Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Benoît XVI, les prêtres pédophiles et l’antisémitisme…

Publié le par Perceval

A l’heure où l’opinion catholique est interpelée par le scandale de la pédophilie chez les prêtres, l’institution ne semble pas se résoudre à chercher les raisons d’un tel problème… Un peu comme si nous pourrions craindre ‘ la vérité ‘ ; ce qui est paradoxal pour des chrétiens, la ‘ Vérité ‘ étant au cœur du témoignage christique !

Sans doute, serait-il – enfin - le temps d’aborder franchement la place de la sexualité dans ce qui constitue l’humain et son lien avec la spiritualité du catholicisme. Bien sûr, la pédophilie est une perversion, et le célibat n’y est pour rien… Par contre, chaque homme ou chaque femme, se situe dans son être face à sa vie sexuelle ; rejeter cette réalité peut être une raison à cette perversion … ?

La doctrine de l’Eglise est très bavarde sur une vision idéale de la sexualité du couple, mais devient inopérante, pour tout ce qui est en dehors de cette relation privilégiée…

 

Notre pape et sa curie, semblent voguer sur une barque, dont le Maître est absent. Aujourd’hui, ils se comparent à des assiégés victimes d’un fléau qui serait équivalent à l’antisémitisme … ! Rien de moins .. ! On se demande ce qu’en pense les réelles victimes et les juifs… ! Vraiment, nos ‘ monseigneurs  ‘ vivent dans un autre monde … !

La peur remplace l’espérance, et Benoît cherche le soutien des plus conservateurs. Les signes envoyés sont en contradiction avec l’attente d’un humanisme interreligieux qu’espère aujourd’hui ‘ les chercheurs en spiritualité ‘: main tendue à la minorité intégriste et intransigeance vers les progressistes…Ces derniers n’entendant plus l’appel à l’unité, quittent les bancs paroissiaux . Difficile d’y rester, avec là, un curé appartenant à l’Opus dei ( Toulouse ), et ailleurs des ‘ légionnaires ‘ du Christ ,ou de Marie qui recrutent les plus jeunes pour une ‘ nouvelle évangélisation ‘… !

Autre signe : la volonté de béatifier les papes… ! Là aussi, quelle contradiction avec l’attente évangélique actuelle qui à l’image de la ‘ faiblesse de Dieu ‘ ( Varillon, Zundel ..) attend autre chose qu’une gloire bien singulière … !

Face à tous ces ‘ signes ‘ ; difficile de ne pas comparer Benoît avec un de ses contemporains : le Dalaï-lama ; à son propos je vais simplement citer Frédéric Lenoir :

 

 

"J’ai été témoin , en 2001, en Inde, dans la résidence du dalaï-lama, d’une rencontre entre le leader tibétain et un Anglais, accompagné de son jeune fils , qui venait de perdre sa femme dans des conditions dramatiques. Lorsqu’il a entendu le récit de cet homme, le dalaï-lama s’est levé et l’a serré dans ses bras, ainsi que  le fils, pleurant avec eux pendant de longues minutes. Puis, lorsque l’anglais lui a dit qu’il était de venu bouddhiste après avoir été trop longtemps déçu par le christianisme, le dalaï-lama a fait chercher une magnifique icône orthodoxe du Christ et de la vierge Marie qui était en sa possession. Il lui a remise en lui disant : «  Bouddha est ma voie, Jésus est ta voie. » l’homme en a été si bouleversé qu’il m’a affirmé ensuite avoir retrouvé le chemin de la foi chrétienne. Cette rencontre a eu lieu sans photographe ni caméras. Le leader tibétain n’avait rien à gagner à passer deux heures avec ce père et son fils qui étaient de parfaits anonymes et qu’il ne devait initialement rencontrer que quelques minutes. Il n’a adopté aucune posture. Il était lui-même : un être humain sincère et bon qui a développé, la vertu de compassion universelle prônée par le Bouddha."

P 289 Fréderic Lenoir «  Socrate Jésus Bouddha « 

Voir les commentaires

Spiritualité laïque ... et christianisme

Publié le par Perceval

Je lis cette phrase sur le Blog  :http://bernard-romain.over-blog.com/article-bon-manager-46100053.html ; Site, que j’apprécie beaucoup par son esprit…

 

"- Un bon manager doit toujours se montrer humble, réceptif aux observations de ses collaborateurs.

Il doit reconnaître ses limites et les performances des autres.

L’ennemi à abattre, c’est le mépris.

La valeur à honorer, c’es la confiance."

 

C'est clair, c'est simple.... C'est vrai .

Comme chef d’établissement, j’essaie de pratiquer ce conseil.

Pour aller plus loin dans la réflexion ( pourquoi faire ?... certains me demanderaient … ! ) ; je m’interroge moi-même :

- Dirais-je : « Comme chrétien, j’essaie de pratiquer ce conseil. »..? et je dirais «  non ! »

 

meditation BancIl me semble que cette ‘ résolution ‘ rejoint des valeurs humaines que je partage avec tout ‘ homme ‘. Ces valeurs appartiennent à une spiritualité laïque qui met l’Homme en idéal.

Mon christianisme me soutient, mais ne fonde pas cela. Ou, plutôt : je reconnais en moi , un ‘ Esprit ‘ qui rejoint, partage, ces valeurs humaines… Ma foi, me dit que cet Esprit est à l’origine de tout ce qui existe, et que son Etre explique que l’homme soit ainsi … Mais, avant cette conscience de ces choses, c’est l’homme, ( en tant que co-créateur : ça c’est mon explication personnelle ), qui se grandit en affirmant des valeurs universelles. C’est en ce sens qu’il est légitime de parler de ‘ spiritualité laïque ‘ et ceux qui la présentent ( comme A. Comte-Sponville ) sont convainquants.

Le christianisme, n’est pas fondateur de ‘ La civilisation humaine ‘. Il est attaché à l’histoire, à une ou des cultures. Il progresse, il accompagne ‘ le progrés ‘ des connaissances, il se trompe et se corrige … Le christianisme n’est qu’une religion. Le christianisme est ma famille. Mon christianisme est catholique, culturel. Il peut être universel, il ne l’est pas encore…

 

 

Voir les commentaires

Athée d'un dieu païen

Publié le par Perceval

C'est clair, c'est simple... C'est bien dit:... c'est de Louis Evely.

 

"De quel Dieu êtes-vous athée ? L'homme devient athée quand il est meilleur que le Dieu qu'il sert.

Si vous croyez en un Dieu qui récompense les bons et qui punit les méchants, vous devriez être athée, parce que j'espère que vous valez mieux que ça. Et votre pire châtiment serait de devenir semblable au Dieu auquel vous croyez : " Moi je suis comme mon Dieu, Monsieur, je récompense les bons et je punis les méchants… " Il faut être athée d'un certain Dieu pour en avoir un vrai.

evely1L'ancien catéchisme enseignait que Dieu récompense les bons et punit les méchants. Rien n'est plus faux. Si, pour vous, Dieu punit les méchants et récompense les bons, vous faites de Dieu un païen. Lisez l'Evangile. Que dit le Christ ? " Si tu aimes ceux qui t'aiment, si tu salues ceux qui te saluent, et si tu prêtes à ceux qui te rendent tu es un païen. Les païens agissent ainsi. " Si Dieu se borne à ce rôle de commerçant et de juge, c'est un dieu païen."

 

Louis Evely (1910-1985)

Voir les commentaires

<< < 1 2