Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le roi Arthur et les géants. -2/2-

Publié le par Perceval

Les romans arthuriens perpétuent le temps mythique d’une terre de Petite et Grande Bretagne couverte d’épaisses et sombres forêts où rôdent fauves, dragons et géants un monde sauvage, terrifiant, qu’il faut traverse
Les romans arthuriens perpétuent le temps mythique d’une terre de Petite et Grande Bretagne couverte d’épaisses et sombres forêts où rôdent fauves, dragons et géants  un monde sauvage, terrifiant, qu’il faut traverser...

Le roi Arthur est forcé de vaincre des géants à plusieurs reprises : il doit terrasser Dinabuc, le géant du Mont-Saint-Michel, Rhitta, voleur de couronnes et coupeur de barbes, et même le Chapalu, chat géant du Lac de Lausanne… Plusieurs mythologies assurent que les premières races à peupler la terre étaient des races de géants…

* Dans Le conte du Graal, un autre géant, le roi des Isles, mène ses troupes à l'assaut du roi de Carmélide dans l'espoir d'enlever et posséder Guenièvre. Une variante de ce motif se trouve dans le roman de Tristan : le héros défie et tue le Morholt, géant qui exige un tribut annuel de jeunes gens à la cour du roi Marc. Les romans arthuriens gardent le souvenir de ces êtres monstrueux qui imposent leur volonté aux humains : Yvain dans Le Chevalier au Lion affronte Harpin de la Montagne, abominable créature, qui a pris les six fils d'un chevalier et veut s'emparer de sa fille pour en faire son plaisir. Il combat aussi les deux fils de netuns, géants proches de l'animalité. D'autres personnages sont des avatars de ces êtres menaçants : Méléagant qui règne sur le royaume de Gorre dans Le Chevalier de la Charrette ou Esclados le Roux qui garde la fontaine magique dans Le Chevalier au Lion.

Chevalier dragon dame
Le chevalier terrasse le Dragon, et libère la Dame.

Les êtres surnaturels ou les merveilles se manifestent le plus souvent lorsque le chevalier s'est éloigné de la cour. Aux confins du royaume s'étendent des régions non civilisées, forêts ou landes, d'où surgissent des personnages qui semblent appartenir à un autre monde : des nains comme celui qui conduit la charrette d'infamie sur laquelle monte Lancelot et qui semble en relation avec le monde des morts ou bien comme le nain d'Yder qui insulte une suivante de la reine et Erec lui-même.

Sources : Bnf

** Dans l’Histoire des rois de Grande-Bretagne de Geoffrey de Monmouth (12ème s.), on trouve aussi l'histoire de Stonehenge, construit par des géants, et qui implique Merlin. stonehenge-7Après avoir vaincu les Saxons, le Roi britannique, Aurelius Ambrosius ( nous sommes autour de 460 ) décide d’ériger un monument en l’honneur des quatre cent soixante nobles britanniques qui ont été massacrés traîtreusement par les Saxons à l’Abbaye d’Amesbury. Il fait appel à Merlin qui demande qu’on aille « Chercher le Ballet des Géants ». C’est un anneau de pierres dont on disait qu’elles avaient été transportées d’Afrique en Irlande par les géants. Le frère du Roi, Uther Pendragon, partit pour l’Irlande avec quinze mille hommes. Ils atteignent le Mont Kilaraus, où le Ballet des Géants se tinet mais malgré tous leurs efforts, il ne peuvent démonter les pierres. Merlin voit ceci et rit, il se sert de ses pouvoirs magiques pour démanteler les pierres lui-même et les amener ici. Puis il les érigent exactement de la même façon dont elles se tenaient en Irlande. Il est dit que le roi Aurelius et Uther Pendragon ont tous deux été enterrés ici à Stonehenge. Uther Pendragon est le père Roi Arthur...

*** Gargantua ( gawr en breton, signifie géant) est emprunté par Rabelais (1483-1553), à des contes de la tradition. GargantuaOn raconte que Merlin, créa Gargamelle, la mère de Gargantua, avec du sang de Lancelot et quelques livres de rognures d’ongles de Guenièvre. Ainsi, Hok-Bras qui avait reçu de sa marraine fée le pouvoir de grandir à volonté, fait partie des montres les plus connus. Il creusa le trou du diable au Huelgoat, il attrapa la lune entre ses dents et créa la rade de Brest…

Dans le Finistère encore, l’horrifique géant Goulaffre a laissé quelques contes qui finissent bien mal pour lui. L’origine des gorges du Gorong ? Le géant Boudédé aurait jeté dans un ruisseau situé près de la forêt de Duault des cailloux qui encombraient son soulier.

La légende veut que Gargantua, bon géant célébré par Rabelais, se soit offusqué de la pauvre bouillie, maigre repas que lui avaient offert les habitants de Huelgoat (la «haute forêt», Uhel Koad en breton). Depuis la côte du Léon (nord du Finistère), il se vengea en lançant sur eux d'énormes galets polis par la mer.

Commenter cet article