieu. Elle peut être scandale pour celui qui la traverse... Jésus l'assume entièrement, la réalité de la souffrance est son premier souci.

Le bouddhisme enseigne que l'égo n'existe pas. L'égo c'est une volonté pour avoir une identité stable, réelle ... Mais, çà ne marche pas, c'est du vent !
Jésus refuse de se vêtir d'une identité que chacun veut lui faire porter : libérateur, prophète, familiale ...« Qui est ma mère.. ? »


L'égo n'existe pas ! C'est une fausse apparence de continuité... Le soi est une fausse construction qui disparait à la mort... C'est important de le savoir , parce que l'espace inconditionnel, celui ' du non-moi, du non-égo ', cet espace que l'on ne peut pas saisir ... est réél. Parce que nous avons l'habitude de ranger dans des cadres, de mettre des étiquettes, de juger , nous inventons un espace fictif...

Cet espace, je le retrouve dans le royaume qu'annonce Jésus, l'espace des béatitudes, celui des «  pauvres en esprit » . L'âme, le corps, sont des agrégats qui ne sont pas immortels ...

Savoir que le 'moi' n'existe pas, pour faire confiance à un nouvel espace , celui du ' non-égo', et ne pas considérer que c'est insurmontable à approcher... Jésus est mon maître sur ce chemin, et «  La Parole », ma nourriture...


L'égo crée le karma... Le karma est la conséquence de l'oubli , de la négation de l' espace du non-égo... Le Dharma ( la connaissance ) se doit de rappeler cet espace. Ce n'est pas confortable, parce que nous perdons nos repères, mais c'est ' heureux' parce que le ' non-égo''est une libération. Aussi est-il nécessaire de garder la fidélité ...

Le Karma c'est quand nous agissons pour restreindre cet espace... L'enseignement du karma est de comprendre qu'à chaque moment nous pouvons dire 'oui'... A tout moment je m'interroge, : Suis-je en rapport avec le présent... ?

Se libérer du Karma, c'est le sens du bouddhisme... Comment dans le 'maintenant', s'ouvrir à l'espace inconditionnel...



 

Commenter cet article