Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1931 - L'Allemagne - 5 - Göttingen – Lou André Salomé.

Publié le par Régis Vétillard

Lou Andréas-Salomé 1935

A l'occasion d'une conversation anodine à l'hôtel, Elaine apprend d'un résident de l'hôtel, Ernst Pfeiffer (1893-1986), que vit à Göttingen, une femme disciple du grand psychanalyste autrichien Freud, connue pour ses livres, et qui fut aimée de Nietzsche et Rilke. Elle s'appelle Lou Andréas-Salomé (1861-1937). Pfeiffer, venu à dessein, pour une étude de ses écrits, a réussit à gagner sa confiance et projette de l'aider à écrire sa biographie.. On dira même qu'il est devenu le dernier compagnon et confident de Lou, et son exécuteur testamentaire...

Elaine tente auprès de lui, d'obtenir la possibilité de rencontré madame Salomé, difficilement jusqu'au moment où elle lui signifie qu'elle même est écrivaine, et a déjà publié deux romans et un recueil de poèmes préfacé par Claudel …

Lou parlait à Ernst précisément de Rilke qui lors de son passage à Paris, était sans-doute tombé amoureux ( encore...) de Camille Claudel; alors qu'il écrit sur Rodin... Lou est ravie de recevoir une écrivaine française, qui connaît Paul Claudel, actuellement ambassadeur à Washington.

Lou Andréas Salomé - Herzberger Landstraße 101 - habite une maison baptisée '' Loufried '' avec un grand jardin, une chèvre et des poulets... ! Elle a 70ans, son mari Friedrich Carl Andreas est mort en 1930; elle vit avec sa fille Mariechen et son mari...

A Zurich, elle a suivi des études en sciences religieuses et en philosophie; puis elle a perdu la foi; elle en parle dans son premier roman ''Combat pour Dieu'', paru en 1885. Depuis 1915, elle est psychanalyste après sa rencontre avec Freud, lui-même. La psychanalyse est, pour elle, la clé de lecture de ses relations avec les hommes, et en particulier avec Rilke.

Rilke et Lou Andréas Salomé

Lou avait 36ans, quand Rilke lui envoie anonymement des poèmes; il a 21ans... Elle connaît enfin, dit-elle la passion amoureuse, faite d'extase physique et de tensions douloureuses... Ils décident de vivre ensemble, dans une ferme de montagne, près de Munich... A Berlin, où elle vit avec son mari, Rilke habite tout près, et la visite souvent. Lou est pour Rilke, une amante, et une éducatrice. Avec elle, il s'est intéressé à la Russie; pour l'éloigner d'elle, elle le convie à un voyage en Italie. Ils sont partis ensuite en Russie; et elle décide d'arrêter cette relation ( en 1901).

- Vous étiez mariée...! Votre éducation religieuse ne vous a pas empêché...?

- J'ai vécu... disons... par delà le bien et le mal... Je n'ai aimé que Rainer Rilke, et pas très longtemps... J'ai besoin d'absolu.., un besoin physique d'absolu! Dieu pour moi est important, mais je ne le trouve pas dans l'église.

Lou A.S. doit à Freud d'avoir retrouvé son équilibre; même si certains points elle exprime un désaccord. En particulier sur ce qu'elle appelle le narcissisme... Pour Freud, il s'agit d'un stade intermédiaire entre l’auto-érotisme et l’amour d’objet.

Pour Lou, le ''narcissisme'' est la voie royale vers une dimension proprement ontologique de l’inconscient : cette indifférenciation entre l’individu et le monde signe la Totalité elle-même. Cette union nous accompagne tout au long des stades de notre vie. Deux types d’adulte font l’expérience privilégiée d’une telle union : l’artiste et la femme. Ce qui n'empêche pas l'artiste de tomber dans une des pathologie propre au narcissisme, comme la toute-puissance ( de la pensée chez Nietzsche) ou la mélancolie ( chez Rilke). La femme, elle, s'ouvre naturellement à l'Univers, au plus intime de son corps, parce qu'elle peut donner la vie, et au-delà d'elle-même par la capacité d'unifier le corps et l'esprit, l'activité et la passivité, l'égoïsme et l'amour, le moi et le Tout.

 

- Vous savez, maintenant que je suis vieille, je n'ai plus rien à cacher... Ernst le sait bien ... A vous, je peux dire que je suis restée vierge jusqu'à trente-sept ans. Mon mariage était ''blanc''... Peut-être était-ce parce que je n'avais pas trouvé de partenaire à ma hauteur ?

- Avec Rainer, j'ai fait l’expérience d'un érotisme spirituel.. mais, quel dommage ; il était trop fragile...

« (...) l'amour est autant ce qui rôde en nous de plus physique que ce que nous avons de plus spirituel, de plus désincarné, du moins en apparence. Il s'attache complètement au corps, mais saisit complètement en lui un symbole, une image de la totalité de l'être humain et de tout ce qui se faufile en nous par la porte des sens, et s'insinue dans le secret de notre âme, pour l'éveiller. »

(extrait du recueil Eros regroupant quatre essais écrits respectivement en 1899, 1900, 1910 et 1917 )

Lou Andréas-Salomé laisse, à Elaine, un livre sur '' L'érotisme '' qui est paru en 1910.

Lancelot avant de quitter la ville, tient à enfreindre un interdit ; celui de déposer un baiser sur la joue de la Gänseliesel... Même s'il ne part pas diplômé de la célèbre université ; il y a beaucoup appris...

Commenter cet article