Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyage en Angleterre -8- La Fabian Society

Publié le par Perceval

Pour en revenir à la Fabian Society... Ce qui la caractérise : c'est la promotion d'une méthode de changement en douceur mais implacable, pour une société sans classe devant conduire à la synthèse du socialisme (l’Etat providence) et du capitalisme (les lois du marché), le tout devant aboutir à la mise en forme d’une économie monopolistique dans un cadre étatique mondial.

A noter également que parmi les membres illustres de la Société figurent - en plus de ceux déjà cités - Cecil Rhodes, Graham Walls, Sydney Olivier, l'occultiste Annie Besant (membre de la Theosophical Society), John Maynard Keynes, la fille aînée de Karl Marx, Eleanor, ainsi que Lord Milner et Sir Halford John Mackinder pour n'en nommer que quelques-uns.

La société s'est solidement établie en créant et en finançant la London School of Economics. Elle fait partie des groupes socialistes qui ont formé le UK Labour Party en 1900.

Au départ, le ''fabianisme'' semble proposer un étatisme socialiste, impérialiste et mondial...

Déjà transparaît l'idée d'un Etat mondial... qui va être l'une des idées fortes de la '' Round Table ''...

 

H.G. Wells défend cet ''Etat-Monde'' comme une société qui favoriserait les sciences, mettrait fin aux nationalismes et permettrait aux citoyens de progresser en fonction de leurs mérites et non plus en fonction de leur naissance. Il craint que le citoyen moyen ne soit jamais suffisamment éduqué ou éclairé pour traiter des problèmes majeurs du monde. C'est la raison pour laquelle il pense devoir limiter le droit de vote aux scientifiques, ingénieurs et autres gens de mérite. Mais il défend en même temps l'idée que les citoyens doivent jouir du maximum de liberté possible, tant que celle-ci ne restreint pas celle d'autrui. ( wiki)

 

 

1884, Fabian Society fondation. ANNIE BESANT (1847-1933) Anglaise militante des droits de la femme avec les membres de la London match filles comité de grève en 1888

H. G. Wells qui est numéro quatre sur la liste des dirigeants de la société fabienne, après Webb, Pease, et Shaw ; souhaite faire des fabiens, « les jésuites du socialisme ».. Il propose une utopie moderne, transformer la société conduite par des dirigeants organisée en un ordre du type, des samouraïs, ou des chevaliers de la Table Ronde... Les fabiens sont invités à rechercher la compagnie et la collaboration des riches et des puissants... Beatrice Webb, dans ''Our Partnership'' utilise des expressions comme « attraper des millionnaires », « tirer les ficelles », « mettre en jeu toutes les forces sur lesquelles nous exerçons un contrôle », tout en prenant soin dans le même temps « d’apparaître désintéressés » et de prétendre être « des gens humbles que personne ne soupçonnerait d’être puissants »

Béatrice – épouse de Sydney Webb – est la fille de Richard Potter, un riche financier avec des connexions dans le monde entier qui fut le président des compagnies ferroviaires Great Western Railway et Grand Trunk Railway en Angleterre et au Canada. Beatrice est aussi une amie proche de l’associé de Rothschild et Premier ministre Arthur Balfour. Rothschild et Balfour sont membres fondateurs de la ''Round Table''...

L'artiste,

Caroline Townshend,

elle-même une Fabienne

Vitrail symbolique Fabian,

dans la Shaw Library à la London School of Economics.

La plupart des ''Round Table'' vont finalement œuvrer pour l'extension de la domination britannique à travers le monde... Cecil Rhodes écrivait « La colonisation par des sujets britanniques de toutes les terres où les moyens de subsistance sont accessibles par l'énergie, le travail et les entreprises et en particulier l'occupation par les colons britanniques de tout le continent africain, de la Terre Sainte, de la vallée de l'Euphrate, des îles de Chypre et Candia, toute l'Amérique du Sud, les îles du Pacifique que la Grande-Bretagne n'avait pas jusque-là, l'ensemble de l'archipel malais, celles-ci à bord de la Chine et du Japon, [et] le rétablissement ultime des États-Unis d'Amérique en tant que partie intégrante partie de l'Empire britannique. »

Commenter cet article