Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’ésotérisme, est-ce bien catholique ?

Publié le par Perceval

Bien souvent, dans le catholicisme, il est suspect de parler d’« ésotérisme » ; et pour avoir utilisé ( plus que pratiqué… ) moi-même ce mot, je comprends ces réticences… Pourtant, la voie qui est la mienne utilise, le ‘verbe’, la raison et mes connaissances ( qui sont minimes ) du psychisme, mais aussi mes expériences passées de la F :.M :. et des spiritualités orientales… Je ne renie rien de ce que j’ai vécu et expérimenté…
Tout ce que nous vivons de plaisant ou de douloureux participe à la construction de notre chemin. Nous ne sommes pas sur un axe vertical , avec des expériences qui nous permettraient de progresser ( certes) et ( surtout ) d’autres qui nous feraient décroître. Je suis persuadé que nous avançons en hélice, mais nous avançons de toute façon…(1) Et, selon le point de vue, nous sommes jugés de ‘tourner en rond’, ou d’avancer puis reculer…

Cette introduction, pour aborder le rôle du conte, et en particulier celui qui m’accompagne ( dans le sens d’accompagnement spirituel ) : le Conte du Graal.

Ce conte m’éclaire dans la compréhension de mon propre chemin spirituel, il a ( pour moi ) une valeur initiatique,, dans le sens où il me permet d’aborder des zones cachées de mon âme ( psychée) , des zones d’ombre… ( l’ésotérisme est l’étude de ce qui est caché, voilé …) (2)
Mon désir n’est pas d’utiliser une connaissance livresque ( je peux être fort dans cet exercice de synthèse… hélas ! - J’oublie d’ailleurs ensuite assez vite … hélas, aussi .. ! ). Je veux être honnête avec moi-même et n’écrire qu’après introspection… en laissant tomber les bouquins… ! Sauf !...
Sauf… les Evangiles. Ou même certains récits du Premier Testament (je préfèrerais dire la Première Alliance) qui, forcément, se répondent en écho…
Je précise que je ne mets pas sur le même plan, ‘le conte du Graal’ qui parle à l’âme ( la psyché) et l’Evangile, qui s’adresse au cœur profond ( l’esprit) .
La ‘ Voie ‘ – elle, se pratique avec l’être entier ( corps, âme et esprit ).

(1) Avec les cathos, ce point me permettra, une autre fois, de réfléchir sur le sacrement du pardon… qui - pour ma part -, me questionne sur certains plans ….

(2) Sens à ne pas utilisé, pour dire que cette ‘connaissance’ ne serait accessible qu’à une élite… ! C’est évident, - et malhonnête dans la critique, si on en restait là ….

Commenter cet article

Christian 12/11/2010 16:54


Bonjour: Votre itinéraire me semble des plus riches. Je ne vois pas trop d'opposition entre l'intérêt pour l'ésotérisme et l'adhésion à la religion catholique. Comme le disait Jean Guitton, le
Mystère fascine. Sans doute faut-il se méfier de l'occultisme pratique qui comporte des risques d'infiltration intra-psychique. J'habite un sanctuaire consacré à la prière pour les défunts, assiste
aux offices, m'approche des sacrements et me suis toujours occupé d'ésotérisme. Les milieux charismatiques par contre ont en aversion tout ce qui s'apparente à un surnaturel non estampillé par
leurs soins. Je connais un diacre ami de Jean Borella et son épouse ( juive) ancienne chercheuse au CNRS et spécialiste de la Kabbale. Vous êtes chef d'Etablissement scolaire ? Dans mes blogs j'ai
raconté comment le service d'intendance a eu raison de mes défenses psychiques. Compliment pour votre blog dont la lecture est pour moi du plus grand intérêt et bien amicalement à vous


Perceval 13/11/2010 12:37



Merci de votre message.


Le monde de l'intendance possède son propre 'esoterisme'! ... , ce qui est un bon exemple, pour imager qu'il n'est pas bon de tout accepter en ce qui concerne cette notion ...



Perceval 11/04/2009 14:20

Et oui, nous sommes au coeur de l'une des difficultés de la Voie spirituelle... Je considère l'homme comme coprs_âme_esprit... Le 'moi' peut prendre ses aises dans une âme tournée vers elle-même. Notre esprit, s'il s'ouvre à l'Esprit, peut à l'aide de la méditation ou de la prière, amener le moi, ( l'égo)à s'oublier au profit du ' Tout Autre '... Enfin quelque chose comme çà .... Non ? :-)

Madeleine 10/04/2009 20:41

Peut-être, Lueur, parce que vous-même avez utilisé le mot "Moi" ;-)

"Profond" ou superficiel, le Moi reste l'égo...

LUEUR 10/04/2009 15:17

J'ignore pourquoi vous avez compris Ego là où je parlais de l'Ame...
Pas grave.

LUEUR 09/04/2009 00:06

Je me permets de rebondir sur votre définition du mot Esotérisme... du grec Esoterikos = intérieur.
L'Esotérisme est toute recherche intérieure, le "connais-toi toi-même" qui fait allusion à l'âme.
Rien de matériel, de caché, si ce n'est vous... votre Moi profond, ce que vous futes, ce que vous êtes, ce que vous serez...

Amitiés.
Lueur

Perceval 10/04/2009 15:08


Oui, c'est vrai... Le 'moi profond', comme vous dites, nous est caché... Ceci me semble important, car il est convenu de nous en prendre à notre 'égo'; mais attention!
Avant de s'en prendre au petit moi, peut-être est-il salutaire de restaurer l'ordre du moi. Les contes l'expriment plus facilement quand ils parle d'un Roi malade, blessé... ou d'un royaume ( le
Royaume de l'Evangile ...) en désordre... Voir aussi Arnaud Desjardin dans un livre sur l'égo...
Merci de votre éclairage ... Lueur....