Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peut-on moraliser le capitalisme ?

Publié le par Perceval

La crise du capitalisme est un permanente : c’est une donnée de son fonctionnement.
Les fondements du capitalisme, sont: la propriété privée des moyens de production et d'échange; la liberté du marché.
Les qualités censées être attachées au libéralisme :la responsabilité, la juste rémunération du risque et du travail, l'épargne, l'honnêteté et le mérite. (Max Weber).
Si c’est la régulation qui est au coeur du problème. Alors les responsables de la crise sont plutôt les Etats, qui sont censés les réguler que les banques.
Mais, …La droite défend le capitalisme, en menant une politique de droite donc libérale.

 Aujourd’hui le salarié crée des richesses dont il ne connaît pas la destination. Elles paraissent se dissoudre dans les pertes boursières et les gains des plus grands patrons qui ferment les usines et licencient, comme au Monopoly !

Le bon jeu ( ou théorie libérale) serait, de faire en sorte que l’Etat limite son influence, et laisse faire le marché.
L’immoralité devrait être attachée au joueur (la personne), plutôt qu’au jeu ( le capitalisme)….
L’être ( humain ) - le seul sensé moraliser- n’est qu’une variable d’ajustement ! 

A.Conte-Sponville montre « le caractère amoral (plutôt qu'immoral) du capitalisme. Celui-ci, ne fonctionne pas à la vertu ou au désintéressement mais, tout au contraire, à l'intérêt personnel ou familial. Il fonctionne à l'égoïsme; c'est pourquoi il fonctionne si fort, mais c'est pourquoi aussi il ne saurait suffire. L'égoïsme n'a jamais suffi à faire une civilisation, ni même une société qui soit humainement acceptable. »

Commenter cet article