Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1941 – L'Ecosse – Hamilton - Hess

Publié le par Régis Vétillard

Douglas Douglas-Hamilton

Walter Johannes Stein, et Lancelot sont attendus et reçus par le 14e duc de Hamilton en sa demeure, Dungavel House, en périphérie de Strathaven. Séjour quasi-officiel : Stein, conseiller de Churchill devait être accompagné d'un émissaire français du régime de Vichy, Lancelot de Sallembier : - L'affaire Hess, étant au coeur de de cette visite.

Douglas-Hamilton, après des études à Eton et Oxford, a rejoint la Royal Air Force et, en 1927, il est devenu commandant du 602e escadron (ville de Glasgow). En 1933, il est le pilote du premier vol au-dessus du mont Everest.

Voici ce que Lancelot a retenu de la longue explication du duc de Hamilton, sur son rôle dans cette affaire:

En liaison avec les Services de renseignements britanniques, Hamilton devait rencontrer Albrecht Haushofer à Lisbonne pour évoquer un '' accord germano-anglais'' . Cette opération permettait de gagner du temps sur d'Hitler , et de rapporter un maximum d’informations de Haushofer sur la façon dont l’Allemagne résiste à la guerre ; et ses projets vis à vis de l'Union soviétique.

Cette manœuvre d'intoxication a été pilotée par Alan Hillgarth, affecté à l'ambassade britannique à Madrid.

Churchill espérait que l'Allemagne attaque la Russie soviétique et craignait une intensité forte du conflit en Méditerranée. Il espérait bien faire croire à Hitler, que les anglais prêts à se lasser de la guerre, n'étaient pas dangereux... Il faut donc inciter Hitler à tout mettre en œuvre pour l'inciter à faire la paix à l'ouest et s'en prendre à Staline.

On choisit naturellement, Sir Samuel Hoare ( ambassadeur en Espagne ) pour répondre positivement aux ouvertures de paix que l'Allemagne tente. En Allemagne, il semble alors qu'une équipe se met en place pour exploiter cette possibilité avec Hess, Haushofer, sans-doute Ernst Bohle qui coordonne les partis fascistes de l'étranger. Le duc de Hamilton est mis à contribution, pour sa passion de l’aviation ( point commun avec Hess) dont le domaine en Ecosse possède un aérodrome et qui dirige la défense antiaérienne de la région.

Il avait été envisagé effectivement que le chef de l'Auslandsorganisation , le gauleiter Ernst Bohle, puisse éventuellement arriver en avion jusqu'ici, puisque Dungavel House, a sa propre piste d’atterrissage et sert de terrain d’atterrissage d’urgence de la RAF.

L'épave de l'avion de Hess

Le 10 mai 1941, ce fut donc une réelle surprise d’apprendre qu'à 22h34, un Messerschmitt s’était écrasé près d’Eaglesham et le pilote a été capturé. Il donnait comme nom : Alfred Horn, un ami du duc de Hamilton. Il fut transféré au QG de la Home Guard.

Hamilton se déplace, pour rencontrer l'homme et reconnaît Rudolf Hess.

Le lendemain, alors que Hess est amené par l’armée à leur QG de Craigiehall House près d’Édimbourg. Hamilton se rend à Londres pour rencontrer Churchill.

On a récupéré la sacoche de Hess, avec différents documents, dont les ''propositions de paix''

Sont évoqués l’évacuation allemande de la France, des Pays-Bas, de la Belgique, du Danemark et de la Norvège. Le retour à l'Allemagne de l’Alsace et la Lorraine. Le Royaume-Uni s’abstiendra de s’impliquer en Europe à l’avenir. Un pacte de non-agression entre le Royaume-Uni et l’Allemagne.

La sacoche contient également un manuscrit, l'ancien texte irlandais connu sous le nom de Lebor Feasa Rúnda (Livre de la connaissance secrète) : sorte de doctrine druidique et un témoignage des croyances et des pratiques spirituelles des Celtes. Hess pensait-il échanger cette relique celte contre une Pierre qui aurait complété les Regalia du Reich allemand ?

 

L'intention de R. Hess était d'atterrir, négocier, et retourner en Allemagne, avec son avion.

Seulement, Hess n’a pas été en mesure de localiser la piste d’atterrissage privée de Dungavel dans l’obscurité de la nuit. Il aurait ensuite, manqué de carburant et se serait éjecté de l'appareil. Parachuté de son avion, Hess s’est blessé à la cheville lors de l’impact et a été rapidement appréhendé.

Très vite, il est apparu que les allemands, préféraient présenter Rudolf Hess, comme un insensé, voire un dément...

Au-delà de la négociation, on peut se demander si Hess ne s'imaginait pas, prendre la tête d'une conspiration contre Churchill ? L'effort de la Grande-Bretagne a été d'utiliser cette manœuvre allemande pour prendre les nazis à leur propre piège.

Hamilton confirme que le seul objectif de Churchill est d'écraser le nazisme.

Le 22 juin 1941, Hitler a attaqué l’Union soviétique ; et la diplomatie britannique a proposé un traité anglo-soviétique d'assistance mutuelle, signé le 12 juillet.

Commenter cet article